J’ai la même vision des choses que toi. Après, je ne peux pas dire si je suis dans une relation aussi sérieuse que ce que tu vis là, ni que je me projette pour toute la vie – sauf par moments, dans mes pensées ^^. Par contre j’ai dit très rapidement « je veux pas être un plan cul ». Après on a officialisé, on est un couple mais j’attends encore un peu avant de déterminer si c’est « the one » (ce qui est fort probable, en tout cas dans ma tête). :) En tout cas, bravo pour ta façon de vivre ta relation et ta franchise envers lui. J’adorerais être capable d’assumer mes envies et mes sentiments comme ça – c’est en cours.

Mis à part ça…Purée de pois cassés, t’étais où Anashka ? On est resté là à essayer d’expliquer comment on voyait les choses… pendant que toi tu prenais du bon temps avec … cet espagnol… oui, j’en ai entendu parler… Traîtresse ! Sbirianne et P ont des visions destructrices de l’amour. J’ai tout fait pour les rendre à la raison, mais que veux-tu, ils sont décidés à vivre malheureux. J’aurais apprécié un coup de main, mais bon, toi aussi tu as le droit d’être heureuse… et égoïste !
Messieurs, notez bien la chose suivante : pour une femme, s’engager se veut être avant tout être une preuve de l’intensité de l’amour que vous lui portez. Elle est inquiète au même titre que vous et a tout simplement besoin d’être rassurée. Dans son inconscient, la forme d’engagement qu’elle vous demande est associée au niveau d’amour que vous avez pour elle.

bonjour, je suis au tout début d’une relation et marche sur les oeufs, toute cette semaine il n’est pas là et j’ai demandé un peu plus de sms car il reste parfois 24h sans écrire, j’ai peur d’avoir commis une betise, j’ai dit aussi je le reverrais quand il sera dispo peut être en fin de semaine, bref je manque totalement de confiance alors que l’on s’est dit au tel qu’on pensait bcp a nous reciproquement, merci de m’apporter des codes, surtout des trucs a pas dire, quoiqu’il en soit, je n’écris plus


Au début tout était clair et nous nous sommes rencontrés. Nous avons passé plusieurs soirées sympas et avons dès la première rencontre défini que nos relations étaient purement amicales (encore qu’il m’ait avoué que les choses auraient été différentes s’il n’avait pas été en couple). Malheureusement, en début de semaine, nous avons eu un flirt qui a failli dérapé et s’en est suivi des échanges par message tout aussi axés sur le flirt. Evidemment le dérapage a eu lieu.
13 L’homme qui lutte pour découvrir l’intimité affective a besoin de l’aide d’une femme : la sienne. Pourquoi ce travail de « care » reviendrait-il aux conjointes ? Parce que, nous disent-ils, la tâche nourricière ancestrale des femmes les pousse à s’ouvrir, parce que leurs différences tant anatomiques que psychologiques les préparent à être accommodantes, réceptives et capables de compassion, et surtout parce qu’elles sont perçues comme étant celles qui dans le couple étudient les sentiments, comprennent les situations, et possèdent donc les qualités requises pour diriger ce sauvetage de l’homme paralysé dans le domaine émotif. Etant le seul membre du couple à posséder les qualités « naturelles » requises pour ce « traitement », ce sera à elles de conduire l’homme à l’intimité, de devenir les « thérapeutes » de leur conjoint, et par voie de conséquence du couple « malade ». Ainsi, nombre d’ouvrages d’aide au couple visent à apprendre aux femmes « leur nouveau métier de femme ». Parce que les femmes ont toutes mailles à partir avec les mêmes sempiternelles attentes, cette nouvelle mission de sauvegarde du couple leur incombe « naturellement ». Mais, peut-on se demander, au nom de quoi l’amour est identifié avec l’expression émotionnelle et le fait de parler de sentiments ? En quoi les femmes seraient-elles plus capables d’amour ? Qu’est-ce qui nous prouve que les hommes communiqueront davantage si les femmes rendent les relations plus aimantes ?
Le lendemain matin il me demande si par hasard j’aurais une imprimante (il était sur le point de partir pour quelques jours au Portugal) et si je pouvais lui imprimer ses tickets. J’accepte et on se revoit pour que je lui donne… Et pendant 2 heures autour d’un caffé, pas un blanc, des rigolades mais aucun flirt de sa part, il paraît timide, voire pas intéressé. Mais il décide me raccompagner jusqu’à chez moi et soudainement m’embrasse avant de se sauver en assurant me revoir après son retour (4 jours). Là je dois avouer que le baiser n’était pas fantastique, probablement trop maladroit…
Relation très bien commencé, en douceur. Homme très gentil, tendre, respectueux mais très très occupé qui bosse énormément même le week end donc il faut beaucoup faire par rapport à lui pour se voir, ca c’est difficile pour moi. On ne s’est encore pas disputé. Là on est donc à 2 mois et j’ai beaucoup d’angoisses en ce moment, je me sens très très attaché et j’ai peur de le perdre, peur qu’il me laisse tomber etc… Lui il me rassure pas trop trop car je pense qu’il vit la relation au jour le jour ou alors il fait des plans mais dans sa tête c’est quelqu’un de très très réservé, qui est aussi assez pudique je pense. J’ai oublié de dire qu’avant qu’on soit ensemble il me lançait des petites perches par moment, peut être pour voir ma réaction, en me disant « on se prendra un appartement ». J’aimerais sentir plus d’engagement de sa part pour être rassuré car j’ai un caractère il est vrai qui a besoin de ça. Mais peut être s’engage t’il naturellement de son côté et ne le dit pas nécessairement ? Faut il en parler ? Je ne veux pas trop mettre la pression non plus! Cette article m’a quand même fait du bien à le lire. Il faudrait que j’arrive à vivre ma relation au jour le jour sans prise de tête car depuis quelques semaines je vis dans une angoisse permanente et ce n’est pas bon du tout!
Mon problème est que je n’arrive pas à savoir ce qu’il veut vraiment. je m’explique: notre relation étant d’abord sexuelle nous avions des rapports protégés, puis un jour, il a voulu qu’on arrête le préservatif. A ma question de savoir s’il veut des enfants et une relation stable, il répond un jour peut-être, car maintenant son boulot l’empêche de se fixer quelque part. J’ai donc dû me mettre à la contraception (non pas que sa me dérange, moi aussi je ne veux pas encore d’enfant, ma carrière d’abord). Il dit que je l’attire énormément, mais face à moi il deviens distant, comme si je lui fais peur… Au lit c’est l’harmonie, mais il ne se lâche complètement qu’après quelques verres. Je dois presque toujours faire le premier pas. Il se couche toujours à l’autre bout du lit. Il me parle à peine de sa vie, en 4 ans, il ne m’a présenté qu’une seule de ses connaissances et lorsque je veux lui présenter des personnes de mon entourage, il dit ok, on arrange une sortie, mais à la dernière minute on doit tout décommander car il a un empêchement au boulot.

Et bien non, toujours pas de réponse… Même un mer** aurait été le bienvenu mais non, nada! Je n’ai plus envoyé aucun texto depuis une bonne semaine, le dernier était pour lui demandé ce qui se passait dans sa tête pour m’ignorer de cette façon même si c’est assez évident, (je voulais juste qu’il me le dise…) que je n’avais pas 15ans et lui encore moins (il en à 40 quand même!) pour jouer à cache cache et que je ne vais passer mon temps à lui courir après. Ceci a été mon dernier message. C’est vraiment lâche de sa part de se défiler comme ça et très égoïste! Quant à moi et bien j’avoue que je pense souvent, si ce n’est toujours à lui, je n’arrive à me l’enlever de ma tête, sûrement car cette histoire est encore très récente. Je me dis qu’avec le temps je l’oublierai mais… je crois qu’au fond de moi je suis dans l’attente de quelque chose, une simple réponse que je n’aurais certainement jamais… En tout cas, de mon côté, il ne recevra plus rien de ma part, c’est sûre! Je pense en avoir fait déjà beaucoup. :-(
Au cinquieme mois, j’avais mis fin a la relation en disant simplement: je n’aime plus être ta copine, donc j’arrete de jouer ce rôle. Il a répondu par un simple: noté. C’est une décision qui m’avait couté du courage, parce que je commencais a m’attacher a lui, mais je n’avais d’autres choix que de faire ce coup de théatre qu’il n’attandait pas dutout!
Aujourd’hui, mon ex se retrouve avec ma fameuse amie mais il a réussi à voir au delà ce qui a pu se passer (ce que j’ai subit). Il m’a avoué toujours ressentir des sentiments et même plus qu’avant suite à mon changement physique. On se parle régulièrement et on se voit qu’on le peut. Mais notre situation s’est développée, nous sommes devenus amants. Mon ex m’a dit qu’il ne se voyait pas faire sa vie avec cette fille avec qui il est toujours actuellement. Il me dit qu’il va la quitter pour revenir. Mais ça fait maintenant plusieurs mois que ça dure et je ne sais plus quoi penser entre ce qu’il dit et ce qu’il fait.. On est très fusionnels et nous avons du mal à se passer l’un de l’autre. On aimerait faire quelque chose de neuf mais il n’y a aucun changement de situation de son côté même si il se fait suivre psychologiquement (il est militaire).
Ce travail de « care » demandé aux femmes dans le couple n’est pas sans rappeler le discours managérial du développement personnel en entreprise. En ce sens, il est contaminé pourrions-nous dire, par l’idéologie gestionnaire. Cette piste est développée dans Irène JONAS, « Le nouveau travail féminin dans l’entreprise-couple », Les Cahiers du genre (à paraître 2006).
Faudrait envoyer ce texte aux grands imams de la région de Montréal qui encore une fois en fin de semaine dans leur mosquée ont profité de ce qui est arrivé en Nouvelle Zélande pour diaboliser tous les Québécois . Car Le nom de Bissonnette était sur une des fusils que le tueur s'est servi. Le grand imam a dit que tous les Québécois étaient islamophobes de même que notre premier ministre qui avait déclaré qu'Il n'y avait pas d'islamophobie au Québec. Pour le bien vivre ensemble après pareille déclaration on en reparlera. Curieux que ce qu'a dit l'imam n'ai pas dépasse le JdeQ faut croire que les autres médias ont peur de la contreverse.
Bien souvent, on entend des clichés sur la gent masculine et l’on considère qu’il suffit d’une bière devant un match de foot puis d’une partie de jambes en l’air pour les combler. En réalité, c’est bien plus profond que ça et si vous lisez ces lignes c’est probablement que les comportements masculins vous étonnent voire même vous semblent incompréhensibles !
Bonjour Quand j’ai lu les témoignages de mes soeurs je resens leurs désarroi et je partage leurs peine et leurs souffrances sauf moi je suis un homme j’ai 11 ans de vie commune dont un ans de mariage avec ma femme avec qui j’ai deux magnifiques garçons âgé de 10 ans 4 ans. Ma souffrance ,je me sens seul et délaissé elle s’intéresse plus à son téléphone et la télévision malgré je lui ai expliqué ça me rend triste je suis en manques d’amour et d’affection elle a rien à foutre de moi et maintenant j’ai décidé de la faire la même chose je l’accorde pas trop d’importance pour qu’elle puisse ressentir ce que je récent. Ma question je voudrais savoir est ce que je suis pas de commettre l’irréparable .
Mais le 27 août après 10 jrs de retrouvailles il m’a demandé du recul car le deuil de mon père ya un an ma rendue souvent triste et parfois comme une petite fille que je ne suis plus .de ce fait il m’a appelée dimanche dernier le 2 septembre en me disant qu’il pense beaucoup a moi qu’il ne veut pas effacer les sentiments quil à pour moi qu’il désire que moi mais pas folle je suis actuellement que je dois voir psy pour tristesse et parfois comportements tristes ou mal je l’ai fait. Me suis remise au sport. Et vais changer de look. Ça fait une semaine aujourd’hui qu’il ne m’écrit pas ma dit qu’il a besoin de recul et veut créer le manque. Mais j’ai peur car mavaut dit si j’ai un coup de foudre j’hésiterais pas mais après me dit qu’il veut que moi Que manque et que lui de son côté veut se reconstruire financement et finir les travaux de sà maison et passer stade supérieur son emploi .je me sens vide scindée car je suis de mon côté lui du sien mais veut qu’on se retrouve différemment. Il a pu être très intransigeant très souvent et trop dur. J’ai peur de les perdre qu’il rencontre quel un d’autre mais m’aime moi aussi je l’imagine à chaque instant
C’est plus simple aussi pour les garçons qui ont une petite soeur et qui sont très proches d’elle, j’ai l’impression (parmi mes ex ou amis mecs, ceux-là sont les plus empathiques/à l’aise avec les filles et ne les considèrent pas comme des créatures bizarres d’une autre espèce ; du coup la communication est beaucoup plus fluide, de part et d’autre)
De plus tu parles du fait d’aimer comme étant un travail et comme tu le sais sans doute ce mot vient du latin tripallium qui désignait autrefois un instrument de torture. Or pour quelle raison devrait il s’investir ou continuer de s’investir dans une relation pour laquelle il doit souffrir car faire des efforts qui ne lui apportent pas vraiment de plaisir ? En ce sens je rejoins le propos de ton ex sur le fait que l’absence de naturel ne peut pas être de l’amour.
Je vous remercie pour votre conseil et avant tout je dois m affirmer auprès de lui mon mari a 27 ans mais dans sa tête il a 35 ans il et très mûre pour son âge j’ai fais sa connaissance au mois de juin par mon père qui le connaît depuis petit, avant notre mariage il parlait touts les soirs avec moi et même la journée et il et sé un homme très sérieux respectueux attentif envers ses proche très prévenant attentionné tout son entourage l apprécie bref depuis que je suis partis dans son pays pour me marier 4 mois après notre connaissance il à commencer à changer des mon arriver en France depuis mr éxige de me parler et de me voir tout les soir via Skype même si je suis fatiguer à l’heure qui lui convient à lui , il n est plus attentionné ni doux comme avant il et devenu dure avec moi des qu il me demande de faire une chose et que je peut pas il se vexe et me répond alors t aime pas ton mari, tu n écoute pas les paroles de ton mari , tu fait toujours ce que toi tu veut..!!!! Alors moi aussi maintenant je sait comment je réagirais plus tard avec toi..!!!! Me dit t’ il d’un ton froid et il boude me dis qu’il veut raccrocher que je gâche toujours tout avant je trouvait sa exagérer je croyait qu il n était pas sérieux mais à la longue sa devient pesant je suis une fille assez calme douce et je dirais même assez fragile et il et le seule a réussir à me faire pleurer à chaque dispute je craque et je le déteste d être si coincer et renfermer avec moi je lui répète que j en ai marre de parler constamment touts les soirs avec lui que sa me détruit le morale quand il me fait des critique et la je ressens qu il et vexer et ne me comprend pas il veut que je soit meilleure dans tous les domaine d’une femme face à lui je n arrive jamais à me défendre vu qu’il et très malin et trouve toujours des bon arguments pour me contredire il me connaît mieux que moi même mais pas moi je n arrive pas à le connaître sé comme si il me mets des barrières il veut me diriger la ou il veut il veut que je sache des choses de lui que dans ce que lui veut que je sache , il se considère comme mon père il m appelle ma petite fille il sait que je suis tres attacher a lui et que jamais je le quitterais idem pour lui un jour il ma tellement blesser en me traitant d idiote me racrochant souvent au nez des que je l énerve cause d une dispute que je lui et dit je regrette de l avoir rencontrer et que je ne veut plus continuer a avancer avec lui mais il m’a répondu très calmement tu ne pourras jamais d un ton très confient tu m aime trop pour me laisser et sé pareil pour moi me di t’il il m’a même dit sé finis tu es bloquer avec moi pour la vie jusqu’à ta mort il m’a dit très sérieusement tu as accepter d être ma femme et sache que je ne retourne jamais en arrière il a une très grande confiance en lui quand il m’a dit tout sa je me suis sentis stupide je n ai pas su répondre , sé la première fois que je vois un homme comme lui il et spécial je n arrive jamais à savoir comment il pense il et comme mentaliste il fait culpabiliser et il et très persuasif et sé défend toujours avec les meilleures argument il ne donne l occasion à personne de lui faire des reproches lol bref , je ne regrette pas mon choix d être sa femme chaque jours je remercie dieux mais je ne le savais pas si autoritaire j aí un peu peur de l avenir avec lui je ne veut pas être un pantin qu il manipule il veut me modeler à sa façon peut être parce qu il voit que je suis fragile et très naïf il me répète toujours qu il veut mon propre bien qu il fera passer touts mes désirs avant les siens et qu il me rendra la plus heureuse à ses côtés je ressens qu’il et sincère mais je m inquiété tout de même nous dialogons toujours quand une chose va mal il ressens même au bout du fil sans me voir que je ne suis pas bien rien qu’à ma voix de suite il me demande ce qu il ne va pas ?? Il me dit ouvre moi ton coeur , laisse moi t aimer à ma façon mais j aí un peu peur de sa façon d aimer bref je m inquiété un peu car je ne le connais vraiment pas malgré que je discute tout les soir avec lui depuis 8 mois je ne comprend plus rien… il ne me laisse pas le découvrir.
L’engagement ne se provoque pas. Vous devez attendre que cela vienne de votre homme. Si vous le poussez et qu’il le fait sous la contrainte, les choses dureront bien un temps, mais ensuite elles iront de plus en plus mal : ce n’est pas ce qu’il désirait pour lui et il risque bel et bien de vous quitter pour retrouver sa liberté de vivre à son rythme. La meilleure solution pour que votre homme s’engage, c’est de ne rien forcer. Arrêtez de lui parler sans cesse de mariage, d’enfants, d’emménagement… Plus vous lui en parlerez, moins il en aura envie. Bien entendu ce ne sont pas des sujets tabous : vous pouvez en parler ensemble pour que chacun puisse dire s’il est prêt ou non. Mais s’il vous dit qu’il n’est pas prêt pour le moment : n’insistez pas. Laissez les choses se faire d’elles-mêmes. Il vous faudra peut-être attendre encore un peu mais cela vous permettra de continuer votre relation sur de bonnes bases.
 La vie à deux est complexe, elle est perçue par certains hommes comme un véritable challenge. En ce sens, les challengers sont frileux car nombre de ceux qui s’y sont frottés, ont compris qu’il était parfois plus simple de courir un marathon. Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas leur compagne, mais bel et bien qu’ils ont justement peur de briser l’existant en permettant une évolution de leur relation. Il est essentiel de respecter ce choix de ne pas s’engager tout en apportant des petites preuves au quotidien, montrant qu’autre chose est aussi possible en partageant un peu plus.
Ne l'oblige pas à se précipiter. Cela peut aussi anéantir votre relation amoureuse. Si tu l'obliges à aller plus vite en besogne trop tôt, tu peux l'empêcher de développer naturellement et à son propre rythme son affection pour toi. Laisse-lui le temps de rencontrer tes amies et ta famille, de passer des weekends avec toi, de se préparer à vivre avec toi, voire de te dire qu'il t'aime. Bien que chaque relation amoureuse ait des échéances qui lui sont propres, tu ne devrais pas t'attendre à ce qu'il te déclare son amour dans les deux premières semaines de votre rencontre, ni même dans les premiers mois de votre relation, sinon tu risques de le faire fuir.
2 La fragilisation des liens conjugaux, comme d’autres problèmes de société, est un sujet dont se sont emparés psychologues et spécialistes en communication ou en développement personnel. Cette place laissée au « psy », concernant les problèmes de couple, n’est pas anodine, elle s’inscrit en effet dans un vaste mouvement de « psychologisation » des problèmes de société [1]qui tend à saisir les faits sociaux comme relevant de façon dominante du psychologique et à ne plus voir conflits et tensions que sous un jour relationnel et affectif. Alors que n’existent plus d’impératifs sociaux, religieux ou économiques tels qu’ils avaient cours, et qu’il est devenu courant de considérer que nulle norme ne vient aujourd’hui interférer dans la construction du couple et ses règles de vie, ces « experts » prétendent viser l’amélioration des relations entre les sexes. Ils ont pour objectif d’aider les couples à parvenir à une construction durable et vivante du lien conjugal. Qu’ils s’appellent « psy », « coach », ou « spécialistes en développement personnel », ces nouvelles figures rassurantes, détenteurs de l’information et des savoirs spécifiques qu’il faut maîtriser pour élaborer une construction affective « saine », ne cessent, depuis une vingtaine d’années, d’inonder le marché de leur production.

Au début tout était clair et nous nous sommes rencontrés. Nous avons passé plusieurs soirées sympas et avons dès la première rencontre défini que nos relations étaient purement amicales (encore qu’il m’ait avoué que les choses auraient été différentes s’il n’avait pas été en couple). Malheureusement, en début de semaine, nous avons eu un flirt qui a failli dérapé et s’en est suivi des échanges par message tout aussi axés sur le flirt. Evidemment le dérapage a eu lieu.
Une des problématiques majeures que vous rencontrez en séduction est votre capacité à transmettre vos intentions aux hommes, y compris lorsque vous êtes derrière votre écran et que vous draguez sur internet. En somme, vous êtes un peu trop prévisible ou alors vous vous emballez souvent trop vite. Si certaines sont à l’aise, d’autres ont du mal à faire valoir leurs diverses qualités.

Bsr k jai un pb qui me met dans la confusion et j’aimerai stp avoir des conseils….voici j sors avec un homme de 24 ans( profde lycee) et moi jai 18ans ( étudiante) ans ‘j lai rencontre a un groupe de répétition lan dernier et on sest mi ensemble l pb c’est q depuis notre rencontre il ya des rumeurs qui courent sur lui et l qualifie de coureur de jupon plusieurs de mes amies sont venu m’en parler mais lui il ma demande d’avoir confiance chose q jai faite mais jai pas pu continuer a cause de son comportement ( il n veut pas q j touche a son tel lorsqu’il veut texter il prend de la distance il n veut pas q j poste une photo de lui ou de nous sous prétexte quil naim pas exposes ca vie privée pourtant il a l’habitude d mettre des tof de sa famille et quand j’arrive chez lui sans prévenir il m ignore totalement jusqu’à a c q j rentre) l soucis est q malgres tt ca il n fait pas d’effort depuis un an de relation on est jamais sorti en couple genre au parc pas d’attention et pour les rendez vous cest toujours moi qui propose qu on se voit quand il demande c’est parce quil a envie de sex suite a tt cela jai décidé d’arrêter mais il ma vraiment suplier ma dit quil allais changer quil m aimait vraiment et tt j’ai accepte et on s’est Rémi tt allait parfaitement bien mais ca recommence et puisk j sent q la situation m file entre les doigts j fais de mon mieux pour arranger les choses mais il n fais rien il n m encourage pas il na pas lair d’être gêne il met des distances les rumeurs on repris quand j m fache il se met en colère et j m excuse de ma jalousie mais j sens bien qu’il ya quelq chose qui n va pas et l plus dure cest quil avait une situation financière compliqué il l prenais comm prétexte pour son manque d’attention les choses se sont arrange et cest par des rumeurs q jai appris jss pas matérialiste mais j’estime quil aurait du au moins m en parler c m fais mal mon entourage m demande de l quitter quil n aime pas et quiil a une auttr qui occupe son coeur mais j l’aime vraiment j aimerai donc savoir si cest moi qui précipite les choses ou alors si vraiment il on raison? quand on se voit on pass de bon moment jai l’impression quil m aim vraiment mais juste quand on se voit et ces rendez vs sont toujours créé par moi…. Jss confuse si vous avez des conseils a m donner allez y svp j en ai besoin ca fait 3 jours quil n ma pas écrit et les 3 jours d’avant cest moi q faisait la conversation jai décidé d’arrêter pour vraiment m fixer

“J’entends souvent des hommes dire : ‘On n’a plus rien en commun’ : il veut aller faire de la plongée dans les Caraïbes tandis que sa femme préfère séjourner dans un hôtel de luxe parisien. Il veut aller au cinéma, mais ils n’arrivent pas à s’entendre sur le film”, raconte-t-elle. “Ces petites différences qui ont l’air banales font que l’on ne se sent plus respecté, aimé ou sur la même longueur d’onde que son partenaire.”
L'engagement véritable se fait au jour le jour. Ce n'est pas une promesse faite un jour précis, ni un bail, ni un contrat. C'est tous les jours qu'on doit garder celui qu'on aime, en lui donnant le meilleur de soi. Ce n'est pas en le tenant avec les traites à payer ou le fait qu'on a des gamins ensemble, ou une baraque achetée ensemble. Ce ciment là ne tient rien : quand ça doit merder, ça merde, enfants, baraque, traites ou pas.
Votre conjoint a la mauvaise habitude de vous négliger en arrivant plus tard que prévu (sans vous prévenir, tant qu’à faire), en invoquant mille et une autres priorités, voire en se contentant de vous sourire plutôt que de vous expliquer ? Bref, vous passez après tout et tout le monde ? Absentez-vous ! Ne soyez pas là lorsqu’il s’attend à vous voir. Arrivez après lui/elle. Prenez des heures à répondre à ses sms et laissez-le/la s’énerver.
Selon la majorité des gens du beau sexe, la psychologie masculine est une chose plutôt primitive. Mais compte tenu de cela, les dames se trompent. Les représentants du sexe fort sont spécifiques, pas ordinaires. Ils n'aiment pas créer des problèmes à partir de zéro, tout en compliquant tout. Et en général, une forte moitié par rapport aux femmes se comporte de manière complètement différente. Par conséquent, seule une compréhension de toutes les subtilités du dispositif de la psychologie masculine permettra au sexe faible de construire les modèles les plus efficaces de relations avec leurs choisis.

Au troisieme mois, il avait décroché un boulot, donc chaque jour il était épuisé, il commencait a prendre distance et devenir froid: je ne m’en plaignais pas, je lui laissais tout l’espace pour respirer et j’étais présente a chaque fois qu’il le souhaitait… pour mes vacances de printemps, il me demanda de faire un deal: ne plus de donner de nouvelles, j’ai accepté me disant que c’est une maniere d’évaluer notre attachement et ma dépendance… et ca nous permettra de prendre du recul et faire un break a tout pour se reposer et revenir en force… chose faite!
Concernant l’engagement matériel, à 20 ans je me considère trop jeune pour me marier dans l’immédiat, je préfère attendre la fin des études et d’avoir trouvé un emploi (donc pas avant 4 ans !), tout ça pour dire que je ne considère pas ce type d’engagement comme une finalité, sinon c’est sûr que toutes ces années me paraîtraient bien longues. Non, j’y pense juste comme un bel évènement qui marquera (peut-être) ma vie un jour. En attendant il y trop d’autres choses magnifiques à vivre dans le présent pour vivre dans le futur !
Pour info, je suis en cours de création (et finalisation) d’une formation vidéo de 4 mois qui a pour vocation à mieux réussir ses histoires d’amour, notamment en travaillant sur l’estime de soi, la confiance en soi et l’affirmation de soi, et beaucoup d’autres choses. Si tu es abonnée à mes mails, tu recevras un message le jour où la formation sera disponible.
Par conséquent, ne négligez pas La communication est une base essentielle pour former un couple solide. Même si ce n’est pas leur première qualité, je vous l’accorde, les hommes aiment les femmes qui sont à leur écoute. Soyez donc celle à qui il ne doit pas hésiter à venir se confier, afin d’augmenter votre complicité et les sentiments que vous avez l’un envers l’autre.
Découvre de nouvelles choses à faire ensemble. Ton petit ami et toi pouvez essayer ensemble toutes sortes d'activités afin de ne jamais être à court de choses passionnantes à faire, si tu veux que la relation reste intéressante. Cela peut consister en une nouvelle randonnée pédestre une fois par mois, de visiter une nouvelle partie de la ville dans laquelle vous vivez tous les deux, de suivre des cours de danse ensemble, voire de monter un club de lecture rien que pour vous deux. Tu peux resserrer tes liens avec lui et l'aimer davantage en trouvant de nouvelles choses à faire ensemble.

Ce deutérocanonique présente la femme comme un « appui » sûr, solide comme une « colonne ». Ainsi, la femme est une aide indispensable à l’homme puisque sans elle l’homme « erre en se lamentant » comme si la vie n’avait pas de sens. De plus, comme un domaine qui n’aurait pas de clôture, l’homme aurait bien des difficultés à résister aux dangers de ce monde. Ève est bien plus qu’une aide ici, c’est une alliée, ce qui est exceptionnel en comparaison du reste de la littérature de cette époque.


Nous avons fait silence pendant 2 mois et depuis 1 mois nous nous revoyons 3 fois par semaine. Nous dormons ensemble. Cela me fait du bien mais je n attends rien de plus de lui. Je ne sais pas trop ce qu’ il me veut car c est toujours lui qui me recontacte mais voilà je pense que il faut vivre de son côté. Et avancer sans se poser de questions. Car c est décourageant de se dire que c est de notre faute.
Si on pouvait faire le tri des naissances vraiment voulues par des femmes vraiment capables d'élever un enfant, non pas pour avoir un bébé dans les bras, mais en toute lucidité, pour tout ce que ça comporte... Si on pouvait faire le tri entre les naissances vraiment assumées et les naissances névrotiques de femmes ayant absolument besoin d'avoir un bébé dans les bras mais inaptes affectivement à l'assumer... je pense qu'il y aurait une énorme différence entre les deux chiffres. A mon avis, mais ce n'est qu'une hypothèse, il y a très peu de couples vraiment épanouis et en mesure de vraiment faire des enfants dans un véritable projet éducatif. La plupart des couples font des enfants parce que c'est comme ça, bof. De toutes façons, la plupart des gens se marient sans vraiment se connaître, alors... 

P… je vois où tu veux en venir, mais personnellement, je refuse d’accorder le moindre crédit à ce genre d’excuse. Parce que si on le fait, si on donne à cette excuse la valeur d’un argument, alors aucune relation n’aurait raison de durer plus d’une semaine. Ça n’existe que dans les films, un couple parfait, qui commence par un coup de foudre et qui se continue 40 ans plus tard sur une île paradisiaque, et où l’on est tout le temps, mais alors là vraiment TOUT le temps, dans la satisfaction totale et parfaite (sentimentale, sexuelle, matérielle, et tout le reste). Oui, ça tu le sais déjà, en effet ^^
il aimerait et espère que je retourne avec lui …….je lui dit de s’occuper de sa blonde …. que c’est pas honnête pour elle et moi je me sent mal car je ne suis pas une briseuse de couples …..il me répond qu’il n’en tient qu’à moi de me reprendre et de prendre sa place ………. seulement la dernière fois qu’on est revenu ensemble …….. ca pas marché après un retour de voyages …… il voulait que je retourne rester avec lui après seulement 3 semaines … alors qu’on l’a déjà essayé et ca pas marché ………. je lui disais que c’était pas raisonnable et qu’il était préférable de laisser aller la relation et que le reste ce ferait tout seul ………. ben il m’a flusher et c’est jeté dans les bras de l’autre …… …est-ce moi qui suis incapable de me laisser à l’amour …….?? ou ma réaction est normale ??
Je le prend au mot et le lendemain comme convenu je l’appelle, en faisant la fille mature et pas affectée plus que ça par la rupture. Mais là, la discussion devient bizarre, car malgré quelques blagues, à la fin, j’ai eu l’impression que s’il voulait qu’on se parle, c’était surtout pour qu’il se déculpabilise et que j’aille mieux suite à la rupture et non parce qu’il tient toujours à moi…c’était plus du genre “à la prochaine” que “on se reparle très vite”…:(
Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, cliquer sur la rubrique « Mon compte » du site web ; pour obtenir communication des informations vous concernant, rendez-vous sur la page « contacts » du site.

Quant aux étapes à suivre : vivre petit à petit, laisser les projets apparaître, s’attacher ou s’engager progressivement, cela reste sujet à débat. Je dis que je ne suis pas d’accord parce que cela n’a jamais marché pour moi, c’est un avis personnel mais objectif. Contrairement à toi, moi je pense qu’il faut au fond avoir d’abord pris le choix et la décision de s’engager afin de pouvoir bien diriger sa relation de couple, et ne pas la laisser dévier. Et je pense que c’est logique, parce que si on n’a pas fait ce choix, comment pourrait-on faire face ensemble aux problèmes éventuels du couple ? Au premier différent qui apparait, la tentation de dire que ça ne marchera pas est tellement grande que le couple ne tient jamais qu’à un fil.
Que faire quand t’as couru après un mec en le rappelant irrégulièrement (tous les trois ou quatre mois) pour prendre des news/un café, que lui non (jamais rappelé) mais jamais envoyé promener non plus, toujours accepté le pot. On a un petit historique, gros désir mutuel, jamais couché ensemble cependant ni même de bisou parce que j’étais pas libre. Bref. Et je lui repropose un verre pour se revoir après des lustres… en fait, je m’étais fâchée la dernière fois et lui avais dit qu’on en restait là. Puis je l’ai rappelé, des mois plus tard, pour tâter le terrain :/ j’aurais pas dû mais bref, c’est fait. Et il me dit, que ça lui ferait plaisir de me revoir, que ça dépend de moi, qu’il me laisse décider… qu’il a l’impression que je passe pas à autre chose. Que s’il a des doutes il arrête la relation. Je n’ai pas compris cette tirade, dans la mesure où on se parle peu, que je sais que je lui plais beaucoup, et qu’il s’était mis en retrait à l’origine parce que, je le cite  » Tu me plais trop, ça peut te donner du pouvoir sur moi et je veux plus flirter « . Perdue je suis. Il s’est trouvé une copine, mais il n’est pas amoureux apparemment. Moi, je m’en fiche qu’il soit en couple, ce que je veux, c’est une relation spéciale avec lui, comme avant en fait…
×