cela fait 2 ans 1/2 que je connais mon copain, nous ne vivons pas ensemble et nous sommes à la 4 ième rupture, je ne supporte plus son attitude envers moi jamais de geste d’amour, ni de tendresse ,ni d’affection, je pique des crises monumentales de colère envers lui et j’en deviens même grossière mais il ne réagit pas, je l’ai aidé financièrement lorsqu’il a perdu sont travail , il m’ a toujours remboursé mais aujourd’hui je ne veux plus l’aider vu le manque d’attention qu’il me porte, il a retrouvé du travail et part souvent en déplacement et là il a fait connaissance d’un collègue ce qui serait plutôt bien mais cette personne a mauvaise influence sur lui il l’incite à aller boire des apéros , à se moquer de leur copine respective en disant qu’elles sont jalouses. il faut savoir aussi que mon copain me cache ses appels téléphoniques et plein d’autres choses aussi quand je pique mes crises de colère , ilme dit que je suis paranoïaque, jalouse maladive et que je dois consulter. j’ai perdu toute confiance en lui et aussi en moi-même je ne sais plus comment faire, mon entourage me dit de le quitter définitivement car il est nocif mais l’idée de me retrouver encore seule me fait très peur et puis je l’aime encore . comment me sortir de cette impasse merci de l’aide que vous pourrez me porter
donc je suis vraiment perdu je peut meme pas lui poser la question on est quoi ? car je ne veut pas qu’il s’eloigne de moi , et j’en veut non plus sortir avec lui si il n’es pas sure de ses sentiment , question de ne pas brizer notre amitié car je lé toujour consederer comme un grand frere sure qui je pouvais toujour conté bah avan que je tombe amoureuse de lui
Oui, on ne s’engage pas avec avec un inconnu (évident, cher Watson). Je ne suis pas d’accord sur le fait qu’il faille passer un laps de temps indéfini avant d’affirmer qu’on connait quelqu’un, et que là seulement on est prêt à s’engager. La découverte de l’autre est un processus qui ne s’arrête pas, même après des dizaines d’années de vie commune. La différence dans nos points de vue est ici : tu penses qu’il faut vivre avec l’autre pour pouvoir s’engager, et moi je pense qu’il faut s’engager pour pouvoir vivre avec l’autre (j’ai bien compris cette fois, j’espère^^)
Enfin, ne jamais oublier la force du bonheur quotidien. Etre toujours positive et légère, ne pas penser à l’engagement mais juste au bonheur du moment : c’est ainsi que l’homme s’attachera peu à peu. Et dans cette légèreté, il faut bien se rappeler de ne pas placer l’homme sur un piédestal ainsi que de toujours garder le contrôle de ses émotions. Il ne faut pas avoir peur de perdre l’autre, car l’homme doit absolument se dire « il me la faut ». C’est pourquoi pour être stratège au départ de la relation, il ne faut pas trop donner : plus la femme est « gentille », moins l’homme s’engage profondément. Il faut donc essayer de se rappeler d’une règle : un couple fait 100% ; si je donne 90, l’autre donnera 10 ; si je donne 40, il donnera 60.
Pour résumer, la distance est parfois bonne dans un couple pour manquer à son homme. Ne sois pas trop présente et ne montre pas que tu es acquise. Profite de ta vie personnelle une fois que tu n’es pas à ses côtés. S’il te croit acquise, c’est à ce moment-là que ton homme sera de plus en plus distant. Laisse-le prendre des initiatives afin qu’il en prenne l’habitude. Trouve le moyen de passer des moments incroyables et exceptionnels quand tu es avec lui.
A chaque fois que Dieu fait quelque chose dans notre vie, Il nous envoie quelqu’un pour nous permettre d’arriver à la prochaine étape. Une fois cette étape franchie, Il enlève cette personne car son travail dans notre vie est terminé. Et c’est une bonne chose quand elle nous quitte car cela veut dire que nous sommes arrivés à un pallier supérieur, nous avons fait du progrès. Désormais, Dieu est sur le point de faire une nouvelle chose et pour y arriver, Il nous enverra de nouvelles personnes.
12 Dans la mesure où le langage masculin est « naturellement » centré sur l’information, la vie des hommes ne comporte pas beaucoup d’introspection, affirment nos auteurs. « Il est difficile de discuter de sentiments et d’émotions dans un langage qui privilégie les faits » [13], peut-on lire. Ou encore : « La transformation de l’institution met au grand jour une évidence qu’elle contribuait probablement à masquer. Le féminin semble avoir une évidente facilité d’accès à la parole, là où le masculin – qui pourtant avait l’exclusivité officielle des mots – est souvent en difficulté pour parler de lui » [14]. Or, suggèrent ces auteurs, les hommes, pour être à même de rendre les femmes heureuses et ainsi endiguer cette épidémie de séparations, ont besoin d’arriver à s’exprimer émotionnellement et d’accéder à un épanouissement affectif dont la nature les a privés. Leur première partenaire dans ce système devrait être leur femme ou compagne. « A la différence des femmes qui, pour la plupart expriment ce qu’elles ressentent, les hommes ont en effet un mal fou à s’ouvrir aux autres » [15], énoncera Alon Gratch, psychologue clinicien « spécialisé » dans une clientèle masculine, en ajoutant que son livre s’adresse d’abord aux femmes parce que, décoder les comportements masculins afin d’améliorer leurs relations avec les hommes constitue pour elles un enjeu prioritaire. « A l’intérieur de tout homme « fermé » sommeille un homme « ouvert » et affectueux qui n’attend que sa libération » [16], écriront d’autres. Cet homme intérieur, complètent-ils, est malheureusement incapable de s’évader seul, a besoin que quelqu’un fasse le premier pas pour lui tendre la main, déverrouiller la porte des stéréotypes masculins et éloigner la crainte de la dépendance qui le tient enfermé.
Après le temps, on a pu discuter en toute tranquillité de tous ce qui s’était passé, il m’a fait part de tous ce qui l’avait fait souffert. Aujourd’hui, on se parle tous les jours, il est meme présent pour moi quand j’ai besoin de lui, on rigole on se voit souvent on est très complice comme lors de nos débuts. Je sais que ce n’est pas une mauvaise personne mais voila j’ai tj beaucoup de doutes quand a son histoire avec son ex femme, je ne sais ou en est leur histoire….
Bonjour, il y a 2 semaines j ai rencontré un homme sur un site de rencontres ou s est très rapidement attaché l un à l autre avec énormément de feeling on parlait non stop et en 3 jours on s est rencontré et sorti ensemble . Seulement le wk suivant il est passé chez moi pour une soirée et une nuit et malheureusement j ai un petit peu trop bu (et pas du tout mon habitude) et j ai bcp trop parlé que sa soit sentiment , réseaux sociaux enfin tout se qu il ne fallait pas dire . Depuis ce wk il ne sait plus ou il en est je lui ai expliqué que malheureusement j avais vraiment trop bu et que j en étais désolée. Il a mis une distance entrent nous mais est tjr présent on continue à se parler . Je l ai revu un matin et il m à pris à bras et on a fini par s embrasser il m à dit qu il ne savait pas se qu il voulait qu il était perdu il ne savait si il préférait continue ou rompre mais il parle comme si tout n était pas perdu entrent nous . Que dois je faire ? J ai pensé à continue à être là pour lui mais en y allant bcp plus doucement dans cette relation
La psychologue explique l’importance de se fixer tout de même une limite, mais attention il n’est pas question de mettre la pression à son partenaire, mais de se fixer des limites pour soi. Par exemple, si l’année prochaine la situation n’a pas évoluée, que vous souffrez toujours de la situation, et que votre chéri ne souhaite toujours pas aller plus loin (pour différentes raisons évoquées précédemment), il sera peut être temps de prendre une décision…

je vis une relation passionnelle fusionnelle avec un homme depuis 4 ans chacun vivant séparément, lui n est pas fidele, il le dit , ne veut pas s’engager, j’ai rompu des centaines de fois mais j’ai jamais reussi à aller jusqu au bout, il ne veut pas me quitter lui non plus, bien qu’il ait fait des progres , pas un jour sans nouvelles, comment le faire tomber amoureux et que je sois un élement essentiel dans sa vie, lui manquer, le silence radio je le fais, ça marche mais on peut pas jouer à ça tout le temps, c’est épuisant, depuis un moment il est moins intense comme si lasse de sexe etc;; j’ai l impression que nous sommes en phase, mais le fait qu’il soit polygame me fait souffrir, que dois je faire , betty
Au bout de 6mois, à la fin de son contrat il est reparti chez lui et je suis restée en France avec ma peine sans savoir si nous allions nous revoir un jour. Je lui manquais aussi énormément et 3mois après son départ il m’a proposé de venirble rejoindre…sans hésiter j’ai tout quitté à 23ans pour être avec lui au bout du monde! Au bout de 3ans là bas, il a eu une offre pour jouer en Angleterre et il a du partir un peu rapidement me laissant en Nouvelle Zélande. On était déjà à un stade plus mature dans la relation alors on a convenu que je le rejoindrais un mois plus tard! J’ai profité de mon dernier mois, il me manquait mais je me faisais une joie d’aller le rejoindre pour une nouvelle aventure!

ca va faire aujourd’hui 4 ans que je suis avec mon copain, et tout a commencer par des disputes , des jugements l’un envers l’autres de manière récurrente et on à fini par pointé du doigt le problème mais lui a préférer prendre ses distances vis a vis de moi, je l’est accepté mais au bout d’une semaine il m’a été difficile de supporter la distance donc au bout de deux semaines de pause il est venu me voir en m’expliquant que les disputes le font souffrir et qu’il envisage aussi de faire des études en dehors de la région et que ça mettra en péril notre couple et qu’il hésite car il se demande si notre couple va durer si il décide de rester … Je ne sais plus comment réagir, le lui ai proposé thérapie, week end en amoureux, je lui fais part de mes peurs, mes sentiments mais il reste tjs distant
Moi je parle de l’engagement dans le sens où c’est TOTAL, c’est-à-dire que la personne donne la priorité à son couple. Je pense qu’il y aura problème, si le partenaire n’a pas les mêmes priorités. Pour sa carrière par exemple, l’un délaissera un peu sa vie à deux et l’autre peut trouver ça blessant, à moins qu’il ne fasse pareil avec sa propre vie professionnelle.
Cette entreprise a été fondée par des lesbiennes rouges à lèvres pour les lesbiennes rouges à lèvres. Ce réseau social gratuit pour célibataires sympas s’occupe des présentations, fournit une rétroaction après la date limite et organise des événements animés destinés aux femmes célibataires de toutes les allégeances. Aujourd’hui, l’entreprise invite les femmes lesbiennes, bisexuelles, fluides,…
Ce fut de pire en pire et au final, je me suis tarée. Au point de ne plus sortir, à l’attendre, à m’oublier et réfléchir sans cesse à une solution. Finalement, je l’ai quitté, ne supportant plus son comportement. Il a refusé la rupture, au point de se mettre à genoux pour m’empêcher de partir mais je suis quand même partie et j’ai prit un appartement, seule. Après quelques mois de séparation. Nous nous sommes revus et avons décidé de reprendre notre relation en repartant sur de nouvelles bases et en vivant chacun de son côté. Tout se passait à merveille les premiers temps, avant que la situation ne redevienne comme avant. Lui, disait qu’il était normal de moins se voir parce qu’on habitait plus ensemble et que cela était différent. Malheureusement, je ne pouvais faire des efforts uniquement de mon côté et c’en suivit une longue discussion, où il me promit de faire plus d’effort pour  » sauver notre couple « .
Donc, plutôt que de vous demander «Qu'est-ce que j'ai dit?» ou «Qu'est-ce que j'ai fait?», vous devriez plutôt vous demander: «mais pourquoi toujours cette situation?». Et là, nous arrivons à la partie du ce-qui-vous-appartient. Je crois que vous avez déjà compris que le fait que l'autre personne ait un seuil de tolérance d'intimité bas ne vous appartient pas. Vous ne pouvez être tenue responsable des insécurités affectives des autres, c'est évident. Mais la vérité est qu'il y a une raison pour laquelle vous vous retrouvez toujours dans ce type de situation. Le fait est que c'est vous qui choisissez inconsciemment ce type de partenaire. Comme je l'ai fréquemment mentionné dans le passé, c'est votre inconscient qui contrôle votre vie amoureuse. Si vous choisissez constamment des partenaires qui ne sont pas émotionnellement libres, c'est que vous n'êtes vous-même pas émotionnellement disponible. Ils sont le morceau de casse-tête qui correspond à votre morceau de casse-tête. Toutes les rencontres que vous faites sont une rétroaction, un miroir, si vous préférez, de ce qui se passe à l'intérieur de vous-même.

C’est vachement vicieux. J’aime pas ! Et si une fille osait appliquer une telle méthode à mon égard (et bien que je sois un garçon pleins de ficelles et de subtilité), je crois que je l’étranglerai… à ce petit jeu hein x) ! Pour moi c’est clair : soit c’est honnête, soit ça l’est pas. Mais tenter de me manipuler ça finit par un retour des flammes parce que je le sens, et ça finit mal.
×