Mais voilà qu’à mon tour je tombe amoureuse, et là, ça me fait peur. J’ai tendance à moins prendre soin de moi, à m’occuper plus de lui, à avoir des pensées négatives comme la peur qu’il aille voir ailleurs ou autre. Je deviens possessive. Alors j’essaie de prendre du recul et de me remettre en position séduction. Mais avec les sentiments c’est beaucoup plus difficile. Avez-vous des conseils à me donner pour ne surtout pas l’étouffer et continuer à vivre une belle histoire ?
Dans mon couple, j’avais peur parce que je n’avais aucune idée de qui j’étais. Les seules parties de moi-même que je connaissais ne valaient rien. Je ne me voyais pas comme quelqu’un de bien, alors qui aurait bien pu vouloir être avec moi ? Je me suis convaincu que c’était pour son bien que je n’épousais pas Mary et que je ne lui faisais pas d’enfant.
Les hommes vont être extrêmement sensibles à votre charme ainsi qu’à votre capacité à faire chavirer leur cœur. En matière de séduction, vous devez toujours chercher à attirer l’attention d’un homme grâce à un maximum de signaux corporels comme le regard, le ton de votre voix, l’énergie positive que vous apportez à une discussion. Un homme sera toujours attiré par une femme qui pétille et qui apporte une énergie supplémentaire à la relation.
Le problème c’est que désormais j’ai le sentiment qu’on ne partage plus rien. Il ne propose plus du tout qu’on se voit, ne m’appelle plus si je ne lui demande pas et esquive souvent quand je le fais (on ne se parle au téléphone qu’une fois par semaine environ alors qu’avant c’était plusieurs fois par jour) et ne répond plus quand je pose des questions qui nous impliquent, même un peu, à court ou moyen terme alors qu’avant il se projetait à long terme avec moi. Nous continuons à nous voir en soirée quand on va dans les mêmes sorties, il est alors toujours aussi amoureux en apparence mais ce sont nos seuls moments depuis bientôt 3 semaines.
Pour le cas que tu évoques, je dirais qu’il y a des personnes qui ont du mal je crois à déjà être honnêtes avec elles-mêmes, qui ne sont comme perdues. C’est pour ça qu’il est important aussi d’avoir les yeux bien ouverts. Il y a des gens qui sont incapables de dire les choses, d’avouer des choses. Il ne faut parfois pas attendre que les réponses soient clairement énoncées par l’autre, certains en sont incapables.
J’ai la même vision des choses que toi. Après, je ne peux pas dire si je suis dans une relation aussi sérieuse que ce que tu vis là, ni que je me projette pour toute la vie – sauf par moments, dans mes pensées ^^. Par contre j’ai dit très rapidement « je veux pas être un plan cul ». Après on a officialisé, on est un couple mais j’attends encore un peu avant de déterminer si c’est « the one » (ce qui est fort probable, en tout cas dans ma tête). :) En tout cas, bravo pour ta façon de vivre ta relation et ta franchise envers lui. J’adorerais être capable d’assumer mes envies et mes sentiments comme ça – c’est en cours.
Il est normal de dire que ton ex te manque après la rupture. Une semaine après, c’est bien différent de 4 ans. Celui qui n’arrive pas à oublier son ex après 4 ans a des sentiments sincères et tenaces. En revanche, lorsque la rupture date de quelques jours et qu’elle est encore ouvert, l’absence de ton ex dépose un vide énorme dans ta vie. Et tu es persuadé que tu ne pourras jamais combler ce manque sans ton ancien partenaire.
Mais on perd nos amis et on se retrouve que tout les deux. Il me demande de l’embrasser plusieurs fois. On parle de nos vie ect. Je suis une fille qui aime drague et séduire et faut l’avouer je suis douée.Bien sûr ça il l’a remarqué.Alors dès que nous sommes ensembles il pose des questions qui s’apparentent plus à des minis-crises de jalousies qu’à de la curiosité.D’ailleurs à un moment il me dit : ” au début je pensais que tu étais une fille bien mais maintenant je pense que tu joues avec les garçons tu les fais galèrer ect” ce qui est vrai j’adore ça mais se n’est pas pour autant que je ne suis pas une fille bien. Je crois qu’il a peur que je lui fasse à l’envers,que je le manipule.
hanane je te comprend parfaitement,je sens que ti traverses des moments difficiles. Primo,essaie de sortir avec tes amies pour te changer les idées,ça va tellement t’aider.éviter de rester seule. secondo, comme je te l’ai dit,il faut que tu parles avec lui, tu lui dis ce que tu ressens, et ce qu’il te fait, ca te rend malheureuse, et tu lui dis que tu aimerais qu’il te dise ce qu’il ne va pas pour que vous trouviez la solution ou bien si tu as fait quelque chose qui ne lui plait, que tu t’excuse et que vous puissiez avancer et non qu’il reste indifferent, parce que ça ne vous aide pas par contre ça détruit votr coupl petit a petit.Et comme kamal te l’a dit aussi, tu lui diras qu’il risque de te perdre s’il continue a se comporter ainsi parce que toi tu veux avancer, tu vois un avenir a l horizon. et la, hanane quand il t aura repondu, tu seras quoi faire, la dicision a prendre. une chose ma chere, quand il va t accorder ce temps, n lui crie pas dessus comme si tu l engeuelent, les hommes detestent, parle lui sur un ton normal normal mm si tu es fachée, en lui temoignant ton amour, avec une voix douce, a voix basse, et SURTOUT EN LE FIXANT DANS LES YEUX pour qu’il puisse voir que tu es sincere, que tu l aimes et que tu veux savoir ce qui ne va pas pour sauver votre coupl!!! je t ai aidé un peu?? si t a d’autres question n hesites. meme kamal est la pour te repondre.
Je l’ai revu comme ça 2-3 fois sans qu’il n’y ait de contact entre nous ce qui m’avait laissé penser que ce que je ressentais n’était pas réciproque et je ne l’intéressais pas du tout. Je ne l’ai plus revu c’est pourquoi il y a 4 mois de ça je lui ai envoyé un message, il m’a répondue, on a échangé quelques mots et silence radio de sa part jusqu’à il y a deux semaines ou il m’a réecrit parce qu’il croyait m’avoir vu en ville. J’ai coupé cours à la conversation et je suis revenu vers lui 1 semaine après car j’avais un petit prétexte pour engager la conversation (en fait je l’ai revu mais de loin mais je ne pouvais pas l’approcher en fait mais il va de soi que lui ne m’a pas remarquée). On a parlé un peu il m’a posée quelques questions sur ce que je devenais, où j’étais maintenant, et s’il m’arrivait de revenir là où j’habitais avant et depuis 1 semaine plus de nouvelles après avoir répondu à une de ses questions.
Souvent, dans la vie, les gens ne peuvent pas regarder la situation d’un point de vue différent, comme si c’était de côté. Dans les situations difficiles, les femmes ne veulent pas se mettre à la place de leur mari et ne font que suggérer ce qu’elles devraient faire. Dans ce cas, les femmes oublient l'ensemble des facteurs liés et l' individualité personnelle. Par conséquent, le mari moyen, ne possédant pas la capacité de lire les pensées des femmes, agit d'une manière complètement différente. Pour cette raison, il y a des infractions féminines contre les maris qui ne veulent pas les comprendre. Bien sûr, cette approche a un impact négatif sur les relations entre les sexes.
La question qui se pose alors est : pourquoi ? Est-ce un problème qui vient de vous ? Qui vient de l’homme avec lequel vous étiez ? Qui vient de votre relation ? Comment expliquer que malgré l’intensité des sentiments qu’il peut y avoir au début d’une relation, ils s’éteignent petit à petit ? Comment un homme follement amoureux d’une femme peut-il perdre toute passion en quelques semaines, voire moins ? Il peut y avoir plusieurs causes à cela, en les connaissant vous serez plus à même de vous y préparer pour mieux les éviter afin que la passion dure plus longtemps dans votre prochaine relation.

J’ajouterais Anash’… j’ai lu presque tous les commentaires et ça me laisse un sentiment de désillusion, de froid assez triste… c’est dur, j’ai l’impression qu’on peut pas être spontanées, que si on montre un peu d’intérêt bim le mec prend peur et s’enfuit. Purée. Dans mon cas, mon souci, c’est que le mec, H, je sais pas s’il garde ses distances pour se protéger (et donc, je suis encore in the game, puisque je garde une influence sur lui) OU si vraiment, c’est un désintérêt pur et dur. OK, il était fou de moi (de mon physique en tout cas !) et on a partagé de bons moments mais je suppose qu’il n’a pas de sentiments, puisqu’il ne m’écrit pas. Je ne sais pas.
Tout à fait d’accord avec l’argumentaire de Yannick. J’y ajouterai que, jusqu’à un certain âge (comme par hasard c’est justement la période où l’éducation marque le plus), ce dogme de la virilité fait qu’il est également mal vu de traîner avec des filles (au moins en public, et au moins jusqu’au collège)… après ça se transforme pour plus ou moins longtemps en « tu peux la voir en privé, mais seulement pour sortir avec elle/te la faire » (selon le degré de distinction du cercle social)… et après, il est un peu tard pour changer simplement les idées fixes qui nous gênent dans la communication…
J’ai rencontré un homme qui me plaît beaucoup on s’est vu que deux fois mais le feeling passe bien… on parle mais pas tout le temps Quand on s’écrit souvent mais pas tout les jours et quand on parle c’est vite fait… et dernièrement c’était notre deuxième rendevous on était qu’a Deux on a parler pendant des heures après il m’a embrasser… quand j’ai voulu partir (rentrer chez moi) il m’a dit de l’écrire quand j’arrive et quand je suis arriver je l’ai ecris on a parler vite fait mais pas de ce qu’on s’est passé
2 La fragilisation des liens conjugaux, comme d’autres problèmes de société, est un sujet dont se sont emparés psychologues et spécialistes en communication ou en développement personnel. Cette place laissée au « psy », concernant les problèmes de couple, n’est pas anodine, elle s’inscrit en effet dans un vaste mouvement de « psychologisation » des problèmes de société [1]qui tend à saisir les faits sociaux comme relevant de façon dominante du psychologique et à ne plus voir conflits et tensions que sous un jour relationnel et affectif. Alors que n’existent plus d’impératifs sociaux, religieux ou économiques tels qu’ils avaient cours, et qu’il est devenu courant de considérer que nulle norme ne vient aujourd’hui interférer dans la construction du couple et ses règles de vie, ces « experts » prétendent viser l’amélioration des relations entre les sexes. Ils ont pour objectif d’aider les couples à parvenir à une construction durable et vivante du lien conjugal. Qu’ils s’appellent « psy », « coach », ou « spécialistes en développement personnel », ces nouvelles figures rassurantes, détenteurs de l’information et des savoirs spécifiques qu’il faut maîtriser pour élaborer une construction affective « saine », ne cessent, depuis une vingtaine d’années, d’inonder le marché de leur production.
10 Dans la période actuelle, où les normes du « bon couple à produire » sont inflationnistes, il apparaît que quand le couple va mal, les femmes sont discréditées et leurs compétences mises en doute. Tout est de leur faute, elles ne savent pas s’y prendre comme il faut. Ces ouvrages, en supposant qu’une bonne communication amoureuse suffit pour s’affranchir des rapports sociaux de sexe, en sous-estimant, voire en occultant, les indices de la domination masculine sur le destin des femmes (l’égalité est déjà là), sur le contexte (la difficile articulation famille/travail), et les situations (partage inégal du travail domestique), renvoient les femmes à une psychologisation de leurs difficultés. Glissant du modèle d’une « parole » qui écoute le couple en souffrance et réconforte à une « parole » normative, nombre d’auteurs « psy » tendent à s’adresser exclusivement aux femmes en leur expliquant la façon dont fonctionnent les hommes et en leur montrant ce dont leur conjoint a besoin pour être bien avec elles et donc les rendre heureuses. Ce faisant, ils prêchent en faveur d’un nouveau travail de « care » au sein du couple.
"Si tu savais comme tu me manques ! A chaque instant, j'essaie de t'imaginer, pour me sentir plus près de toi. Là en ce moment même, je suis sur la plage et j'observe les couples qui semblent heureux ensemble. Je nous vois, à leur place, main dans la main. Je me dis que ce sera bientôt notre tour de vivre ce genre choses... Je te promets que nos retrouvailles seront un véritable feu d'artifice !"
Exemple concret: si tu quittes quelqu’un, mais que finalement, tu sais pas trop, la personne te manque un peu, ben tu attends d’être un peu plus au clair dans ta tête pour la recontacter plutôt que de souffler le chaud et le froid. En général, même si je déteste faire des choix, j’essaie d’être à peu près sûre de mon coup avant de prendre de graves décisions (genre quitter quelqu’un), ce qui signifie aussi que je suis prête à en assumer les conséquences derrière. Pareil, si tu veux faire marche arrière faut être sûr de soi, c’est pas pour au final dire « Ah ben en fait non, tu me manquais un peu mais finalement on était mieux séparés ». Enfin je trouve ça un peu cruel, même si ça n’est pas volontaire.
J’ai vécu une histoire où le mec m’a quitté puisque par rapport à lui je suis trop belle pour être sa meuf, il me l’a pas dit franchement mais ce q j’ai compris d’après des amis et c’était vrai la différence physique était flagrante !!! Par peur que je serais infidèle et un jour il va craquer pour moi et je serai sûrement d’après ces soucis avec qqun plus charmant donc il a préféré s’éloigner pour ne pas souffrir ultérieurement!!!!comme même il a bien fait 🙂
Tout à fait d’accord avec l’argumentaire de Yannick. J’y ajouterai que, jusqu’à un certain âge (comme par hasard c’est justement la période où l’éducation marque le plus), ce dogme de la virilité fait qu’il est également mal vu de traîner avec des filles (au moins en public, et au moins jusqu’au collège)… après ça se transforme pour plus ou moins longtemps en « tu peux la voir en privé, mais seulement pour sortir avec elle/te la faire » (selon le degré de distinction du cercle social)… et après, il est un peu tard pour changer simplement les idées fixes qui nous gênent dans la communication…
Les raisons de l’aide accordée par Dieu sont diverses et variées. Il s’agit très souvent d’aide face à des ennemis, comme en Ex 18,4 : « […] c’est le Dieu de mon père qui est venu à mon secours et m’a délivré de l’épée du Pharaon » ou en 2 Ch 18,31 : « […] ils firent cercle autour de lui pour l’attaquer. Mais Josaphat se mit à crier. Le Seigneur le secourut, et Dieu les détourna de lui ». Dieu vient également en aide à l’individu se trouvant dans une condition misérable, à l’image de « l’orphelin » (Ps 10,14) ou de « l’homme sans force » (Jb 26,2 ; 2 Ch 14,10) ou à celui qui a besoin d’être soutenu pour une tâche spécifique, tel David dans sa fonction royale (Ps 89,20) ou les porteurs de l’arche de l’alliance (1 Ch 15,26). L’aide de Dieu intervient donc dans la situation concrète dans laquelle se trouve l’aidé7. Ajoutons encore que pour un tiers de ces occurrences, la modalité de l’aide n’est pas définie, il s’agit d’une présence protectrice et bienveillante de Dieu qui accompagne l’individu quelle que soit sa situation de vie. Ainsi, par exemple, Jacob invoque-t-il l’aide de Dieu dans sa prière de bénédiction en faveur de son fils Joseph : « par Él, ton père, qu’Il te vienne en aide, par le Dieu Puissant, qu’Il te bénisse ! […] » (Gn 49,25)8.
Quand on aime, surtout les premiers jours, on ne sait parfois pas comment exprimer ses sentiments. Vous lui avez peut-être déjà dit "je t'aime", mais les mots ont dû mal à sortir. C'est là qu'intervient cette invention géniale : le téléphone portable. En quelques phrases, parfois quelques émojis, vous pourrez faire plaisir à votre chéri(e) et lui manifester votre affection de la plus simple des façons. Suivez le guide et n'oubliez pas : soyez toujours sincère. En cas de manque d'inspiration, le meilleur est toujours de laisser parler votre cœur. 

Mais je vois cela avant tout comme une force plutôt qu’une faiblesse. Et pour cause, vivre une relation à distance me permet de créer quelque chose de fort avec celle que j’aime, mais aussi de me concentrer à 200% sur mes projets (dont Amour à Distance), de profiter de mes passions, de me développer personnellement et de découvrir de nouvelles choses.
Ceci dit, je ressens désormais un 'éloignement' de sa part. Il m'a confié avoir du mal à accepter son coeur, à accepter ses sentiments, il a besoin d'être seul, alors que les sentiments sont là. Je n'ai pas envie qu'il "s'échappe", on va dire. Et je ne sais pas trop comment le rassurer, du moins comment l'aider à gagner une force psychologique suffisante pour faire face à ces sentiments.
Parce-que (c’est ma minute coup-de-gueule) le plaisir, le bien-être individuel, ou le sentiment momentané de bonheur ou de tristesse, ce qu’on appelle le plus souvent : « la petite voix intérieure », ne sont jamais de bons conseillers, sauf si on veut passer sa vie insatisfaite à chercher quelque chose qui n’existe pas. Le bonheur est DANS LA SATISFACTION, mais si on refuse d’être satisfait, alors on ne sera jamais heureux. Le mec aura toujours un défaut : il sera trop grand, ou trop petit, il parlera trop, ou serait trop déprimant, ou aimerait trop sa maman… et y aura toujours un mec à côté qui aura l’air plus beau, plus cool, plus attirant. Tout ça c’est NORMAL ! C’est vraiment pas une raison pour passer sa vie à briser ses propres amours, ou pire : à briser le cœur des autres, et à se dire : « non, c’est pas encore le bon », et « ah mais j’ai un petit faible pour le voisin, il a un si joli sourire ». Ensuite, on se retrouve un soir toute seule à pleurer, parce qu’on a tout perdu.
En effet, il existera un effet de supériorité négatif dans le couple : l’homme tente de reconquérir sa compagne en lui promettant plus d’engagement. Celle-ci pense que l’électrochoc a fonctionné. Le couple se reforme mais l’homme aura été brusqué et ne fera pas évoluer la relation avec conviction. La femme quant à elle arrivera peut-être à ses fins mais au final, la frustration de l’homme ressortira tôt ou tard et finira par prendre plus de place que ses propres sentiments….
J’ai vécu une relation avec un homme ……… je l’aime mais il m’étouffe , voudrait qu’on soit toujours collé 24hres sur 24 .. il me disait et me dit toujours que je suis la femme de sa vie et que je la resterait toujours …… on s’est laissé à plusieurs reprises …… dès qu’on se laisse il se tire dans les bras d’une autre femme ….. toujours la même …..mais malgré cela il continue de me contacter …….. il me semble que c’est un manque de respect pour cette femme … et pour moi …….
Rien de pire pour un homme que d’avoir une nana dépendante de lui… Comme je vous le disais plus haut, vous étiez seule avant lui et vous viviez très bien ainsi alors faites en sorte de conserver cet état d’esprit. Attention toutefois à ne pas aller dans les extrêmes en lui disant que vous pourriez vous passer de lui. Trouvez le juste milieu en conservant votre propre identité de femme.
Le livre des Jubilés 3,3-4 propose à son tour une citation puis une relecture de Gn 2,18.20. Bien que le début du texte soit très proche de celui de la Genèse, la citation du texte biblique sert par la suite de tremplin pour démontrer la supériorité d’Adam par rapport à Ève. Le v. 8 du même chapitre insiste sur le fait qu’Adam a été créé la première semaine, « ainsi que la côte, sa femme » mais « c’est la deuxième semaine qu’Il la lui montra »50. M. de Merode a raison de souligner que « c’est ici pour la première fois qu’on peut deviner l’impact de l’interprétation de Gn 3 sur celle de Gn 2 et la confusion des plans de la création et du péché qui s’instaure »51.

Quand on aime, surtout les premiers jours, on ne sait parfois pas comment exprimer ses sentiments. Vous lui avez peut-être déjà dit "je t'aime", mais les mots ont dû mal à sortir. C'est là qu'intervient cette invention géniale : le téléphone portable. En quelques phrases, parfois quelques émojis, vous pourrez faire plaisir à votre chéri(e) et lui manifester votre affection de la plus simple des façons. Suivez le guide et n'oubliez pas : soyez toujours sincère. En cas de manque d'inspiration, le meilleur est toujours de laisser parler votre cœur. 

Bonsoir voilà je rencontrai un homme ya un peux plus d un mois on ses vu deux fois avent s allez plus loin donc on a depuis passer 3 weekend ensemble il me dit que il n’est pas texto pas téléphone on vie pas dans la même ville la dernier fois je passer un weekend de 3jour avec lui il m’as même présenté sa fille et m’a fait comprendre que j’étais la 3ème depuis deux ans et que c’était important pour lui mais quand il m’a ramené chez moi le dimanche je plus eu de nouvelle et les deux texto que je eu c’est parce que je lui envoyer alors comme je savais plus où j’en n’étais avec lui ya 4 jour je lui demandez de me dire ce que il voulais vraiment il m’a répondu que pour lui y’ avais pas de souci on été toujours ensemble.alors lundi je suis allez jeté un regarde sur un sit de rencontre que lui été di compte d une amie a moi un l’a vu aussi alors je lui es dit que j’avais une amie qui l’avais vu sur un site de rencontre et si c’était vrais et la il m’a répondu que pas du tout que il a toujour été claire avec moi et sincère et que il voulais toujour me voir et faire un bout de chemin avec moi pour voir ou ca mène et que il allais faites des effort niveau texto mais depuis lundi plus nouvelle mon souci à moi c’est que il plait plus que me plaire et je suis très mal que dois je faire ou penser
5 Ces ouvrages ont également pour point commun de mettre la communication comme la condition nécessaire et suffisante à une vie de couple réussie. L’idée maîtresse qui structure les explications concernant les difficultés actuelles de communication au sein du couple, s’organise autour de l’idée qu’hommes et femmes sont différents biologiquement ou psychologiquement et que ces différences irréductibles et/ou innées décident en grande partie de leurs priorités et de leurs centres d’intérêt. Pour que la vie du couple respire l’harmonie, nous disent ces ouvrages, il suffit aujourd’hui d’accéder à une compréhension rudimentaire des différences entre hommes et femmes et de disposer d’éléments stratégiques lorsqu’on a affaire au sexe opposé. Car, soulignent les auteurs de ces ouvrages, la parole, tout comme le silence, sont des qualités injustement distribuées qui remplissent des fonctions différentes selon le sexe et méconnaître leur spécificité sexuée conduit d’emblée à des malentendus et à des conflits. On trouve ainsi dans ces ouvrages, pléthores d’illustrations et d’études de cas qui ont toutes pour objectif de montrer que la communication a des fonctions opposées pour les hommes et les femmes.
Je n’avais pas vu ton deuxième message. Je vais donc compléter ma précédente réponse. Dans cet exemple précis, tu n’es pas en cause. Il t’a clairement indiqué la raison pour laquelle il ne souhaitait pas aller plus loin. Cela signifie qu’il a compris rapidement que tu souhaitais une histoire sérieuse et non pas un plan rapide. Ce qui est un bon point pour toi car cela te fait gagner du temps. Plutôt que d’entrer dans une fausse histoire, celle-ci s’arrête immédiatement.
<
Mn problem c’est ke je trouve ca et la des hommes a ki je plais mais celui ki me plait il est un peu negligent. Vu ma timidite et le fait de me refermer sur moi-mm je n’arrive pas a avr une relation durable. Mais g rencontre un homme on vit pas ds le mm pays mais il a fait le premier pas et mm trois pas il a ete le premier a me donner son numero a me dire k’il m’aime et k’il est serieux. Le problème c’est ke ca fait preske 3 mois je ss sans nouvelles de lui,il est militaire francais je sais k’il pt peut etre etre en mission mais je craque g peur ke cette relation tombe a l’eau cmme les autres et je sais ke je l’aime sincerement. Tt est contre moi,la majorite de ses potes militaires me cour après il y en a mm eu un ki a subtilise son tel pr m’ecrire et me demander de me casser g pense ke ctait lui mais il a fait encor le premier pas et il s’est excuser et m’a dit ke ctait un de ses potes jaloux. Je ss perdue aidez moi svp merci
Vous êtes au milieu d'une relation fantastique et vous voulez aller plus loin. Que vous souhaitiez faire d'un homme votre petit-ami officiel, votre fiancé, ou que vous souhaitiez emménager avec lui, il y a certaines petites choses à réaliser avant de pouvoir obtenir de votre homme de s'engager. Si vous souhaitez faire avancer votre relation, suivez ces étapes faciles.
C’est une histoire très navrante, Natasha. C’est désolant… j’aimerais juste dire aux personnes qui se désengagent comme ça, la prochaine fois que vous voudrez briser un cœur, essayez de trouver une meilleure excuse que « je t’aime », ou encore « j’ai peur ». Encore que cette dernière a l’avantage d’être vraie : ça s’appelle la lâcheté. Voilà, vous m’obligez à être méchante maintenant…
Cependant vous êtes troublée car après ce rapprochement, ce dernier a pris la fuite (comme un lâche) juste après ce bon moment et à présent, vous ne savez plus comment interpréter cette attitude, vous commencez à douter de sa sincérité. Vous pensez même peut être que vous avez fait quelque chose qu’il ne fallait pas ou que vous l’avez déçu. Ôtez de votre esprit ces mauvaises pensées qui risquent de vous faire sentir coupable à tort.
×