Bonjour cela fera une semaine demain que mon compagnon m’a quitté certes nous avons pas eu encore une longue relation uniquement de 5 mois et nous avons directement habiter ensemble mais il y a 2 mois et demi jai eu un accident de voiture et je suis toujours en accident de travail je me suis donc renfermer sur moi je parlait moins rigolait moins Et il a pris la décision de ma quitter. Cette personne est identique à moi nous avons du mal à parler suite à des blessures du passé et nous sommes rentrés dans une sorte de routine aujourd’hui il m’a dit qu’il m’aimais toujours mais qu’il avait installé une distance et que si on se remettait ensemble ça ne ferait que empirer je sais que c’est une perSonne Qui manque de confiance en elle mais il a tout se que je souhaite avoir chez un Homme et aujourd’hui je ne sais plus comment m’y prendre pour le récupérer et revivre notre amour passionnel du début.

16 Si le travail « psy » n’est pas nécessairement un travail de « care », au sens où il peut s’agir d’un travail fait pour soi, qui trouve compensation et récompense dans la résolution de problèmes et dans l’accès à plus d’indépendance, de quelle indépendance des femmes parle-t-on lorsque leur accession au bien-être est destinée à l’épanouissement de leur conjoint ? Car le travail que les femmes sont amenées à faire sur elles-mêmes ne peut se résumer à une simple liste des changements comportementaux qu’elles devraient adopter pour harmoniser une relation conjugale, c’est avant tout un travail qui ne bénéficie pas au couple mais aux hommes. Ce travail « psy » qui est ainsi demandé aux femmes « par amour », est non seulement un travail que n’importe quel homme pourrait effectuer lui-même mais également un travail de « care » réalisé gratuitement pour le compte du conjoint. Les deux membres du couple pourraient être vus comme deux personnes oeuvrant à la qualité de la relation, et ils le sont apparemment dans ces ouvrages qui semblent distiller paritairement conseils et recommandations, mais sans que jamais la partition « femmes tournées vers autrui » et « hommes tournés vers eux-mêmes » ne cesse de faire partie intégrante d’un ordre immémorial et naturel des choses.


7 On ne recense en effet qu’une seule occurrence pour laquelle l’aide de Dieu porte explicitement une dimension future, car sotériologique. Celle-ci apparaît dans le chapitre très eschatologique d’És 49, au verset 8 : « Ainsi parle le Seigneur : Au temps de la faveur, je t'ai répondu, au jour du salut, je te suis venu en aide ; je t'ai mis en réserve et destiné à être l'alliance du peuple, en relevant le pays, en redonnant en partage les patrimoines désolés… ».
je ne peux pas analyser les choses de cette façon et ta question est trop vague. Sur l’espace des commentaires je peux éclaircir des points vu dans l’article ou donner un conseil mais pas réaliser une analyse totale. Pour obtenir une réponse précise et pointue à ta problématique, je t’oriente donc vers le coaching que ce soit avec moi ou avec un des membres de mon équipe car chaque situation est spécifique.
Malgré tout, le fait que nous n’ayons que de rares échanges par téléphone sachant que nous vivons à distance, me gêne. Nous avons besoin d’entendre nos voix pour créer de l’intimite. Je n’ai pas voulu aborder le sujet car je partais en vacances 15 jours à l’etranger et je préférais voir ça à mon retour. Je suis donc partie en vacances pendant 15 jours et toujours le même comportement quelques messages dans la journée. Souvent en réponse aux miens et la seule fois où j’ai tenté de l’appeler, il n’a pas répondu.

Nous avons fait silence pendant 2 mois et depuis 1 mois nous nous revoyons 3 fois par semaine. Nous dormons ensemble. Cela me fait du bien mais je n attends rien de plus de lui. Je ne sais pas trop ce qu’ il me veut car c est toujours lui qui me recontacte mais voilà je pense que il faut vivre de son côté. Et avancer sans se poser de questions. Car c est décourageant de se dire que c est de notre faute.
Bonjour Alexandre je m’appelle Jordan jai 24 ans ma copine ma quitter il y a 2 semaine je n’arrive pas sans elle je dort pu et ne mange pu cela fessait 8ans quon etait ensemble elle avait 13ans moi 16 jetait son premier et elle ma première depuis amour fou on ne sais jamais lâcher la main une complicité fusionnel depuis 4ans on vit ensemble en appartement et la depuis 8mois on a acheté une maison à rénover et on vivait dedans en même temps pu de temps pour nous pu d’argent sa nous a éloignée puis elle a commencer un nouveau travail avec beaucoup d’homme au seins de cette entreprise elle a été beaucoup convoitée ces détachée de moi en 1mois pendant qu’un autre la draguais et la fessait rire elle ma quitter et ces mis avec lui meme si elle dit qu’elle pense pas que Cest Le bon mais elle dit ne pu m’aimer comme avant que dois-je faire je suis fou amoureux de cette fille je ne vois et pense qu’à elle nuit et jour.

Mais pour s’engager, à mon avis, si on n’est pas capable d’affronter l’ennui, qui pour moi n’est que de la fatigue périodique, comment voulez-vous affronter LES ennuis ? Une relation à deux, c’est pour le meilleur et pour le pire. Je ne reste pas avec toi parce que je t’aime, mais je reste avec toi même si je te déteste. Là, vous aurez touché à la confiance fondamentale du couple.


 La vie à deux est complexe, elle est perçue par certains hommes comme un véritable challenge. En ce sens, les challengers sont frileux car nombre de ceux qui s’y sont frottés, ont compris qu’il était parfois plus simple de courir un marathon. Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas leur compagne, mais bel et bien qu’ils ont justement peur de briser l’existant en permettant une évolution de leur relation. Il est essentiel de respecter ce choix de ne pas s’engager tout en apportant des petites preuves au quotidien, montrant qu’autre chose est aussi possible en partageant un peu plus.
Ce travail de « care » demandé aux femmes dans le couple n’est pas sans rappeler le discours managérial du développement personnel en entreprise. En ce sens, il est contaminé pourrions-nous dire, par l’idéologie gestionnaire. Cette piste est développée dans Irène JONAS, « Le nouveau travail féminin dans l’entreprise-couple », Les Cahiers du genre (à paraître 2006).

Créée en 2001, la Fondation La rue des Femmes (FLrdF) a pour mission d’amasser des fonds privés pour soutenir La rue des Femmes, centre de santé relationnelle qui aide les femmes en état d’itinérance à reconstruire leur vie et à réintégrer la société. S’appuyant sur des valeurs d’intégrité, d’engagement et de partage, la Fondation se veut un allié de choix pour assurer la pérennité financière et le rayonnement de La rue des Femmes.
Bien sûr à cette question il n’y a que deux réponses possibles… Soit il conviendra d’accepter la relation telle qu’elle est et n’en tirer que le positif si vos sentiments sont assez profonds. Soit, si le futur semble complexe et quasiment impossible  à imaginer à deux, la rupture peut être envisagée. Attention toutefois, si rupture il y a, il ne faut jamais tenter le coup de « bluff » pour que la relation évolue dans votre sens.
De ce fait, elles se lancent trop rapidement dans des déclarations sentimentales et en oublient l’importance de construire une relation de séduction basée sur le partage, sur l’équilibre mais également sur la notion de défi. Vous n’êtes pas sans savoir qu’un homme a toujours besoins d’idéaliser la femme qu’il côtoie et qu’il est nécessaire pour vous d’éviter de vous montrer acquise trop rapidement pour profiter pleinement de votre rencontre.
×