Clairement, il m’est impossible d’être amoureuse comme lorsque j’avais 20 ou 25 ans. Je peux aimer quelqu’un mais plus « à la vie, à la mort », plus de façon folle, totale, romantique comme avant. J’ai vieilli et j’ai senti, physiquement, que cette dernière rupture brisait quelque chose en moi, la dernière part de confiance, de rêve que je conservais.
Pour être franche, quand j’avais la vingtaine j’imaginais aussi un amour plein de surprises, de voyages en montgolfière, de rêves à deux, de quelque chose de vibrant chaque weekend (minimum bien sûr). Aujourd’hui je pense différemment, se réveiller chaque matin, la bouche pâteuse et le visage brillant, en sachant qu’il y a à vos côtés une personne qui dort (oh le fainéant!) et qui est là jusqu’au bout, parce qu’il l’a décidé, c’est une routine qui est pour moi la plus chose à vivre. Chacun ses goûts, hein !
bonsoir kamal , voila maintenant 2 mois que je vois un homme dont jai toujours eprouver des sentiments pour lui , le probleme c est qui à deja une copine ! au debut on se parlais , on c est avouer qu’on se plaisait mutuellement , il m a expliquer sa situation avec sa copine il ne ma rien cacher! on a tout de meme fini par sortir ensemble et c etait super mais la j ai l impression qu il s investit moins et quand je lui pose la question il me dit que si et su on sera mieux tout les 2 quand il l’aura quitter, d etre patiente ! j arrive pas a le comprendre ,il ne me montre pas assez qu il tient a moi et j ai peur de trop lui en demander car moi je l’aime vraiment! et jaimerai vraiment qu il soit amoureux de moi ! que dois je faire?
Le manque est un sentiment très douloureux, particulièrement dans les relations à distance. Il est difficile de devoir vivre au quotidien loin de la personne avec qui on veut partager notre vie. On voudrait qu’elle soit là à chacun de nos pas, mais à la place, seul le manque nous accompagne. Il est possible de lutter contre ce manque grâce à ces différentes méthodes. Chacun trouvera aussi sa façon d’y faire face au mieux. Malgré tout ça, le manque sera toujours présent et il faudra faire avec. Vivez intensément votre relation avec votre copain, et gardez en tête qu’un jour, la situation changera et vous serez enfin réunis ! Ne perdez jamais ça de vue, cela vous donnera un objectif encore plus puissant que les retrouvailles.
La raison la plus valable est votre envie d’aller plus loin et de partager plus de choses avec votre compagnon. Ainsi, s’il vous propose de débuter une vie à deux, vous êtes prête à accepter sans réfléchir pour le seul plaisir d’être avec lui et de partager sa vie et non par pour des raisons économiques ou sociales.  Pour que votre homme se décide à s’engager avec vous, faites-lui comprendre que votre vie sans lui n’est rien et que c’est avec lui que vous pouvez trouver le bonheur.
Clairement, il m’est impossible d’être amoureuse comme lorsque j’avais 20 ou 25 ans. Je peux aimer quelqu’un mais plus « à la vie, à la mort », plus de façon folle, totale, romantique comme avant. J’ai vieilli et j’ai senti, physiquement, que cette dernière rupture brisait quelque chose en moi, la dernière part de confiance, de rêve que je conservais.
Mais qu'est -ce que de s'engager à tout prix apporte réellement après une semaine , 2 mois , 5 mois ? Nous les femmes on a besoin d'etre rassuré . On prefererait etre l'officielle d'un homme qui nous aime à moitié tant qu'on est sur de le posséder . Le secret d'une relation stable c'est la liberté . Arretons de vouloir tout posséder et soyons heureuse seules .
Les thèses de cette nouvelle discipline alliant biologie de l’évolution, sociobiologie et psychologie repose sur un postulat principal : les conduites dominatrices des hommes sont des comportements d’origine biologique, qui sont eux-mêmes le fruit d’une sélection naturelle depuis les temps préhistoriques. Cet ordre hiérarchique entre les sexes aurait perduré pour la seule et unique raison qu’il aurait été le plus efficace pour la survie et la reproduction de l’espèce et les arguments à l’appui de cette théorie sont présentées comme très scientifiques puisqu’ils se fondent sur l’évolution du cerveau, l’étude des sociétés animales et les sciences cognitives. Ce courant est particulièrement à l’œuvre dans les best-sellers d’Allan et Barbara PEASE, Pourquoi les hommes n’écoutent jamais rien et les femmes ne savent pas lire les cartes routières, Paris, Editions Generales First, 2001 ; et de John GRAY, Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus, Paris, Michel Lafon, 1997.
On ne peut pas en vouloir aux hommes d'avoir envie de faire l'amour. On dit la chair est faible, mais je regrette, l'attirance sexuelle, le désir sexuel, sont des choses inscrites profondément dans nos instincts. Que l'homme soit attiré par la femme, c'est ainsi, et ce n'est pas parce qu'un homme a envie de jouir dans le bras d'une femme que pour autant il s'envisage père. Et je ne vois pas pourquoi on devrait trouver à y redire. Pourquoi les gens ont-ils des fantasmes, se masturbent, regardent des pornos ( ou s'en abstiennent au nom de je ne sais quels principes, ça, c'est leur problème ), délirent-il sur leur voisine de palier, sur leur chef de bureau, sur leur secrétaire ? C'est la libido, ça ne date pas d'hier, ça existe et existera tant qu'il y aura des hommes et des femmes. Et les femmes aussi ont une libido, elles aussi aiment s'envoyer en l'air, et elles auraient bien tort de se gêner. Partant de là, s'agit simplement que ce qui se passe le soit en toute connaissance de cause, entre personnes adultes et responsables, d'accord sur ce qu'elles veulent faire, et non pas l'un manipulant l'autre. Qu'un homme manipule une femme juste pour se l'envoyer, c'est pas très joli. Qu'une femme manipule un type pour se servir de lui comme machine à inséminer, c'est pas très jojo non plus mais ça l'engage à vie à être père et ça porte à conséquences. Une femme a tous les droits de s'envoyer tous les types qu'elle veut, du moment que chacun d'eux le sait et l'accepte. Celui qui n'aime pas ça, en trouve une autre qui est fidèle et basta. Pour moi les choses sont simples du moment qu'on est entre personnes qui disent clairement leurs désirs, leurs envies, et tiennent intelligemment compte de ce que l'autre dit, soit en trouvant un consensus, soit en reprenant leurs billes.
Pour faire simple, il était en couple, me témoignait de son affection (en me parlant parfois trois heures le soir par mail, en réparant ma voiture, en me faisant des petites attentions, etc…). Puis, il m’a annoncé qu’il allait être papa. Par respect pour son couple et son enfant à naître, je ne lui ai jamais avoué “clairement” mes sentiments, mais l’ai toujours épaulé quand cela n’allait pas. Nous sommes devenus très proches. Il en est venu à me confier ses problèmes de couple, puis m’a annoncé qu’il allait se séparer. Il n’allait pas bien. Je l’ai entouré de toute mon affection au cours de sa séparation pour, finalement, apprendre que s’il quittait sa femme, c’est parce qu’il l’avait trompée avec une autre qui a eu moins d’états d’âme que moi et est , à présent, installée chez lui. Je lui ai reproché ce qui, pour moi, s’avérait être une trahison. Il l’a très mal pris. Il sait, pourtant, depuis le début, que je suis célibataire. Comment a-t-il pu agir de la sorte vis-à-vis de moi ? Pourquoi ne m’a-t-il pas dit qu’il quittait sa femme pour entamer une nouvelle relation avec une autre ? (Je l’ai appris par d’autres personnes !)Quand je lui ai posé cette question par sms, il ne m’a pas répondu clairement. Il m’a dit être désolé pour les malentendus qu’il y avait entre nous. Il ne m’a toujours pas avoué cette nouvelle relation et m’a dit être navré par le fait qu’il puisse m’avoir blessée. Puis il conclut en me disant qu’il ne comprend pas ce que je puis lui reprocher. Le fait-il exprès ? Est-ce de la mauvaise foi ? Cherche-t-il à faire en sorte que je lui avoue mes sentiments ? M’a-t-il toujours considérée comme une simple amie ? (Certains signes m’ont toujours fait penser que non !) Comment devrais-je réagir demain, quand je le verrais sur mon lieu de travail ?
Je suis en couple depuis 2 ans avec mon copain. On se voit tous les week-ends sauf exceptions mais à cause de nos études nous ne pouvons pas nous voir en semaine car on est dans des villes différentes. Je l’aime et je sais qu’il m’aime en retour mais lorsqu’on est séparé l’un de l’autre je deviens très dépendante de lui. Je déprime lorsqu’on ne peut pas se téléphoner certains soir ou lorsqu’il ne répond pas assez vite à mes sms. Cette situation me tue car elle me rend malheureuse alors que quand nous sommes ensemble je n’ai pas ces problèmes. J’ai aussi peur qu’en étant aussi collante je le fasse fuir…

Lui faire part de ton manque peut vous pousser tous les deux à tout mettre en oeuvre pour vous revoir au plus vite. Même si plusieurs centaines -voir millier- de kilomètres vous séparent et que vous n’êtes pas censés vous voir avant plusieurs semaines, TANT PIS ! Vous pourriez également décider d’augmenter la fréquence de conversation, pour satisfaire pendant un temps tes besoins de contact.
Les thèses de cette nouvelle discipline alliant biologie de l’évolution, sociobiologie et psychologie repose sur un postulat principal : les conduites dominatrices des hommes sont des comportements d’origine biologique, qui sont eux-mêmes le fruit d’une sélection naturelle depuis les temps préhistoriques. Cet ordre hiérarchique entre les sexes aurait perduré pour la seule et unique raison qu’il aurait été le plus efficace pour la survie et la reproduction de l’espèce et les arguments à l’appui de cette théorie sont présentées comme très scientifiques puisqu’ils se fondent sur l’évolution du cerveau, l’étude des sociétés animales et les sciences cognitives. Ce courant est particulièrement à l’œuvre dans les best-sellers d’Allan et Barbara PEASE, Pourquoi les hommes n’écoutent jamais rien et les femmes ne savent pas lire les cartes routières, Paris, Editions Generales First, 2001 ; et de John GRAY, Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus, Paris, Michel Lafon, 1997.
13 L’homme qui lutte pour découvrir l’intimité affective a besoin de l’aide d’une femme : la sienne. Pourquoi ce travail de « care » reviendrait-il aux conjointes ? Parce que, nous disent-ils, la tâche nourricière ancestrale des femmes les pousse à s’ouvrir, parce que leurs différences tant anatomiques que psychologiques les préparent à être accommodantes, réceptives et capables de compassion, et surtout parce qu’elles sont perçues comme étant celles qui dans le couple étudient les sentiments, comprennent les situations, et possèdent donc les qualités requises pour diriger ce sauvetage de l’homme paralysé dans le domaine émotif. Etant le seul membre du couple à posséder les qualités « naturelles » requises pour ce « traitement », ce sera à elles de conduire l’homme à l’intimité, de devenir les « thérapeutes » de leur conjoint, et par voie de conséquence du couple « malade ». Ainsi, nombre d’ouvrages d’aide au couple visent à apprendre aux femmes « leur nouveau métier de femme ». Parce que les femmes ont toutes mailles à partir avec les mêmes sempiternelles attentes, cette nouvelle mission de sauvegarde du couple leur incombe « naturellement ». Mais, peut-on se demander, au nom de quoi l’amour est identifié avec l’expression émotionnelle et le fait de parler de sentiments ? En quoi les femmes seraient-elles plus capables d’amour ? Qu’est-ce qui nous prouve que les hommes communiqueront davantage si les femmes rendent les relations plus aimantes ?

Pourtant, je sais que c’est un pari. Ce n’est plus une croyance de fait. C’est un choix de croyance. Je pense que mon compagnon aura peut-être plus de deuil à faire que moi sur le sujet, j’ai le sentiment qu’il vit « les papillons » avec une telle force pour la première fois. Mon combat, c’est d’en prendre soin, c’est de permettre un atterrissage en douceur.
Le soucis c’est que pour lui c’est l’aventure, moi c’est la Routine. Maison , boulot, dodo… J’vais lui raconter mes journées catastrophiques au travail, jvais lui raconter quesque j’ai fait ou avec qui j’étais.. mais après j’ai un blocage, c’est pas super quand y a des blancs au téléphone pendant 10sec.. Si tu as un conseil pour ça, ou même si c’est normal ?
Malgré la rupture, vos sentiments sont intacts, vous avez toujours une envie très forte de donner une chance à votre histoire et c’est justement pour cela que vous avez besoin d’être guidé(e). Pour récupérer son ex il ne faut pas faire de grandes déclarations, il ne faut surtout pas se mettre en demande, et au contraire il faut utiliser des techniques fortes et mettre de la distance.
En France, cette période de dating s’installe de plus en plus avant de construire une relation stable et de faire en sorte que l’homme s’engage durablement. Pour autant, il existe encore une phase de séduction à prendre en compte lors de laquelle vous allez pouvoir faire en sorte que l’homme vous donne de l’intérêt et qu’il n’hésite pas à tout faire pour vous conquérir.
J'imagine que ça doit être frustrant que quand tu ne fais rien, ça ne change pas, mais dis toi que ce n'est pas forcément parce qu'il ne t'aime pas. C'est des fois un peu long le téléphone et à mon avis il préfère te voir plutôt que d'appeler. Avec mon copain on ne se voit que tous les trois semaines / un mois et des fois on en a ras le bol car le téléphone s'est vraiment chiant, la différence entre un mec et nous c'est qu'eux vont avoir tendance à ne plus appeler... alors que nous on continue même si c'est chiant car je ne m'imagine pas ne pas l'appeler car je me dis on est en couple alors, je trouve ça normal de lui raconter les dernières nouvelles et de se dire des mots gentils.
@ Mimi: Votre histoire est touchante, vous aimez un homme qui en aime une autre ! Vous n’êtes malheureusement pas la seule à vivre ça ! Croyez-moi, même si vous vous mettez avec cet homme, vous ne serez pas heureuse pour autant ! Vous réaliserez certes votre rêve et vous serez avec lui, mais vous n’ignorez pas qu’un couple qui commence sur de mauvaises bases ne peut aller loin ! Serez-vous heureuse en sachant que son coeur bat pour une autre ? qu’il rêve d’une autre que vous ? C’est difficilement acceptable ! Il a été honnête avec vous et vous a expliqué qu’il était amoureux de son ex. Essayez de passer à autre chose, ce n’est certes pas si simple, mais si vous le voulez réellement, vous pourrez le faire. Ne passez pas à côté du bonheur de vivre un amour partagé. Donnez-vous la chance de rencontrer un autre homme, et soyez heureuse dans la vie !
Oui mais là ça n’est pas un problème de vie à deux ou d’engagement. C’est un problème de ne pas savoir ce qu’on veut et d’être incapable de clarifier les choses, ce qui rend la situation très difficile pour la personne en face. Pour le coup je trouve ça super malsain en effet, voire même égoïste. Quitter quelqu’un c’est difficile, mais faut justement essayer de prendre en compte ce que peut ressentir la personne en face histoire de ne pas la faire morfler encore plus.
et donc le peu de fois où il me répond, ça ne ressemble pas un tit mots d'amour comme avant, pas de "tu me manques", pas de "je pense très fort à toi"...la chose la plus mimi qu'il dise dedans c'est "gros bisous" ou "tit friandise" (qui est mon tit nom) et en général ça fini par "je te tel ce soir" l'air de dire me renvoi pas de textos, ça me soule (ce dont je suis sure puisque kil me l'a laissé entendre de vive voix)
Bonjour, je suis en première et je sors avec une fille depuis 10 mois (je suis également une fille), je l’aime profondément. Seulement elle part aujourd’hui (le 23 décembre) en Bretagne (c’est à dire, très loin de chez moi) pour rejoindre sa famille pour Noël, elle revient que le 28 décembre (on s’est “quitté” le 22) et déjà je remarque que je ne lui manque pas, comme d’habitude. J’en ai marre car j’ai l’impression qu’elle ne m’aime que pour mon physique, je pleure tout le temps, elle jamais. C’est impossible pour moi de me sentir mieux si personne ne me comprend, même pas elle, c’est pour ça que je suis là. J’aimerais ainsi créer le manque…

Bonjour Alexandre, j’ai rencontré un homme depuis peu dont je suis totalement “accro” mais je me cache bien de le lui avouer. Je fais la fille distante et le silence radio mais cela ne marche pas… il ne m’envoie jamais de sms le premier et semble pourtant enthousiaste lorsque je commence une conversation avec lui. Je crois surprendre des regards dans ma direction de temps à autre mais rien de plus… N’est-il juste pas intéressé ? Ou fait-il le “silence radio” comme moi de peur d’être trop collant ?


Tout à fait d’accord avec l’argumentaire de Yannick. J’y ajouterai que, jusqu’à un certain âge (comme par hasard c’est justement la période où l’éducation marque le plus), ce dogme de la virilité fait qu’il est également mal vu de traîner avec des filles (au moins en public, et au moins jusqu’au collège)… après ça se transforme pour plus ou moins longtemps en « tu peux la voir en privé, mais seulement pour sortir avec elle/te la faire » (selon le degré de distinction du cercle social)… et après, il est un peu tard pour changer simplement les idées fixes qui nous gênent dans la communication…

Il ne se rend pas compte des efforts que tu fais et il ne revient pas vers toi car tu es trop acquise, quoi qu’il fasse il sait que tu vas lui pardonner et lui redonner sa chance. Il est important d’avoir plus confiance en toi de manière à ne pas toujours céder dans vos échanges et ne plus le laisser toujours te marcher dessus. Je te conseille de lire les articles de la catégorie “confiance en soi” pour que tu puisses aller de l’avant.


Écrivez-lui une lettre d'amour. Exprimez vos sentiments dans un style romantique et passionné en rédigeant une lettre que vous glisserez sous son oreiller, dans son cartable ou sur le siège de sa voiture. Utilisez du papier de qualité et soyez aussi sincère que possible. Mettez la lettre dans une enveloppe et laissez-la quelque part où votre petit ami pourra la trouver facilement. Lorsqu'il l'ouvrira et la lira, il pensera à vous et votre présence lui manquera terriblement.
Les hommes vont être extrêmement sensibles à votre charme ainsi qu’à votre capacité à faire chavirer leur cœur. En matière de séduction, vous devez toujours chercher à attirer l’attention d’un homme grâce à un maximum de signaux corporels comme le regard, le ton de votre voix, l’énergie positive que vous apportez à une discussion. Un homme sera toujours attiré par une femme qui pétille et qui apporte une énergie supplémentaire à la relation.

Parfait me direz vous! Seulement voilà… On est pas en couple… Il n’est pas prêt. En effet, il a été marié pendant 5 mois avant que l’on se rencontre (en couple depuis 2 ans en tout avec cette femme). Je suis arrivée dans sa vie au moment ou son ex-femme pétait un gros câble et le larguait. Au début, c’était de l’amitié totale. Plus comme une confidente, il m’avait clairement dit qu’il ne voulait rien tant qu’il ne serait pas divorcé, même s’il m’appréciait beaucoup.
salut kamal jai un méga gros probléme je sors avec un homme marié depuis 1 an 3 mois,les deux premiers mois étaient superbes .il mavait mém présenté a sa grande soeur mais aprés c’est devenu pénible il ne mappelai plu trop,il ma méme dit de ne plus trop lappelé,qu’il est trés occupé par son travail,on a mém fais prés de 6 mois sans se voir et j’allais toujour voir sa grande car elle maim bien,toute sa famille maim bien mais lui il ma plus trop mon temps,on se croise seulemen par occasion mais qan jessaye de lui parlé il m repond que jsui tétue;j ne veu pa fair ce qui m demande c’est a dire resté sans lappelé qand lui il a le temps il peus mappelé et pourtant jlaime de tout mon coeur aide moi a comprendre ce qui n va pas entre nous
R. Éléazar dit : Pourquoi est-il écrit : ‘Je lui ferai un ʿēzer kᵉneg̱dô (עזר כנגדו)’ ? S’il est méritant, elle sera son aide, s’il n’est pas méritant, elle sera son adversaire (kngdw ; כנגדו). D’autres disent : ‘R. Éléazar soulève une contradiction : il est écrit kenagdo (כנגדו) [dans le sens ‘d’opposé à lui’] mais on lit kenigdo (כניגדו) [dans le sens de ‘correspondant à lui’]. S’il est méritant, elle est son vis-à-vis (kngdw ; כנגדו), mais si il n’est pas méritant, elle le punit (mngdtw ; מנגדתו)54.
Bonjour, excusez-moi du dérangement, voilà ça fait un mois que j’ai rencontré un garçon, j’étais en couple mais ça n’allait plus trop m. Au début je ne voulais rien savoir de lui puis petit à petit j’ai commencé a l’apprécier on s’ai vu deux à trois fois tout allait pour le mieux mais a un certain moment il était fort distant je l’harcelais être pas de réponse et quand je passais à autre choses il revenait vers moi puis rebelote plus de nouvelles ou fort distant je voulais des explications finalement j’ai jusqu’à ce qu’il m’avoue qu’il s’était remis avec son ex mais que c’était compliquer… Je me suis emporté, lui ai demandé de supprimer mon numéro de ne plus me parler et mtn je regrette comment faire pour qu’il revienne seul et me cours après
« J’aime les femmes qui sont sensibles… Mais également drôle… Mais aussi un peu chiante… Mais pas trop… ». Bref, oubliez ses envies car de toute façon il ne sait pas trop ce qu’il veut ! Alors au lieu de ça concentrez-vous sur une question précise « Est-ce que l’image que je lui montre de moi est la bonne ? ». Il s’agit de combattre la peur de l’enjeu parce que la perfection que l’autre souhaite n’est jamais possible à atteindre, et je constate même que la séduction nécessite un moyen d’expression fort de sa propre personnalité pour plaire et représenter une forme de défi.

Et bien non, toujours pas de réponse… Même un mer** aurait été le bienvenu mais non, nada! Je n’ai plus envoyé aucun texto depuis une bonne semaine, le dernier était pour lui demandé ce qui se passait dans sa tête pour m’ignorer de cette façon même si c’est assez évident, (je voulais juste qu’il me le dise…) que je n’avais pas 15ans et lui encore moins (il en à 40 quand même!) pour jouer à cache cache et que je ne vais passer mon temps à lui courir après. Ceci a été mon dernier message. C’est vraiment lâche de sa part de se défiler comme ça et très égoïste! Quant à moi et bien j’avoue que je pense souvent, si ce n’est toujours à lui, je n’arrive à me l’enlever de ma tête, sûrement car cette histoire est encore très récente. Je me dis qu’avec le temps je l’oublierai mais… je crois qu’au fond de moi je suis dans l’attente de quelque chose, une simple réponse que je n’aurais certainement jamais… En tout cas, de mon côté, il ne recevra plus rien de ma part, c’est sûre! Je pense en avoir fait déjà beaucoup. :-(


– Ne critiquez pas son entourage ou sa façon d’être. Si, après quelques mois seulement, vous utilisez votre énergie pour se concentrer sur ce que vous n’aimez pas chez lui et pour lui faire savoir, je ne parierais pas beaucoup sur la survie de votre relation. De plus, posez-vous la question : si je passe mon temps à me concentrer sur ses défauts et à le critiquer, est-ce qu’il en vaut vraiment la peine ? Est-ce que je l’apprécie vraiment ?

Merci pour cet article qui sort des sentiers battus. Il est très humain, on est le miroir les uns des autres somme toute. Dans le cas d'un deuil respectif de sa mère c'est encore plus complexe. Mais si on cherche des preuves de l'amour de l'autre, n'est-ce pas tout simplement par ce qu'on doit comprendre que l'amour est déjà là, en soi-même et pour soi-même ?


Mois j suis perdue.je l’ai rencontré pendant les vacances d’été et tout allait très bien mais en août il a dût aller continuer ses études à l’autre bout du pays et depuis j’ai mis de la distance pour pas l’étouffer.au début il m’écrivait quand même mais maintenant nous parlons de moins en moins et e ne sais plus où j’en suis même s’il me dit qu’il m’aime encore..
Si vous abordez votre homme en étant en colère, irritée, ou contrariée, il a moins de chance de réagir à ce que vous dites, voire même à faire attention à ce que vous dites. Il va simplement être le miroir de vos émotions. C’est pourquoi il est important de communiquer avec une attitude neutre, pour qu’il ÉCOUTE vraiment ce que vous lui dites et ne fasse pas que réagir à vos émotions.

j’entretiens une relation amoureuse avec un homme depuis 16 mois , au début il me disait souvent je t’aime , on se voyait régulièrement , il m’envoyait souvent des sms mais avec le temps je le trouve plus distant , il répond à mes messages que rarement prétestant qu’il a beaucoup de travail . Je l’avoue j’ai tendance à lui envoyer un peu trop de messages . Que dois je faire pour le faire réagir ?
             Langage ultime du désespoir (face à des traumatismes parentaux ou sociaux). Langage de l'impuissance (à trouver une place fiable dans le monde d'aujourd'hui). Langage de la frustration (liée à la non satisfaction des besoins relationnels). Langage de la revendication (face à des manques inévitables et aux frustrations liées à la pression du consumérisme, à la culture des désirs…).
Souvent nous avons entendu émerger cette phrase dénuée de sens dans la bouche d’un proche ou d’une personne qui a compati à notre sort. En pensant faire bien pour essayer de réconforter celui qui souffre, là encore ce n’est que de la prétention ou de la supposition puisque nous sommes tous différents et que même si nous vivons plus ou moins les même épreuves, chaque situation n’est pas identique comme chaque individu est unique.
"Si tu savais comme tu me manques ! A chaque instant, j'essaie de t'imaginer, pour me sentir plus près de toi. Là en ce moment même, je suis sur la plage et j'observe les couples qui semblent heureux ensemble. Je nous vois, à leur place, main dans la main. Je me dis que ce sera bientôt notre tour de vivre ce genre choses... Je te promets que nos retrouvailles seront un véritable feu d'artifice !"
×