Je ne sais pas quoi penser de cette relation et j’ai besoin que vous m’éclairiez !!! Voilà, j’ai rencontré D dans un café, où ses copains faisaient un pari pour inviter une femme à boire un verre de champagne…C’est moi qui suit passer dans la rue ce jour-là…et j’ai accepté en compagnie de mon père de boire un verre avec eux… Sur ce, j’ai remarqué D parmi les 12 hommes qui se trouvait là…ensuite, avant de partir du café, nous nous sommes serrés la main et là un coup de foudre monumental…lui comme moi sommes restés scotché sur place. Il m’a dit qu’il était flic avant de partir devant mon père à côté…nous nous sommes dit au revoir et lui est resté un bon moment à me regarder de la rue à l’écart de ses copains, c’était très romantique…N’ayant pas son numéro de téléphone, j’ai décidé malgré le fait que j’avais peur de passer pour une fille facile, de me rendre au café (sur la recommandation d’une amie) pour donner au patron du café mon numéro de téléphone car D le connaissait très bien…au bout d’une semaine, j’ai eu un SMS de sa part en me disant qu’il souhaitait me voir…mais cela ne collait pas avec nos emplois du temps respectifs (lui étant flic et détective privé et moi dans mes études) et de fil en aiguille, nous nous vus 2 mois après…Dans son SMS il a tenu le discours suivant « « j’ai très envie de vous…voir !!! Mais peut-être êtes-vous en train de travailler ? « Pour tout vous dire, j’ai très envie de vous depuis que nous nous sommes vus »« en espérant de ne pas vous avoir choqué en étant aussi direct »… moi, j’ai répondu très évasivement car ne je m’attendais comme je lui ai dit à quelque chose d’aussi rapide et direct…
cela deviens régulier a chaque rencontre par son attitude je vois qu’il craque de plus en plus et moi aussi il me propose de partir qq jours avec lui cette ete .. Mais il reste mysterieux je reçois des sms tout les jours mais peu le dimanche ou presque pas il me parle de sa vie bcp de ses enfnat de ses parents mais jamais je n’ai vu un de ses proche ni photo .

Petit conseil très important ! Si vous avez en face de vous un homme qui a besoin d’être rassuré en permanence, ce n’est pas en lui faisant de grandes déclarations d’amour que vous allez le faire s’engager dans une relation de couple. Au contraire, c’est en lui montrant une petite indépendance grâce à des activités nouvelles dans votre quotidien (sport, yoga, méditation, sorties, balades le weekend,…) que vous allez lui prouver qu’un équilibre de vie est possible tout en ayant des activités chacun de votre côté !
Plus les années passent, plus vous avez l’impression que la fougue des débuts de votre relation se fane…Au fils du temps, les disputes, les erreurs s’accumulent. Vous ne savez pas toujours sur quel pied danser et avez peur de commettre l’irréparable qui mènera à la séparation. Alors comment devez-vous réagir face à cette indifférence et renverser la tendance. La Méthode Florence vous donne ses conseils.
Le bon moment de le faire est primordial quand il est question de parler sérieusement. N'aborde pas quelque chose qui te tracasse depuis des semaines un quart d'heure avant le début de la fête d'anniversaire de ton petit ami ou avant un entretien d'embauche. Tu ne vas évidemment pas attendre indéfiniment la période idéale pour t'exprimer, mais tu devrais essayer de trouver le moment favorable pour parler si tu veux être prise au sérieux.
C’est vachement vicieux. J’aime pas ! Et si une fille osait appliquer une telle méthode à mon égard (et bien que je sois un garçon pleins de ficelles et de subtilité), je crois que je l’étranglerai… à ce petit jeu hein x) ! Pour moi c’est clair : soit c’est honnête, soit ça l’est pas. Mais tenter de me manipuler ça finit par un retour des flammes parce que je le sens, et ça finit mal.
Exemple concret: si tu quittes quelqu’un, mais que finalement, tu sais pas trop, la personne te manque un peu, ben tu attends d’être un peu plus au clair dans ta tête pour la recontacter plutôt que de souffler le chaud et le froid. En général, même si je déteste faire des choix, j’essaie d’être à peu près sûre de mon coup avant de prendre de graves décisions (genre quitter quelqu’un), ce qui signifie aussi que je suis prête à en assumer les conséquences derrière. Pareil, si tu veux faire marche arrière faut être sûr de soi, c’est pas pour au final dire « Ah ben en fait non, tu me manquais un peu mais finalement on était mieux séparés ». Enfin je trouve ça un peu cruel, même si ça n’est pas volontaire.
La plupart des hommes et des femmes ont tendance à se précipiter vers leur ex dès que la rupture est prononcée. Le lendemain même vous envoyez des tonnes de messages, vous vous excusez pour tout ce que vous avez fait (même si vous n’êtes pas responsable de tout !) mais cela ne fonctionne pas. Pire, bien souvent en agissant ainsi vous faites empirer une situation qui n’est déjà pas simple ni pour l’un ni pur l’autre. En effet, ce n’est pas parce que l’autre a pris la décision de rompre que tout est simple pour lui !
tu ne connais pas la douleur de ne pas en avoir, du moins pour certains. je sais que pour moi avoir un enfant état ma priorité e au vu de tout ce que j'ai vécu avec des mecs, tous ces ratages je peux dire que ma plus belle réussite est mon enfant et que j'aurais été bien stupide de croire aux balivernes d'hommes qui en fait voulaient juste profiter.
4 Plusieurs raisons ont présidé au choix d’une analyse des dimensions de ce processus au sein d’un matériau écrit. Pour une part des limites pratiques à cette recherche m’ont contrainte de me concentrer sur du matériau imprimé plutôt que sur l’étude des réactions des lecteurs et pour une autre part, ce matériau est apparu particulièrement abondant et facilement accessible, la littérature « psy » et de développement personnel sur le couple connaissant une forte diffusion ces dernières années. La première question qui s’est posée était de savoir quel choix réaliser parmi les ouvrages « psy » pour proposer une interprétation des changements du travail de « care » des femmes dans le couple [3]. Marie-Claude Hurtig et Marie-France Pichevin [4]ont analysé comment toute une psychologie sauvage de la différence des sexes se transmet, se module selon les sociétés, les groupes, les époques et comment l’emprise de celle-ci est considérable lorsqu’elle alimente des préjugés qui fondent ou justifient un système discriminatoire et inégalitaire. Dans la continuité de leurs travaux, j’ai choisi d’étudier les ouvrages « psy » qui se référent aux différences de sexe et qui les organisent de façon stable et cohérente en un système d’explication du réel. On peut repérer actuellement trois grands types d’ouvrages « psy » différentialistes. Ceux qui s’appuient sur la psychologie évolutionniste [5]et qui fournissent une raison « scientifique » pour dresser l’inventaire des différences innées entre hommes et femmes. Ceux qui se réfèrent au rapport inconscient à la mère (le petit garçon dont le silence serait la seule liberté face au désir de la mère et la petite fille pour qui la parole permettrait de nouer une relation avec cette même mère). Et enfin, ceux qui s’attachent à la dimension sexuée de la socialisation dès le premier âge. La séparation entre ces ouvrages est loin d’être aussi tranchée et l’hypothèse d’un déterminisme biologique garde un impact certain, même dans la littérature « psy » qui saisit les différences de comportements entre les garçons et les filles par le biais de l’inconscient ou de la fabrication sociale de l’identité sexuée. La décision de travailler sur un corpus d’ouvrages “psy” sur le couple en apparence hétéroclite, repose donc sur l’hypothèse, qu’au-delà de ce qui les différencie, ils s’appuient sur des présupposés communs et véhiculent un même message en matière de rapports sociaux de sexe. En effet, l’ensemble de ces ouvrages sur le couple s’élabore à partir de deux lignes fondatrices, l’une affirmant que l’égalité entre les sexes est “déjà-là” et l’autre supposant que les apprentissages sociaux ne jouent qu’un rôle infime dans la construction des identités sexuées.
9 Aux origines de la « crise du couple », ces ouvrages dégagent trois grandes causes. Tout d’abord les méfaits d’un féminisme qui, jugé d’arrière-garde, entretiendrait la persistance d’un combat contre les hommes jusque dans « la chambre à coucher » [10]. Ensuite, l’affirmation que les profits de la nouvelle conjugalité sont nets pour les femmes mais déstabilisent les hommes. Et enfin, le fait que les femmes sont responsables de leur sort de « mal-aimées », notamment du fait de leur ambivalence. Certes, reconnaissent du bout des lèvres ces ouvrages, la condition de la femme n’est pas encore idyllique, mais les premières victimes des nouvelles libertés des femmes sont d’abord les hommes. Que ce soit pour cause de féminisme exacerbé, de revendications égalitaires inappropriées au domaine de l’intime, de comportements qui fragilisent l’homme et mettent ainsi le couple en péril ou par méconnaissance des différences « naturelles » entre les hommes et les femmes, celles-ci obtiendraient l’inverse de ce qu’elles attendent d’une relation. Toujours selon ces ouvrages, la principale attente d’une femme dans le couple serait de se sentir entourée et choyée par son partenaire. Parce qu’elles seraient ambivalentes dans leurs demandes, parce qu’elles interprèteraient « négativement » des comportements qui ne sont finalement que banalement « masculin » et en aucune façon dirigés contre elles, parce qu’elles en souffrent et qu’elles partent, il s’agit bien de leur offrir des éléments de compréhension sur la façon dont elles sont les artisans de leur propre malheur.
Bonjour Alexandre, j’ai rencontré un homme depuis peu dont je suis totalement “accro” mais je me cache bien de le lui avouer. Je fais la fille distante et le silence radio mais cela ne marche pas… il ne m’envoie jamais de sms le premier et semble pourtant enthousiaste lorsque je commence une conversation avec lui. Je crois surprendre des regards dans ma direction de temps à autre mais rien de plus… N’est-il juste pas intéressé ? Ou fait-il le “silence radio” comme moi de peur d’être trop collant ?
8 Notons que trois autres occurrences indiquent également une source divine de l’aide, mais provenant de dieux étrangers cette fois. Il s’agit de Dt 32,38 où le mot apparaît deux fois et 2 Ch 28,23. Le premier verset met ironiquement en scène les Israélites recherchant auprès d’idoles un secours contre le jugement de Dieu, en vain bien sûr. Le second évoque l’idolâtrie du roi de Syrie, sans pour autant préciser la raison de l’aide désirée.
Il existe, selon Patrick Estrade, deux formes d’irrespect : celui qui naît de la négligence, et celui qui est actif, agressif – et qui apparaît dans ce qu’il appelle les « champs de batailles secondaires ». C’est-à-dire les petits conflits qui n’ont pas été réglés et qui empoisonnent la relation. Chacun se rend la monnaie de sa pièce. Selon son style. Railleries devant les amis, soupirs excédés à la moindre remarque, manque flagrant d’attention…
Mais en vérité, qui connaît la vérité à tous ces problèmes? Qui est en mesure de comprendre les épreuves dans lesquelles une personne passe? Qui a les réponses aux multiples pourquoi d’une telle situation? Personne! Pas plus celui qui écrit avec sa plume sur un réseau chrétien comme devant énoncer ou pensant évoquer les raisons d’un tel échec ou de victoire selon le cas dans lequel il se serait identifié que celui qui se tait et qui ne dirait rien.

"Je profite de ces vacances pour me ressourcer, voir de beaux paysages et méditer aussi. Mes rêveries me renvoient à l'époque où nous passions du bon temps ensemble. J'en ai vraiment la nostalgie et je réalise à quel point tu me manques. J'espère que nous allons remédier bientôt à cela et nous organiser pour passer des moments de qualité ensemble."
Le seul moyen d’éviter cette routine est de créer le manque. Une personne qui languit après vous ne vous laissera pas tomber. D’après l’anthropologue Helen Fisher, spécialiste des relations amoureuses, le sentiment de manque est une constante des relations amoureuses. Autant votre homme devrait vous manquer, autant lui aussi devrait avoir besoin de vous.

Eh bien, c’est un peu drôle, puisque j’ai puisé ce truc nul part ailleurs que dans un de mes cours d’université en travail social. Qui a dit que le métier d’auteure et celui d’intervenante psychosociale étaient si loin l’un de l’autre? Je trouve personnellement qu’ils s’allient parfaitement, l’un donnant une tonne d’inspirations à l’autre. De plus,  ma profession me permet de bien comprendre les mécanismes sociaux et humains. C’est ainsi, en étudiant l’approche systémique qui nous permet d’intervenir auprès des familles, que j’ai découvert l‘écomap et le génogramme. Ces deux outils sont fort probablement utilisés dans d’autres domaines et probablement connus par certains écrivains pour d’autres raisons, mais de mon côté, c’est à cet endroit que je les ai découverts. Le but, du moins dans mon travail, est de comprendre les liens qui unissent différents membres d’une famille à leurs différentes sphères de vie. Pour la rédaction de mes romans, je combine le génogramme et l’écomap pour arriver à un portrait assez détaillé des relations entre mes personnages. J’ai surnommé ce mélange d’outils, la carte relationnelle.

6 Par ailleurs, l’étude des « manuels de conseils conjugaux » apparemment destinés aux deux membres du couple n’est pas sans révéler une toute autre réalité que celle à laquelle elle prétend. Les auteurs, conscients d’être majoritairement, voire exclusivement, lus par des femmes, commencent par rappeler que les hommes sont peu attentifs aux signaux émis par leur compagne en cas de problèmes et, de façon générale, assez peu enclins à l’introspection et à la compréhension des problèmes psychologiques. Page après page, même s’ils déclinent de façon pseudo égalitaire un nombre identique de conseils aux hommes et aux femmes, ils induisent néanmoins que dans l’élaboration de ce nouveau contrat affectif et sexuel, les femmes ont le premier rôle, non seulement pour aider leurs conjoints à exprimer leurs sentiments, mais pour œuvrer à une évolution durable de leur couple. L’une des forces manipulatoires de ces ouvrages se construit à trois niveaux : interpeller les femmes à partir de leur souffrance en couple, concevoir cette souffrance sur le plan du drame personnel en la définissant comme « naturelle », liée qu’elle serait à leur masochisme, à leur ambivalence ou à leurs hormones ou encore à leurs connexions cérébrales, pour finalement la mobiliser dans un processus de sensibilisation à une autre souffrance, masculine cette fois [6].


Comment expliquer cette méfiance de l’homme envers ce qui nous semble logique et normal ? La biologie permet d’apporter un premier élément de réponse : les hommes sont moins matures que les femmes, à l’image de la puberté. De cette maturité découle un besoin de construire, d’avancer, de s’engager qui est du coup moins présent (ou plus tardif) chez les hommes. Nous vous donnons quelques conseils pour aider votre homme à s’engager dans votre relation.
P… je vois où tu veux en venir, mais personnellement, je refuse d’accorder le moindre crédit à ce genre d’excuse. Parce que si on le fait, si on donne à cette excuse la valeur d’un argument, alors aucune relation n’aurait raison de durer plus d’une semaine. Ça n’existe que dans les films, un couple parfait, qui commence par un coup de foudre et qui se continue 40 ans plus tard sur une île paradisiaque, et où l’on est tout le temps, mais alors là vraiment TOUT le temps, dans la satisfaction totale et parfaite (sentimentale, sexuelle, matérielle, et tout le reste). Oui, ça tu le sais déjà, en effet ^^
Je suis vraiment en souffrance je suis en couple depuis 4 ans ,nous avons deux enfants 3 ans et 4 mois.nous avons déménagé le 25 août suite à une mutation professionnelle de mon conjoint, c’est tout récent ,il à fallu qui revienne à l’ancien logement qui se trouve à 600 km pour faire l’État des lieux, il est parti avec un collègue mais qui habite à 300 km de chez nous c’est lui qui s’est proposé puis j’ai eu très peu de nouvelles, il m’a envoyé en texto qu’il se barrait sans faire l’État des lieux qu’il en avait marre de tout de la route nos engueulades etc et que je lui foute la paix et qu’il avait besoin de respirer.quand je l’appelais il ne me répondait pas au tel.puis quand il est revenu il m’a dit qu’il avait besoin de réfléchir et de prendre ses distances,il dort sur le canapé. Il me dit qu’il a personne d’autres je lui fait confiance.il est parti tout un week end avec ce collègue à la pêche, il ne m’a pas appelé si une fois pour les enfants puis il me disait je te rappelle ce soir mais il ne me rappelait pas.quand il est revenu de ce week-end il ne me regardait pas,je lui ai demandé comment se passait ce week-end je l’ai senti gêne puis je lui ai exprimé qu’il m’a manquait que j’ai besoin de lui et que je l’aime et je lui ai posé la question et toi?il m.à répondu honnêtement je n’ai pas pensé à toi de tous le week-end cela m’a fait très mal donc je lui ai posé une autre question:m’aimes tu encore ? Il m’a répondu je n’ai pas dit que je ne t’aimais plus mais je n’arrive plus à avoir ce truc cet étincelle. Je sais plus aidé moi svp j’ai l’impression de l’avoir perdu
D’abord, on ne peut pas dire que l’engagement ne doit PAS être une finalité. Je ne suis pas d’accord avec la tournure de cette phrase, parce que l’engagement est un choix, de même que le non-engagement si je peux dire. Je suis absolument libre de choisir de prendre du plaisir dans des (ONS), autant que je suis libre de choisir de chercher une relation longue-durée. L’engagement peut être, par choix personnel, une finalité. Avec mon homme, comme je l’ai dit plus haut, j’ai été directe avec lui et expliqué que je cherchais vraiment à me fixer, quelqu’un qui resterait avec moi. Cela n’a pas causé problème, pas le moindre du monde. Si cela ne convient pas à l’autre, ce n’est pas la fin du monde, on peut aller chercher ailleurs, il y a quatre milliards de mecs dans la planète.
Je craque ! Je pensais pouvoir rester « détaché » mais depuis qu’elle m’a mis dans la case ami , elle continue à venir me parler comme s’il ne s’était rien passé , toujours super souriante , et maintenant elle se maquille un peu , elle s’habille un peu mieux (à mon gout) ; du coup je ne comprends plus rien ; je me dit que le plus plausible c’est qu’elle a rencontré quelqu’un d’autre et que maintenant « elle se lâche »… mais je ne comprend pas son comportement, si elle était vraiment honnête en disant qu’elle n’a pas voulu créer la confusion alors pourquoi elle fait tout sauf m’éviter !!?
Apprends à faire des compromis. Il est important que tu saches que tout ne va pas toujours comme tu le veux si tu désires être une petite amie compréhensive dans une véritable relation amoureuse. Tu devrais t'efforcer de faire un compromis avec ton mec quand tu te trouves dans une situation délicate et trouver des solutions à des problèmes, lesquelles peuvent vous satisfaire tous les deux. Tu peux parfois lui céder, aussi longtemps qu'il le fait aussi pour toi. Ton petit ami sera moins enclin à passer de bons moments avec toi s'il pense que tu veux toujours obtenir ce que tu veux ou a l'impression de t'agacer.
Bonsoir,nous ne sommes pas tous pareils les hommes,je m’occupe de mes enfants,je gère pas mal de choses,j’ai une femme qui pense beaucoup à son petit confort et ne préoccupe pas du reste,le besoin de chacun .Et ne souci pas des soucis d’ordre financiers que sa peut engendrer,j’en ai marre qu’elle ne grandit pas,elle me dégoute…… Que faire,je lui en ai déjà parlé mais rien à faire,et s’il avait que ça,je me sent délaissé. J’ai l’impression d’être un homme objet que l’on se sert un coup de temps en temps.
Je comprends ta peine car c’est une situation très douloureuse que tu vis. Mais je pense que la communication n’est pas votre fort ni à l’un ni à l’autre. Par conséquent, je ne suis pas certain que le fait de se demander comment lui manquer changera quoi que ce soit. Il faut avoir une discussion franche et adulte pour lui montrer que tu es concernée par ce qu’il t’arrive et que tu ne baisses pas les bras.

Mais qu'est -ce que de s'engager à tout prix apporte réellement après une semaine , 2 mois , 5 mois ? Nous les femmes on a besoin d'etre rassuré . On prefererait etre l'officielle d'un homme qui nous aime à moitié tant qu'on est sur de le posséder . Le secret d'une relation stable c'est la liberté . Arretons de vouloir tout posséder et soyons heureuse seules .
je suis en couple depuis quelque mois avec un garçon dont je suis folle amoureuse mais mon plus gros problème c’est que je ne lui fait pas confiance non pas parce qu’il ma trahi mais le problème est en moi car j’ai déjà étais blessé avant et ma mauvaise expérience reviens toujours me hanter et du coup je n’arrive jamais a croire mon copain quand il m’avoue qu’il m’aime ou qu’il tiens a moi sachant que c’est un garçon très occupé avec sa vie le faite de ne pas se parler ou qu’il m’appelle pas une journée me fait faire pleins d’idées noir du genre il se fou de moi il me veut pas il fait que mentir alors je lui ai laisser un message lui disant qu’il devrai réfléchir a notre relation et que je lui laisse du temps pour penser vraiment a ce que je valais pour lui sa fait déjà 24h et malheureusement je craque sa me fait mal d’être loin de lui et je ne suis pas tous a fait certaine que c’est la meilleure façon de tester ces sentiment de plus que j’ai peur que sa donne l’effet inverse et que sa casse tout alors j’aimerai votre aide dois je continuer mon silence radio et dans ce cas combien devrai je attendre et a ce a moi de faire le pat ou attendre que c’est lui qui le fasse ou devrai je l’appeler et lui parler directement je veux vraiment pas le perdre
Une fois que l’on a trouvé une fille qui nous convient, on peut examiner les critères que sont l’humour, l’intelligence, la culture, l’éducation, etc. Ces critères nous permettent par exemple de choisir entre de filles qui nous plaisent. Car il ne s’agit pas à ce stade d’être la plus belle. Il s’agit d’être attirante et cool. Je m’attache personnellement davantage aux filles attirantes et sympas qu’aux nanas qui sont juste très attirantes.

Oui. Parce que finalement, je ne contrôle rien des sentiments de l’autre, ni de son envie d’engagement, ni de l’investissement qu’il veut mettre dans la relation. En revanche, je peux contrôler ce que je désire apporter à la relation. Donc, je fais ce que je peux… Autrement dit, j’arrose, je prends soin, je m’occupe de ma part… ça, je peux. Le reste ne regarde que l’autre, pas moi.

Donnez-lui plus de temps. Demandez-vous si votre homme a une bonne raison de ne pas s'engager. Peut-être avez-vous passé de très bons moments ensemble, mais qu'il n'est pas encore remis d'avoir dû mettre fin à sa précédente relation de huit ans et qu’il ne possède pas les ressources émotionnelles suffisantes pour vous donner ce que vous voulez pour le moment. Peut-être qu'il est au milieu d'un changement de carrière majeur, se sent nerveux et peu sûr de lui à ce sujet, et qu’il n’a pas la tête à penser à s’engager pour le moment.
Je suis dans une situation particulière. Je me suis séparé il y a 8 mois et j’ai ressentie le manque de mon ex 1 mois après être parti. Nous avons tous les 2, ainsi que nos enfants, très mal vécu cet épisodes de séparation. Je me disais, tu es partie, tu dois assumer ton choix. Mon ex a vécu une relation avec une autre femme mais difficilement parce que selon lui, j’étais toujours dans sa tête. Pour ma part, je n’ai pas réussi à passer à autre chose. Et un jour, j’ai craqué et je lui ai dis que j’étais toujours attaché à lui et que j’arrivais pas à avancer, ceci au mois de mai.
J’ai rencontré un homme il y a plusieurs mois de cela. Cela a commencé très intensément entre nous. Nous passions des heures au téléphone et ce, quasiment quotidiennement. Nous nous sommes rapidement attachés l’un à l’autre et nous étions très complices. Il me disait à quel point il voulait être avec moi et, plus ou moins, ce qu’il ressentait. Je sais que je suis la seule personne avec qui il a été comme ça.
bonjour je suis en couple depuis deux ans avec un homme.j’aille souvent le voir car n’habitant pas la même région dernièrement je suis tomber malade problème au oreille je ne peut plus prendre les transport pendant un temps je lui est demander de venir il venu rarement rarement il ma dit qu’il avais des chose a faire que c’était pas a lui de venir je lui est dit que c’était le temps de me remettre que je reprendrai la relève quand j’irai mieux.quand pensais vous
S’il communique avec cette femme c’est probablement pour sortir de la routine et se sentir attirant sans pour autant aller plus loin ( d’après ce qu’il dit). Il est déjà revenu mais concrètement rien n’a réellement changé dans votre couple et comme il l’a souligné il n’est pas revenu après un changement radical. C’est justement ce dont vous avez besoin. L’objectif n’est pas forcément de lui manquer mais d’avoir une discussion sur les différentes problématiques que vous rencontrez.
Et nous on s est vu revu, et ç était sympa à chaque fois. Puis on s est mis ensemble, cela fait un mois et demi environ. Les sms allaient à foisons, beaucoup d attentions, mais depuis 15 jours j ai l impression qu il fait ce que son ex lui faisait… Il fait passer tout avant et quand il a envie de me voir il me voit, m écris moins, et est souvent fatigue quand on se voit… On se voit qu a son appart et plus de ballade ou autre… Après il a vraiment un travail prenant qu il le fatigue beaucoup mais il fait énormément de soirées…
Clément d’Alexandrie offre quant à lui une lecture beaucoup plus littérale de l’aide fournie par la femme63. Pour lui, il faut principalement comprendre ce terme dans le cadre du mariage. La femme permet d’une part à l’homme d’envisager la procréation et donc la continuité de sa lignée. D’autre part, elle offre un soutien et un réconfort à l’homme, qu’il ne trouverait pas auprès de sa famille ou d’amis. Ainsi, la femme vient en aide à l’homme sur deux plans : la procréation et la tenue paisible de la maison64. Sa compréhension du texte de la création relègue donc la femme à une position inférieure, d’assistante dépendante de l’homme. Saint Augustin rejoindra également cette lecture, de manière plus radicale encore, puisque dans certains de ses textes il affirme ne voir dans l’aide apportée par la femme qu’une seule et unique dimension possible : la procréation65. La femme, en effet, fait son apparition au moment où Dieu mandate l’humanité pour qu’elle se reproduise et assujettisse la terre (Gn 1,27s), c’est donc dans le cadre de ce mandat qu’elle se doit d’être une aide. Pour saint Augustin, cependant, seule la première partie de ce mandat se partage avec la femme. Si l’homme avait eu besoin d’aide pour travailler la terre, alors un autre homme aurait été plus utile. De même, si l’homme avait eu besoin de compagnie, celle d’un ami eut été préférable à celle d’une femme66. Seule la gestation d’un enfant ne pouvait être accomplie par un homme. La femme, de fait, est une aide gestatrice, qui se doit d’obéir à son mari, tandis que celui-ci accomplit le reste de son mandat créationnel et dirige sa femme. À un second niveau de lecture, saint Augustin propose une interprétation plus allégorique, où la femme ici encore représenterait la partie charnelle de l’être que l’individu doit tenir assujettie par sa raison, symbolisée par l’homme67.
bonjour j’aime cette structure ,désole pour tous mais j’ai vraiment besoin de votre aide car je travers un moment très difficile avec mon ami .il y a eu des mal entendus comme quoi il me harcelait tout le temps et même contrôlait tous mes appels et jusqu’au point copier mon répertoire .et moi ne supportant pas tous cela , je ne sais plus quoi faire face à cette situation .car je lui ai demander du temps mais il ne fessait que m’écrire ,m’appelle .et la moi je voulait pas mais sa ne m’arrange pas tous que faire ? car je veux récupéré mon homme malgré ses différent et moi aussi il est vrais que j’ai mon caractère qui parait dure mais je veux être avec lui alors s’il vous plait aide moi.merci d’avance.
Je suis avec mon compagnon ca va bientot faire 6ans..deux ensemble et les quatres autres années nous l avions faire à distance.nous communiquons via les reseaux sociaux…les appels sont tres rares..mais rares sont les fois où il m ecrit en premier..je dois toujours l ecrire et il me repond ensuite avant d emtamer une discussion.souvent apres les salutations on a plis rien a se dire…je lui est fais le reproche..il dit qu il travail trop et qu il na pas trop le temps.j ai l impression de lui courir apres..
J’ai rencontré un homme il ya un mois et il a été honnête en me disant qu’il a une copine avec laquelle il a eu un enfant et qu’il ne peut pas me dire s’il la quitterai pour moi. Il m’a demandé de venir passer quelques jours chez lui (car il habite seul et passe ses nuits chez cette copine). Depuis que je suis chez lui, il passe une nuit sur deux chez lui avec moi et l’autre avec elle.
D’ailleurs, le sujet n’est jamais traité avec « sérieux ». Présent dans les mauvais magazines, il n’est pas étudié en psychologie universitaire (où l’on est censé traiter du vécu humain !). On le découvre avec les formations sur la thérapie de couple. Alors que l’amour, c’est aussi important dans la constitution d’un être humain que le cheese-cake et la tisane camomille.
Je me suis lassé quand je me suis rendu compte que je l’aimais plus qu’elle ne m’aimait. Toujours moi pour proposer des restos, des sorties, pour entretenir la flamme du début…elle ce n’était pas son pb…avec le recul quand je vois tous mes amis qui traitent les femmes comme des serpillières et toutes ces femmes qui les suivent je me dis…ça doit être ça l’amour.
Bonjour, je voudrais plaire j’essaie de faire le premier pas mais visiblement ça ne change rien pourtant je me maquille pour être belle, mais aucun Garçon ne viens vers moi je penses que quelques chose ne va pas, peut être que je ne suis pas assez intéressante, ou pas assez drôle, ou peut être que je suis moche, en tout cas j’essaie de faire un maximum d’effort mais visiblement ça ne fonctionne pas dites moi quoi faire pour plaire à un homme.

Bonjour je voulais savoir comment faire car j’ai rencontré un homme en janvier et aujourd’hui on est plus proche mes il veux toujours pas sortir avec moi il essai pas de trouver du temps pour être avec moi mes il dit que il a des intérêts enver moi je ne ses plus quoi faire je fait quoi pour savoir à quoi il joue. Il dit avoir un blocage emotif depuis 3 ans
Bonjour à tous et bienvenue sur mon site internet, je suis conseiller sentimental depuis 2007. J'interviens sur des problématiques très larges pour toutes les personnes qui souhaitent trouver l'Amour, sauver leur couple ou récupérer un ex. C'est un plaisir de partager avec vous mon parcours, mes idées et mes techniques pour vous aider à mieux entrevoir votre vie amoureuse ainsi que votre bien-être personnel...
“A moins que le couple n’ait l’occasion de retrouver une connexion émotionnelle (le plus souvent grâce à une thérapie de couple), le mari se met à penser qu’il n’y a aucun espoir de sauver son mariage”, précise-t-elle. “Le désespoir est très douloureux et surtout toxique dans un mariage. Cela augmente le risque de divorce. Le plus important, c’est que chaque partenaire ait l’impression que ce qu’il pense et ressent compte aux yeux de l’autre.”
Préparer des retrouvailles est très bon pour mettre de côté le manque. Vous ne pensez qu’au positif, à un instant qui sera plein de bonheur et qui vous redonnera toute l’énergie dont vous manquez lorsqu’il est absent. C’est également un bon moyen de se donner un objectif, un but. Vous savez qu’après vos 2 semaines intenses d’examens, loin l’un de l’autre, vous vous retrouverez, et pas n’importe comment. Même si la motivation n’est pas au rendez-vous pendant la période d’examens, vous gardez en tête l’objectif, afin de voir la lumière au bout du tunnel. Cela ne fera qu’intensifier vos retrouvailles !

Nous en sommes tous passés par là et la plupart d’entre nous ne comprennent pas comment on peut infliger ça à quelqu’un d’autre. Mais ça arrive. Il m’est une fois arrivés d’avouer mon amour à un homme, qui m’a répondu qu’il n’était pas certain à 100%. À ce jour, je pense que ce n’était qu’une excuse foireuse, mais enfin… Il s’éloigne parce qu’il pense que si vous êtes la bonne et que s’il réagit malgré tout comme ça, c’est que lui n’est pas l’homme de votre vie.
Les hommes essaient de garder une distance de sécurité et de cacher leurs sentiments aux femmes, car ils ont peur d'être entraînés dans leurs relations. La plupart des représentants du sexe fort distanciés au début de la relation agissent en tant que persécuteurs, essayant de séduire la femme. Le refus des femmes ne fait qu’exacerber la propension à engager des poursuites. Mais étant donné que la femme franchit cette étape par crainte de la destruction des relations et non délibérément, cela ne fait que pousser l'homme plus loin.
Il nous arrive souvent de nous demander si on manque à son chéri… Est-ce qu’il pense à moi ? Est-ce qu’il a envie de me voir ? Comme le dit Alexandre Cormont, coach en séduction, la psychologie masculine est tout aussi difficile à comprendre que celle des femmes ; et quand on veut manquer à un homme, il va forcément être nécessaire de prendre de la distance.

Il a longtemps été d'usage d'attribuer les hommes au sexe fort. Ils ont reçu une attitude similaire uniquement à cause d'un avantage physique sur les dames, mais mentalement, ils ne sont pas aussi forts que la belle moitié. Souvent, le sexe féminin ne comprend pas que ses élus, les accompagnant tout au long de la vie, peuvent aussi être vulnérables et vulnérables, ayant besoin de soins et d'affection.
je viens vers pour une autre fois voila pour vous raconter un peu le probleme voila apres un ans de relation et avec la reprise du boulot et detudes au meme temps mon compagnon me demande de diminuer le taux de conversation partager sous pretexte durant la journée on es occuper tous les deux ; il avait dis si on sera en ligne le soir au meme temps on parle sinn je te reveil pas de temps a autre yaura des msgs des petis appeles mais pas trop genre ay debut jetais pas daccord mais jai fini par accepter par amour par tt ce on a comme projet en commun en plus je suis presenter a sa famille donc voila pour lui c’est la preuve quil est serieux et quil tien a moi mais pour cette année le rhytme va changer car on a depasser cette periode je suis comprehensive quil veux avancer et reussir cette année comme il a vecu un echec lanné passer dans ces etudes mais jai peur de craquer car il va trop me manquer meme si de mon coter je suis occuper moi aussi merci de me repondre
J’ai beau relire l’article je ne vois pas le passage ou il est mentionné que c’est à cause des femmes… Après je ne m’abaisserai pas à répondre à ce genre de commentaire qui mélange tout et caricature les rapports hommes femmes. Vous avez l’air d’avoir beaucoup de colère de vous, quelle qu’en soit la raison tous les hommes de la terre n’en sont pas responsables.

Une grande requête à tous ceux qui posent des questions: lisez d’abord le fil de commentaires en entier, car il est fort probable qu’un spécialiste ait déjà posé des questions et obtenu des réponses correspondantes concernant votre situation. Les questions comportant un grand nombre d'orthographes et autres erreurs, sans espaces, sans ponctuation, etc. ne seront pas prises en compte! Si vous voulez avoir une réponse, prenez la peine d'écrire correctement.
#3 Il est stressé. Les hommes s’inquiètent facilement à cause de leurs études ou de leur travail. Je sais, les femmes savent faire face à une brochette de problèmes à la fois, mais ce n’est pas le cas des hommes. Quand une chose le tracasse, elle occupe toutes ses pensées. Si vous pensez que c’est la raison qui le pousse à s’éloigner, prenez un peu vos distances et relâchez la pression. Laissez-le régler ses problèmes.
Les jours passent et toujours pas d’invitation sur fb. Au bout de trois jours je décide de lui envoyé une invitation,quelques minutes plus tard il accepte et engagé la conversation. Il me reproche de ne pas lui avoir dit en revoir. Delà j’engage les conversations pendant presque 2semaines. Il me drague ouvertement mais ne développe que très peu la conversation et ne propose pas réellement de rencard.
Salut! Je suis une étudiante et j’aime un garçon. Notre situation est que nous sommes dans la même « gagne  » et nous dînons avec nos amis chaque midi. On s’entend bien tous les deux et depuis quelques mois j’ai constaté qu’il a arrêté de me faire des blagues chiantes et il s’est rapproché à moi . Dès que j’ai un problème il me dit  » veut tu qu’on en parle ? ». Cela a pas mal surpris mes amies . Je suis allé sur internet , déterminer à sortir de la fameuse « friendzone  » et j’ai trouvé un livre . Les résultats sont extraordinaires sur ses lectrices mais j’ai pas l’argent pour le payer malheureusement… J’aimerai bien que vous m’aidiez selon ma situation ! Je vous en prie ! Merci d’avoir pris le temps de lire mon message :)
Sbrianne… je crois qu’on est d’accord, sur la question du risque. Mais si j’ai bien compris ton point de vue, tu dis qu’il est impossible de tout contrôler, et donc on ne peut pas garantir la durée d’un engagement sur simple décision. D’autre part, on ne peut pas décider de s’engager sans connaître l’autre personne, donc il serait impératif de suivre un certain nombre d’étapes avant de le faire.
L'ASBL est destinée à héberger et soutenir, pour une période maximale de 2 ans, 33 femmes, de 18 à 50 ans, afin qu'elles puissent surmonter les situations de précarité et d'exclusion qu'elles vivent et (re)construire, petit à petit, un projet afin de (re)devenir actrices de leur vie. Ces situations de précarité sont caractérisées par des problèmes multiples et complexes tels que: absence de logement, rupture sociale et familiale, violences sexistes et intrafamiliales, difficultés administratives et financières, troubles de santé physique et mentale, dépendances ou encore sorties d'institutions pénales, de la jeunesse, médicales… Le “ sans-abrisme ” renfermant des problématiques complexes et variées, même si chaque demande d'aide part d'une situation de perte d'un “ chez-soi ”, la personne est bien souvent fragilisée tant du point de vue personnel que relationnel et/ou social. Il nous semble dès lors primordial, dans notre accompagnement au sein de la maison d'accueil, de s'intéresser tout particulièrement à la personne, d'écouter ce qui est important, motivant pour elle et ce qui relève de ses valeurs car c'est cette qualité relationnelle qui va non seulement lui permettre de se (re)construire mais qui va également nous permettre la mise en place d'un accompagnement sur mesure et le plus respectueux possible. Toute personne étant en effet à considérer dans sa globalité, avec ses capacités et ses limites. Pendant la durée du séjour, l'intervenant aidera la personne à définir clairement ce qu'elle veut comme projet, et par la suite les moyens et les actions à mettre en œuvre en vue de sa réalisation. Tout est mis en œuvre, avec la personne, pour qu'elle puisse avancer et se (re)construire. L'asbl se veut ouverte à chacun sans discrimination raciale, religieuse ou philosophique. Notre projet est participatif et reconnaît chaque personne comme sujet de sa démarche.
Règle générale, les hommes trouvent la forme physique des femmes attirante. On ne parle pas ici seulement des hommes avec les yeux qui se baladent. Même le plus fidèle des maris ne peut faire autrement que de remarquer une femme dont la tenue vestimentaire attire l’attention sur ses courbes. Même s’il ne s’agit que d’un regard rapide et involontaire, de telles images sont stockées dans l’esprit masculin et resurgissent sans avertissement. Les hommes peuvent choisir de s’arrêter sur ces images ou de les ignorer, mais ils ne peuvent les empêcher de surgir.
Merci bcp pour votre réponse. Par contre, je crois que je n’arrive pas totalement à voir la différence entre être inaccessible et faire complètement le silence. Vu que pour moi être inaccessible c’est ne pas envoyer de messages la première par exemple, mais du coup si lui en n’envoie pas non plus c’est quand même le silence radio mais des deux côtés…Et dans ce cas je serai bien obligée de lui parler…? Je crois que ces deux notions sont un peu floues dans ma tête, je ne sais pas si j’ai bien compris le sens de comment faire pour se montrer inaccessible…
Je n’avais pas vu ton deuxième message. Je vais donc compléter ma précédente réponse. Dans cet exemple précis, tu n’es pas en cause. Il t’a clairement indiqué la raison pour laquelle il ne souhaitait pas aller plus loin. Cela signifie qu’il a compris rapidement que tu souhaitais une histoire sérieuse et non pas un plan rapide. Ce qui est un bon point pour toi car cela te fait gagner du temps. Plutôt que d’entrer dans une fausse histoire, celle-ci s’arrête immédiatement.
Bonjour, il y a 2 semaines j ai rencontré un homme sur un site de rencontres ou s est très rapidement attaché l un à l autre avec énormément de feeling on parlait non stop et en 3 jours on s est rencontré et sorti ensemble . Seulement le wk suivant il est passé chez moi pour une soirée et une nuit et malheureusement j ai un petit peu trop bu (et pas du tout mon habitude) et j ai bcp trop parlé que sa soit sentiment , réseaux sociaux enfin tout se qu il ne fallait pas dire . Depuis ce wk il ne sait plus ou il en est je lui ai expliqué que malheureusement j avais vraiment trop bu et que j en étais désolée. Il a mis une distance entrent nous mais est tjr présent on continue à se parler . Je l ai revu un matin et il m à pris à bras et on a fini par s embrasser il m à dit qu il ne savait pas se qu il voulait qu il était perdu il ne savait si il préférait continue ou rompre mais il parle comme si tout n était pas perdu entrent nous . Que dois je faire ? J ai pensé à continue à être là pour lui mais en y allant bcp plus doucement dans cette relation
Il a des pensées pour moi (par exemple en voyant quelque chose à la TV il s’empresse de m’envoyer un message pour me le dire), il dit m’apprécier beaucoup et ne pas voir le temps passé lorsqu’on se voit. Je précise qu’il m’invitait tous les jours et que je refuse en moyenne 3 fois sur 4. Nous avons des conversations variées ou tous les sujets peuvent être abordés facilement. Et lorsqu’il me regarde il y a de la tendresse.
Voilà en ce moment c’esy Compliqué avec mon compagnon ( 3 ans et demi) il m’a Reprocher d’etre Jalouse ( qui lui a provoquer un blocage) donc j’ai fait le nécessaire mais quand je lui propose de se voir il refuse… il me dit qu’il attend de voir « si je lui manque »… mais si on se voit pas comment créer un manque… sauf que au bout de 2 semaines je désespère ..
En couple depuis plus d’un an, mon compagnon est de nature très solitaire il a besoin d’être seul pour être bien n’est pas du tout câlin hors mis les moments intimes ne parle pas. Je ne lui manque pas . Dois je le laisser seul et attendre que lui vienne à moi? Ces très dur car je suis à l’inverse de lui besoin constant d’être avec lui de lui dire que je l’aime de le toucher . Je souffre énormément de cette situation mais je l’aime à crever comment dois je agir avec lui ?
Après une relation difficile de deux ans ou je me suis faite trompée, j’ai rencontrer mon copain en vacance, depuis sa fais 8 mois que nous sommes ensemble, mais le problème c’est que z je n’est pas confiance et je l’harcèle de question et d’appel. Je remet toujours ses propos en doute. Il reste avec moi malgres tous mais je sens quil commence a être distant et au final il n’y a plus l’étincelle entre nous. Je ne lui manque pas, et l’envie d’être l’un avec l’autre n’est plus . Pourtant on s’aime, que faire pour raviver la flamme? Que dois-je faire pour changer ?

La communication entre les individus, avec l’environnement les relations humaines sont si souvent complexes, par endroit inexplicables, insaisissables dans certains cas, lorsqu’on tente d’élargir sa compréhension des événements, introduire le paradoxe, du destin en lieu de quoi débarque souvent le paranormale, etc. L’immuabilité en somme. Ainsi va la vie.

Voilà, cela fait 6 mois que je suis avec mon copain, et je suis très très amoureuse. Le problème, c’est que je le trouve assez distant : il ne m’envoie jamais de sms, et en soirée avec des amis à lui, il n’a presque aucune attention à mon égard. En effet, j’ai besoin de quelque chose de très fusionnel, mais ce qui me tracasse le plus est qu’il a l’air de ne pas avoir besoin de moi, bien qu’il me dise le contraire… Je me prends peut-être la tête, mais il a l’air assez froid parfois et ça me fait du mal… Des conseils ?
Après 3 ans de relation il est évident qu’il ne t’a pas oublié, maintenant je ne suis pas à sa place pour affirmer qu’il est amoureux. Il a tout de même raison sur un point, le fait de se parler tout le temps n’est pas la solution. Vous vous revoyez, vous passez du bon temps j’ai peur que tu sois dans le déni de rupture et que par conséquent tu ne puisses pas avancer. Je te conseille de lire 70 conseils de pro pour récupérer son ex pour tout savoir de la méthode à utiliser

cela deviens régulier a chaque rencontre par son attitude je vois qu’il craque de plus en plus et moi aussi il me propose de partir qq jours avec lui cette ete .. Mais il reste mysterieux je reçois des sms tout les jours mais peu le dimanche ou presque pas il me parle de sa vie bcp de ses enfnat de ses parents mais jamais je n’ai vu un de ses proche ni photo .
Slt Kamal j’ai vu votre vidéo etse voij’ai été très intéressé voici mon blême j’ai été avec un garçon il y’a de cela un an TT au début on s’entendait bien et tout mais je ne voulais pas rendre notre relation publique car je venais de sortir d’une relation assez compliqué avec le temps la distance s’est installé entre nous et moi je voyais plus ses défauts que le prqw je me suis mise avec lui et peu après un autre me faisait la cour il était gentille et tout et donc j’ai rompu pour me mettre avec ce dernier mais deux semaines ont suffit pour que je me rendes compte pour la première fois que j’aimais vraiment mon ex qu’il était alors je l’ai fait comprendre à la personne avec qui je suis et j’ai dit à mon ex que je regrettais et que je l’aimais il a accepté être de nouveau avec moi le problème est que cela n’est plus comme avant il est distant je l’ai ask à savoir s’il y avait un problème il m’a fait comprendre qu’il doutait sur ses sentiments pour moi qu’il fallait le temps et qu’il fallait que je réveille cet amour là le soucis c’est que je ne sais pas comment m’y prendre en plus avec l’amour que j’ai pour lui j’ai tendance à attendre plus de nos discussion vu qu’on est très occupé par nos études et qu’on ne se voit vraiment pas j’ai besoin de vos conseil car j’ai tt le temps peur qu’il me dise que c’était une erreur de se remettre avec moi
Je ne sais justement pas vraiment ce qui me conviendrait. Si j’ étais sûre du fait qu’ il ne veut pas surmonter cette peur alors je choisirais l’ option numéro 2 sans hésiter. Mais le problème c’est que je n’en ai aucune idée, et je pense que lui aussi d’ ailleurs! Résultat, l’ option 1 me tente car ça répondrait à mes questions (si ça ne marche pas, alors je passe sans regret à autre chose, sans me demander « mais que ce serait-il passé si… ? »). Mais bon, parfois c’est mon orgueil qui s’ exprime à coup de « allons Mel, tu ne vas quand même pas courir après cette nouille vu le coup qu’ il t’a fait, tu mérites mieux, même si la nouille en question est très attachante! » ;)
Le livre des Jubilés 3,3-4 propose à son tour une citation puis une relecture de Gn 2,18.20. Bien que le début du texte soit très proche de celui de la Genèse, la citation du texte biblique sert par la suite de tremplin pour démontrer la supériorité d’Adam par rapport à Ève. Le v. 8 du même chapitre insiste sur le fait qu’Adam a été créé la première semaine, « ainsi que la côte, sa femme » mais « c’est la deuxième semaine qu’Il la lui montra »50. M. de Merode a raison de souligner que « c’est ici pour la première fois qu’on peut deviner l’impact de l’interprétation de Gn 3 sur celle de Gn 2 et la confusion des plans de la création et du péché qui s’instaure »51.
Ou alors, pour quelque chose d’un peu plus soft, prend volontairement du temps pour toi. Recentre-toi sur toi-même. Fais les choses que tu as envie de faire, et ne te prive pas pour lui. Ne sacrifie pas les activités que tu souhaiterais faire pour aller faire celle de ton mec. Détends toi avec TES activités et TES potes, fais des petites folies en te faisant plaisir. Va au spa, achète des fringues… En bref, fais ce que toi tu veux. 
             Langage ultime du désespoir (face à des traumatismes parentaux ou sociaux). Langage de l'impuissance (à trouver une place fiable dans le monde d'aujourd'hui). Langage de la frustration (liée à la non satisfaction des besoins relationnels). Langage de la revendication (face à des manques inévitables et aux frustrations liées à la pression du consumérisme, à la culture des désirs…).
Je jetais de temps à autre des regards sur ses connections avant même ce deuxième rdv. Il disait que je lui plaisais beaucoup mais était quand meme connecté certaines fois. Bon je me dis que nous ne sommes pas encore ensemble mais ça me laissait perplexe quand même surtout quand je vois les changements de ville avec son pseudo (il cherche des filles dans toute la France ou quoi?)
Il a 57 ans moi 55, on se voit depuis 8 mois (avec une interruption d’un mois yl y a 5 mois) 2 fois par semaine toujours chez moi mais on ne sort pas ensemble les we, il me rejoint le samedi soir après ses soirées entre amis (ies) et jusqu’au lundi matin et là soirée du mercredi au jeudi matin..Il me dit ne vouloir rien de sérieux car il a été trop déçu par ses ex pour qui il a laisse tomber ses amis et qui l’ont laisse et après il s’est retrouvé sans ami. Il ne veut pas que je laccompagne lors de ses beuveries du we car ce ne serait pas pareil pour lui, il devrait se soucier de moi. Je trouve que cette attitude n’est pas très normale après 8 mois. Je suis amoureuse de lui et prête à m’engager. ..Le problème entre nous est également la communication : il est assez reserve, anglais ne parle pas le français et moi pas très bien l’anglais. ..mais malgré tout ça il reste avec moi… Quels sont vos conseils pour lui donner confiance ou pour savoir s’il s’amuse et passe son temps avec moi…?
Tu indiques avoir l’impression de ne pas être aimable. Il y a peut être quelque chose à creuser de ce côté. En tant qu’homme, on a généralement envie de poursuivre une histoire avec quelqu’un qui nous donne envie de passer du temps avec elle, qui s’accorde avec nous, et que l’on sent un minimum intéressée. On n’a pas envie d’être avec quelqu’un qui ne nous semble pas aimable 😉 Tout dépend de ce que tu mets derrière ce mot. Mais qu’en pensent tes amis proches, qui te connaissent bien et qui te côtoient en soirée quand tu parles à des inconnus ?

Une femme plus âgée a connu plusieurs relations amoureuses dans sa vie, qui se sont plus ou moins bien terminées. Et parce qu’elle a vécu tout un tas de situations, qu’elle est passée par des épreuves parfois difficiles, elle connaît parfaitement le comportement masculin et tout ce que ça implique : elle sait ce dont un homme un besoin, notamment sur le plan émotionnel alors que les mecs ne sont pas du genre à étaler leurs sentiments facilement. Même avec votre carapace de virilité, elle saura lire à travers vous comme dans un livre ouvert !
Mais voilà qu’à mon tour je tombe amoureuse, et là, ça me fait peur. J’ai tendance à moins prendre soin de moi, à m’occuper plus de lui, à avoir des pensées négatives comme la peur qu’il aille voir ailleurs ou autre. Je deviens possessive. Alors j’essaie de prendre du recul et de me remettre en position séduction. Mais avec les sentiments c’est beaucoup plus difficile. Avez-vous des conseils à me donner pour ne surtout pas l’étouffer et continuer à vivre une belle histoire ?
×