Bonsoir, j’ai rencontré quelqu’un il y’a un peu plus de 3ans. Il ne me plaisait pas du tout physiquement mais j’étais attiré par son caractère et son mode de vie roots et positif. Lui m’a toujours sollicité sans pour autant agir, attitude timide, verre, restaurant, échanges de messages occasionnels, intérêt exacerbé de son côté. Nous nous sommes tourner autour… Je ne pensais pas qu’un jour il se passerait quelque chose et nous ne parlions jamais de nos compagnons respectifs. Toujours cet arrière plan, rassurant de mon côté. Et depuis quelques temps il a osé m’approcher est devenu entreprenant. Cest je pense ce qui a permis de débloquer quelque chose il avait l’air sur de ce qu’il faisait… Je me suis laissée petit a petit aller. Je me suis dit que j’allais lui laisser une chance, pour une fois j’allais être réceptive et ne pas jouer les sarcastiques ou les méchantes. On se voit quelque temps mais il n’agit plus du tout comme quelqu’un de réellement intéressé et limite distant. Il me fait une crasse et revient… Toujours… Cette fois je m’énerve et pourtant il continue d’être la. On met tout à plat on se dit que c’est peut être maintenant qu’il faudrait tenter quelque chose. Et moi forcément je ne supporte pas ces changements d’humeur ou ces choses qui ne se fixent pas et surtout pas après tant d’années. Bref je n’arrive pas à me raisonner je suis agacée car je ne saisis pas l’intérêt qu’il peut avoir à sans cesse me solliciter pour ne finalement pas profiter de cette opportunité qui nous tend les bras. Bref j’ai juste envie que tout ceci ait une fin positive ou non. Cest pesant. Je suis extrême et voudrais que ca coule de source mais je pense qu’il y’a un pb de communication qui perdure. Camille

7 On ne recense en effet qu’une seule occurrence pour laquelle l’aide de Dieu porte explicitement une dimension future, car sotériologique. Celle-ci apparaît dans le chapitre très eschatologique d’És 49, au verset 8 : « Ainsi parle le Seigneur : Au temps de la faveur, je t'ai répondu, au jour du salut, je te suis venu en aide ; je t'ai mis en réserve et destiné à être l'alliance du peuple, en relevant le pays, en redonnant en partage les patrimoines désolés… ».
J’ai été surprise de voir que dans les commentaires de l’article en question, beaucoup témoignent de la même histoire. Le mec apparaît. Il semble vivre une idylle parsemée de licornes et paillettes avec nous. Puis d’un coup d’un seul, sans aucune raison apparente, il n’est pas prêt à être avec nous. Alors, il nous quitte et on se sent conne avec les licornes qu’il a laissées dans notre garage.
salut kamal jai un méga gros probléme je sors avec un homme marié depuis 1 an 3 mois,les deux premiers mois étaient superbes .il mavait mém présenté a sa grande soeur mais aprés c’est devenu pénible il ne mappelai plu trop,il ma méme dit de ne plus trop lappelé,qu’il est trés occupé par son travail,on a mém fais prés de 6 mois sans se voir et j’allais toujour voir sa grande car elle maim bien,toute sa famille maim bien mais lui il ma plus trop mon temps,on se croise seulemen par occasion mais qan jessaye de lui parlé il m repond que jsui tétue;j ne veu pa fair ce qui m demande c’est a dire resté sans lappelé qand lui il a le temps il peus mappelé et pourtant jlaime de tout mon coeur aide moi a comprendre ce qui n va pas entre nous
             Langage ultime du désespoir (face à des traumatismes parentaux ou sociaux). Langage de l'impuissance (à trouver une place fiable dans le monde d'aujourd'hui). Langage de la frustration (liée à la non satisfaction des besoins relationnels). Langage de la revendication (face à des manques inévitables et aux frustrations liées à la pression du consumérisme, à la culture des désirs…).

J’ai l’impression aujourd’hui que très peu de personnes osent même envisager de prendre la décision de se mettre avec quelqu’un pour de bon. On attend quelque chose, un miracle, ou un coup de foudre, ou la fin des études, ou le travail de rêve, ou le tour du monde (ceci concerne ceux qui trouvent de faux prétextes afin de ne pas s’engager, et non ceux qui le font par choix ou par besoin). C’est juste qu’à mon avis, l’engagement tient de la décision, et non du bon plaisir ou du sentiment qu’on a à un moment T. Oui, aujourd’hui vous vous sentez bien avec lui/elle, et vous avez envie que ça dure toujours, et demain alors ? qu’est ce qui se passe si on a un coup de blues ? On prend ses valises comme ça se passe dans 90% des cas ?
Mon probleme avec mon mari est que chui mnt loin de lui et il m as evoqué derinerement le divorce à force d etre trop mechante evc lui et a force de se plaindre bcp et demander le divorce aussi de ma part malgréeV le faite qu il rtait fout de moi et moi aussi ..mais apres la reconciliation je sent qu il s est éloigné de moi… je ne sait plus quoi faire mnt est ce commencer a l appler pour reconstruire cette confiance et cet amour ou comme est mentionné fuir pr qu il me suit ??
J’ai un problème avec un garçon que j’ai rencontré lors d’une soirée. Après cette soirée, on s’est parlé sur facebook et on s’est revu, après 3-4 fois, on s’est embrassé au moment où je devais repartir… Il m’a ensuite envoyé un sms pour savoir si on mettait un nom sur notre relation, je lui ai dit qu’on verrait bien ce que l’avenir nous réserve (je venais de rompre avec mon copain avec qui j’étais depuis deux ans, je précise). Ceci s’est passé le 03/05. On s’est ensuite revu plusieurs fois, on a dormi ensemble, on a regardé des films, j’ai rencontré des amis à lui, etc… tout en étant d’accord sur le fait qu’on était pas en couple (par ex. on ne se donnait pas la main en rue).
Pour autant, vous allez commettre une erreur fatale, celle de réagir en fonction de votre personnalité et de votre capacité à vous projeter avec assurance. Comme expliqué plus haut, dans certains domaines les hommes sont hésitants ! Ils ont tendance à douter et ce n’est surtout pas en essayant de provoquer les choses que vous arriverez à vos fins. Pour qu’un homme s’engage dans une relation il doit la sentir et cela doit venir de lui.
- La plupart des femmes aiment les «méchants» qui ne respectent pas les normes, règles et principes. Les dames aiment être proches de cette personne, car on ne sait jamais à quoi s'attendre, et à tout moment, on ne s'éloigne pas de l'anticipation de la poussée d'adrénaline. Par conséquent, les malheureux doivent porter des masques de bâtards et de cyniques ;
Je suis en couple depuis une semaine avec un homme qui habite à 8h de vol de chez moi. On s’est rencontres il y a un an et demi au mariage d’une amie. Il ne m’avait pas plue. Lui par contre oui. Ainsi qu’a son meilleur ami. Je leur ai laisse mon facebook. J’ai repris ma vie tranquillement. Je n’ai rien vu venir. Depuis quelques mois on a commence a se parler sur facebook puis sur what’s ap. Nos échanges ont commencé à etre quotidiens. En réalité c’est lui qui prenait toujours l’initiative. Puis il y a une semaine il est venu dans mon pays. Il a quelques missions ici donc il sera la tous les 2-3 mois. La distance n’est pas vraiment un problème parce que si ça devient serieux je pourrai le suivre. Le problème c’est que j’ai peur. J’ai peur qu’il se lasse, qu’il ne tienne pas autant à moi qu’il le dit, qu’il me quitte. Si tu peux me donner quelques conseils je te remercie.
Personne ne connait la fin d’une relation, je veux bien admettre qu’on ne contrôle pas les sentiments de l’autre, que l’amour sur commande n’existe pas, mais si les deux partenaires choisissent et décident de s’engager, et qu’ils ont le courage d’assumer leur choix, je ne vois pas pourquoi la relation s’arrêterait sans qu’il y ait une raison vraiment valable, autre que « je ne sais pas ».
J’ai oublier de vous préciser qu’on avait presque décider que j’avais vivre avec lui et moi fils l’année prochaine en Norvège chez lui et de quitter la France et mon travail. Cette relation a vraiment été bien discuter et réfléchie, du moins de mon coté et je pense aussi du siens. Je Pense que cet home souffre de la fobbi de l’engagement aujourd’hui pour une relation sérieuse et cela est certainement dû aux blessures qui ne sont toujours pas guéries de son divorce, un divorce qu il a pratiquement ravagé et dont on lui a même découvert un problème de santé, le diabète, n’ayant pas d’antécédent de cette maladie dans sa famille, et étant le seul à l’avoir aujourd’hui, cela à dû être très dur, surtout quand on pense que c’est une maladie qui n’a pas encore de remède définitive. Sont divorce date de pourtant plusieurs années aujourd’hui. J’ai sentiment de vouloir le proteger et je suis encore aujourd’hui prête à l’aimer et l’accepter malgé tout, je ne sais pas si ces sentiments de moi sont normal?
Cette situation n’est plus possible, vous en souffrez. Alors vous en demander plus : une vie normale de couple. Pouvoir être ensemble définitivement. Cependant, votre ex ne le souhaite pas. Il ne veut pas s’engager. Alors que faire ? Si mon ex ne veut pas s’engager, pourquoi ne veut-il pas s’engager ? Comment le faire changer d’avis ? Est-ce seulement possible ? Existe-t-il des solutions ? Mon ex ne veut pas s’engager, comment m’y prendre …

Est-ce que parmi ces amis communs, certains sont au courant ? Je pense que dans ce cas-là, il faut juste être discrète. Ne jamais évoquer cette histoire, et si les gens sont trop insistants et posent des questions, répondre par des réponses brèves du style « Oui, on s’est fréquenté quelque fois, mais maintenant c’est terminé parce qu’on ne se correspondait pas. » Ni plus, ni moins.
<
Encore une fois, j’agis dans cette relation comme je n’aurai jamais pensé agir… La patience n’a jamais été mon truc, et pourtant cette fois-ci, j’ai cette force en moi d’attendre… Le pardon m’a toujours été difficile, ou en tout cas vivre avec le fait qu’on m’ait trahi… Mais cette fois-ci, j’ai trouvé la force de pardonner et de poser un cadre précis…
La négativité a pris le dessus et il semble clair qu’il est en colère. Tu vas donc devoir faire un silence radio et cesser d’être en réaction ou de te mettre en demande. La première étape consiste à reprendre le dessus, à sortir de ta dépendance affective car je pense que tu en souffres et ensuite de mettre en place un plan d’action efficace. Pour cela, je te recommande d’être accompagnée et de réserver une séance de coaching avec moi ou un membre de mon équipe.
14 L’enjeu de « l’harmonie conjugale » et la fierté de contribuer à l’épanouissement du conjoint, censés mobiliser les énergies « féminines », ne sont toutefois pas suffisants, car, soulignent les auteurs, la tâche est ardue. S’il est souhaitable que les femmes aident les hommes à communiquer, il ne s’agit en aucune façon d’exiger des hommes qu’ils parlent en les faisant s’engager sur la voie « castratrice » d’une communication féminisée. Bien au contraire, il convient de leur permettre de s’exprimer en respectant ce qu’ils sont fondamentalement : des hommes. Dès lors, ces ouvrages vont rivaliser de conseils sur le travail que la femme devra réaliser sur elle-même, établir des listes d’attitudes, d’expressions et de comportements qu’il faudra, pour les uns abandonner, pour les autres corriger, afin d’acquérir les plus efficaces pour communiquer avec le partenaire et les plus propices à une bonne entente. Des étapes sont ainsi identifiées et découpées dans un ordre précis par ces spécialistes afin que chaque femme puisse les travailler séparément jusqu’à les maîtriser et les accepter dans leur totalité. Se comprendre elle-même, donner l’exemple, identifier les problèmes rencontrés dans la vie de couple, travailler sur elle-même pour ne plus être prisonnière de sa tendance naturelle à « harceler », sont autant d’entraînements auxquels elle doit se livrer pour se débarrasser des derniers avatars du féminisme et être à même de réprimer son agressivité verbale par un travail tourné vers l’autre. « Plutôt que d’exiger des hommes qu’ils parlent, les femmes pourraient apprendre non à se taire, mais à s’enrichir d’une nouvelle langue, la synthèse (faire court et direct). Alors seulement, ayant montré l’exemple, nous suggérerions à nos compagnons d’étudier la langue féminine […] [17] » , écrira l’une, « Attendez qu’il vous le demande pour lui donner des conseils […] Détendez-vous et cédez. Exercez-vous à accepter ses imperfections. Donnez plus d’importance à ses sentiments qu’à votre souci de le perfectionner et évitez les sermons » [18], énoncera un autre. Car il s’agit bien ici, en effet, pour œuvrer à la permanence du couple, de donner les moyens aux femmes d’encourager, puis d’accepter et de comprendre la valeur non verbale « masculine » et de leur apprendre les recettes propres à conduire l’homme à l’épanouissement sans chercher à le changer « en femme ». Concentrer la femme sur sa tâche (se connaître elle-même) et sur son objectif (acquérir les compétences nécessaires à une vie authentiquement harmonieuse de couple) n’est-ce pas investir les femmes d’un « devoir psychologique » qui les assigne à maintenir la stabilité de la situation des hommes ? Cette meilleure connaissance d’elles-mêmes ne cache-t-elle pas sous des allures psychologisantes, un tout autre apprentissage, bien social cette fois, la nécessaire intériorisation de ce nouveau conditionnement et de cette position seconde ? Enfin, en pointant l’incapacité « naturelle » des hommes à s’exprimer émotionnellement, ces ouvrages ne sont-ils pas en train d’avaliser l’idée favorable au maintien d’un rapport social de domination, que les femmes sont des formidables thérapeutes ?

Mon ex est revenu vers moi il y à environ 1mois. Il est à l’initiative de toutes les prises de nouvelles quotidienne. Il me propose des repas, de dormir chez lui. Pour autant il ne sait toujours pas ce qu’il veux, ne veut pas se remettre en couple par peur de perdre sa liberté et d’avoir des contraintes. De plus, je sais avec certitude qu’il voit d’autres filles.


Souvent, lorsque deux personnes se rencontrent, si les trois premier rendez-vous sont un succès, une relation amoureuse va avoir tendance à tranquillement se développer. Au fur et à mesure que les jours passent, l’homme se sent de plus en plus attiré par la femme parce qu’elle lui procure cette sensation de bien-être et tout ce qui vient avec, tel que décrit ci-haut.
Ensuite pour ton histoire cela m’a fait allumer une ampoule dans ma tête même si bien que n’ayant jamais été en couple mon avis ne soit pas vraiment crédible mais je dirai que l’autre ne peut pas être le seul et unique générateur de bonheur/merveille/amour etc. au sein d’un couple mais un élément au sein d’une balance ce qui donnerait la possibilité par exemple compenser en s’épanouissant à travers une passion (à condition d’en avoir une bien sûr) lorsque tu es ennuyeuse pour à nouveau ressentir une sensation de manque. La balance se tournant dans l’autre sens on se retrouverait alors dans l’isolement qui mênerait également à la mort du couple.

Parfait me direz vous! Seulement voilà… On est pas en couple… Il n’est pas prêt. En effet, il a été marié pendant 5 mois avant que l’on se rencontre (en couple depuis 2 ans en tout avec cette femme). Je suis arrivée dans sa vie au moment ou son ex-femme pétait un gros câble et le larguait. Au début, c’était de l’amitié totale. Plus comme une confidente, il m’avait clairement dit qu’il ne voulait rien tant qu’il ne serait pas divorcé, même s’il m’appréciait beaucoup.
Des questions simples en apparences mais petit problème, vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre pour lui faire comprendre qu’il vous plait. En fait vous n’avez aucune difficulté lorsque vous ne ressentez rien pour un homme, mais quand ce dernier vous plait vraiment, vous êtes totalement bloquée. Pourtant, vous voulez trouver un homme qui vous correspond vraiment et qui vous attire.
Les hommes ont peur d’échouer dans la vie — non seulement au travail, mais aussi au foyer. L’antidote à cette crainte? La louange. L’estime de leur femme compte beaucoup pour eux. Les louanges sincères de leur femme les aident à affronter tous les domaines de leur vie avec assurance et confiance. Si leur femme ne les estime pas, ils chercheront cette reconnaissance ailleurs.
La mère : attention terrain glissant. C’est fou comme le plus éduqué des hommes, militant pour l’égalité des sexes et le partage des tâches ménagères, dès qu’il passe le seuil de la maison familiale redevient le fils parfait préféré de sa maman à qui l’on passe tous les caprices et qui ne se lèvera jamais de sa chaise pour aider à débarrasser la table du dîner que maman a mis 3 heures à préparer. Sans aller aux extrêmes et agir de la même façon qu’agit sa mère avec votre homme, rappelez-vous les qualités d’une mère et qui font qu’elle est irremplaçable, mais cependant, un modèle à suivre : elle a le sens de l’écoute, elle ne juge pas les erreurs de son fils, elle l’encourage dans tout ce qu’il fait et surtout elle en est fière. Où est le big effort pour vous ? D’autant plus qu’une femme amoureuse ressent déjà les plupart de ces sentiments pour son homme.
Ça fait un an et quatre mois que je suis dans une relation amoureuse avec quelqu’un , il m’a demandé qu’on fasse une pause au mois de février à cause de ses problèmes (perso) et cela a duré environ deux mois , ça m’a choquée et après il m’a suppliée car je lui ai dit que je ne vais plus continuer et on s’est remis ensemble et je me suis sentie bien avec lui , et durant le mois de septembre on a eu quelques différents de temps à autre au téléphone alors , on s’est pas rencontré durant deux semaines et on allait se voir , cela n’a pas marché et pretextant qu’il n’a pas pu me localiser, j’étais fachée par ce que je m’y attendais a ce qu’il me dise la vraie raison et puis je lui ai dit qu’avec mon ex cela n’était pas ainsi… Notre relation finit par s’affaiblir et il m’a écrit pour me dire que l’on s’arrête la jusqu’a ce qu’on puisse réaliser si l’on peut vraiment rester ensemble, au début ça ne m’a pas choqué mais maintenant je sens qu’il me manque énormément que dois je faire dans ce cas?
11 « C’est le moment où les vôtres rentrent à la maison. L’atmosphère qu’ils attendent de vous, c’est encore vous qui devez la créer : le sourire, une bonne table, l’intimité du foyer » [11]. Jusque dans les années 70, l’objectif de la maîtresse de maison, qu’elle travaille professionnellement ou non, était de bien tenir son intérieur, mais également de rendre la plus agréable possible une vie conjugale et familiale qui s’inscrivait dans la durée et la stabilité. En cette période de fragilité conjugale, la majorité des auteurs de ces nouveaux manuels de « conseils conjugaux » va s’appesantir sur la difficulté d’être un homme dans une relation avec une femme à l’ère post-féministe et sur le nécessaire travail que celle-ci doit réaliser pour renouer avec une féminité propre à répondre aux espérances masculines. Féminité certes réactualisée puisque la femme contemporaine doit démontrer à la fois son autonomie et sa capacité à nouer des relations désintéressées et amoureuses [12], mais se définissant encore et toujours par des qualités « naturelles » de sensibilité, de tact, de sollicitude, de persévérance et de patience.
La négativité a pris le dessus et il semble clair qu’il est en colère. Tu vas donc devoir faire un silence radio et cesser d’être en réaction ou de te mettre en demande. La première étape consiste à reprendre le dessus, à sortir de ta dépendance affective car je pense que tu en souffres et ensuite de mettre en place un plan d’action efficace. Pour cela, je te recommande d’être accompagnée et de réserver une séance de coaching avec moi ou un membre de mon équipe.
R. Éléazar dit : Pourquoi est-il écrit : ‘Je lui ferai un ʿēzer kᵉneg̱dô (עזר כנגדו)’ ? S’il est méritant, elle sera son aide, s’il n’est pas méritant, elle sera son adversaire (kngdw ; כנגדו). D’autres disent : ‘R. Éléazar soulève une contradiction : il est écrit kenagdo (כנגדו) [dans le sens ‘d’opposé à lui’] mais on lit kenigdo (כניגדו) [dans le sens de ‘correspondant à lui’]. S’il est méritant, elle est son vis-à-vis (kngdw ; כנגדו), mais si il n’est pas méritant, elle le punit (mngdtw ; מנגדתו)54.
Au cinquieme mois, j’avais mis fin a la relation en disant simplement: je n’aime plus être ta copine, donc j’arrete de jouer ce rôle. Il a répondu par un simple: noté. C’est une décision qui m’avait couté du courage, parce que je commencais a m’attacher a lui, mais je n’avais d’autres choix que de faire ce coup de théatre qu’il n’attandait pas dutout!
Malgré tout, le fait que nous n’ayons que de rares échanges par téléphone sachant que nous vivons à distance, me gêne. Nous avons besoin d’entendre nos voix pour créer de l’intimite. Je n’ai pas voulu aborder le sujet car je partais en vacances 15 jours à l’etranger et je préférais voir ça à mon retour. Je suis donc partie en vacances pendant 15 jours et toujours le même comportement quelques messages dans la journée. Souvent en réponse aux miens et la seule fois où j’ai tenté de l’appeler, il n’a pas répondu.
×