Merci beaucoup! Entre le décalage horaire de 4h et mon boulot dans la restauration, j’ai pas trop de temps libre à m’accorder pour une activité à côté la journée. Et de son côté le réseau est assez catastrophique si il se connecte pas dans un bar ou autre.. il est tout le temps au fin fond des montagnes alors pouvoir rallonger nos appels c’est compliqué.. mais merci quand même ! On va bosser çà ! 🙂
Bonsoir Alexandre merci pour tes conseils. J’ai fai un SR de 3mois après la séparation (j’étais très dépendante) . Cetait une relation a distance mais après la séparation je l ai supprimer de facebook. Comment créer ce manque chez lui sachant que la relation n a duré que 1 mois mais nous étions amis pendant 1 ans et demi? Et est ce qui il est possible qu’ il visite mon profil de temps en temps? Il m’a pas contacter depuis la rupture et moi aussi.
Cependant vous êtes troublée car après ce rapprochement, ce dernier a pris la fuite (comme un lâche) juste après ce bon moment et à présent, vous ne savez plus comment interpréter cette attitude, vous commencez à douter de sa sincérité. Vous pensez même peut être que vous avez fait quelque chose qu’il ne fallait pas ou que vous l’avez déçu. Ôtez de votre esprit ces mauvaises pensées qui risquent de vous faire sentir coupable à tort.

Il existe bien entendu d’autres exercices pour attirer un homme que je vous propose de découvrir dans mon livre « Le Code de l’Amour », qui est un E-book d’auto-coaching qui vous permettra de comprendre les subtilités de la séduction. Vous allez être en mesure de penser comme les hommes et de déterminer ce qu’ils souhaitent en amour afin de mettre en place les actions les plus adéquates. Ce livre en téléchargement immédiat regroupe l’ensemble de mon expertise et de ma philosophie afin de répondre à toutes vos questions.
Air Canada says their 737 Max jets have all safety features Boeing sells as extrasBrexit suddenly gets real as emergency Cobra committee takes charge of No Deal preparationsJudge considers 'shockingly high' sentence request for truck driver in Humboldt bus crashTrudeau defends actions as Philpott asks if Wilson-Raybould was sidelined over SNC-LavalinGreat Lakes rapidly warming, likely to trigger more flooding and extreme weather'I don't have the answer': Government lawyer responds when asked how U.S. will track migrants in MexicoDaniel and Eugene Levy to end Schitt's Creek after Season 6Marathon vote session rocked by Philpott interview on SNC-Lavalin, cabinet resignationEthiopian Airlines crash captain untrained on 737 Max simulator, pilot colleague saysProsecutors believe accused in Utrecht tram shooting had 'terrorist motive'
Nous sommes en couple depuis un an. Mon chéri est quelqu’un d’introverti, son problème de confiance en lui est amplifié par sa dernière histoire, celle qui est intervenue avant notre histoire, et qui concerne une relation de 3 ans avec une femme avec qui il a eu un enfant. Leur relation était un peu destructrice, elle passait son temps à le dévaloriser et les disputes étaient quotidiennes et violentes. Elle a essayé d’exercer un contrôle de ses faits et gestes et piquait des crises violentes lorsqu’il montrait un peu d’indépendance (comme faire une sortie avec ses copains par exemple). C’est elle qui l’a quitté quelques mois avant notre rencontre et les relations qu’ils entretiennent depuis, dans le cadre de la garde de leur fils, sont très conflictuelles et violentes. Elle continue à lui lancer des piques mesquines et à piquer des crises pour tout et n’importe quoi.
“Quand les hommes se comportent mal (ils trompent, s’énervent ou essaient de contrôler leur partenaire, par exemple), c’est souvent parce qu’ils craignent de ne pas être à la hauteur vis-à-vis de leur partenaire”, explique-t-elle. “Ensuite, les couples se retrouvent pris dans un cercle vicieux : la femme se sent seule alors elle critique. Plus elle critique, moins l’homme se sent à la hauteur. Moins il se sent à la hauteur, plus il abandonne son mariage et adopte un comportement auto-destructeur qui nuit à sa relation. C’est un cycle sans fin et très douloureux.”
J’imagine que j’ai fait la plus grande erreur parce que la journée avant, je lui avais répondu, après avoir eu réponse à mes questions, que je voulais qu’on cesse de se voir. Cela avait semblé le rapprocher de moi. Après avoir fait ma forte quand je l’ai revu pour me convaincre qu’il n’était pas fait pour moi, je lui ai dit qu’on pouvait très bien juste être des amants sans attaches, ce qui semble l’avoir éloigné.
Mais en vérité, qui connaît la vérité à tous ces problèmes? Qui est en mesure de comprendre les épreuves dans lesquelles une personne passe? Qui a les réponses aux multiples pourquoi d’une telle situation? Personne! Pas plus celui qui écrit avec sa plume sur un réseau chrétien comme devant énoncer ou pensant évoquer les raisons d’un tel échec ou de victoire selon le cas dans lequel il se serait identifié que celui qui se tait et qui ne dirait rien.

Mais le plus difficile reste l’absence du contact physique: c’est tellement primordial pour moi que je me sens vidée d’énergie vitale pour avancer dans ma propre vie si je ne tiens pas sa main ou reste collée à sa jour. Je me sens presque enchaînée à ces sentiments ultra douloureux sans pouvoir m’en libérer. T’es t’il déjà arrivé de vivre la même situation ? Et comment y as tu remédié ?.
Voilà pourquoi un homme peut soudain paraître absent. Sa femme doit cesser de se creuser la cervelle pour comprendre ce qu’elle à fait afin de mériter une telle indifférence et admettre que cela n’a rien à voir avec elle. Elle doit apprendre que lorsqu’un homme peut se rendre sans encombre dans sa caverne dès qu’il en ressent le besoin, il ne tarde pas à en ressortir. Tout rentre alors dans l’ordre. Cela est d’autant plus difficile à admettre pour une femme qu’une régle d’or féminine commande de ne jamais abandonner quelqu’un en détresse. Tourner le dos à son homme favori au moment ou il est perturbé lui semble donc la négation de l’amour. Puisqu’elle tient à lui, elle cherchera plutôt à le suivre dans sa réclusion pour tenter de l’aider à arranger les choses. Et comme l’homme ne l’entendra pas de cette oreille, c’est là que les soucis commencent.
Du coup je me sens super coupable vis à vis de lui, car j’ai l’impression de l’avoir allumé sans rien lui donner, alors je lui propose des sorties sport car je sens qu’il m’en veut, qu’il s’est senti rejeté. J’aurai bien aimé en faire un ami et du coup je pense que c’est foiré. Mais on ne peut pas deviner avant de connaître la personne si ça va coller…
Imaginez que, pour lui, l’engagement amoureux que vous lui réclamez est synonyme du sens n°1 du Larousse, c’est-à-dire « un acte par lequel on s’engage à accomplir quelque chose ; promesse, convention ou contrat par lesquels on se lie ». Sauve qui peut ! Impossible de changer d’avis, de se tromper ! Et comme ce serait terrible de trahir son engagement et se culpabiliser/d’être déconsidéré à vie aux yeux des autres !

Mais je vois cela avant tout comme une force plutôt qu’une faiblesse. Et pour cause, vivre une relation à distance me permet de créer quelque chose de fort avec celle que j’aime, mais aussi de me concentrer à 200% sur mes projets (dont Amour à Distance), de profiter de mes passions, de me développer personnellement et de découvrir de nouvelles choses.
D’abord, on ne peut pas dire que l’engagement ne doit PAS être une finalité. Je ne suis pas d’accord avec la tournure de cette phrase, parce que l’engagement est un choix, de même que le non-engagement si je peux dire. Je suis absolument libre de choisir de prendre du plaisir dans des (ONS), autant que je suis libre de choisir de chercher une relation longue-durée. L’engagement peut être, par choix personnel, une finalité. Avec mon homme, comme je l’ai dit plus haut, j’ai été directe avec lui et expliqué que je cherchais vraiment à me fixer, quelqu’un qui resterait avec moi. Cela n’a pas causé problème, pas le moindre du monde. Si cela ne convient pas à l’autre, ce n’est pas la fin du monde, on peut aller chercher ailleurs, il y a quatre milliards de mecs dans la planète.
Et savourer l’instant présent, cela ne signifie pas à mon sens ne pas penser, ne SURTOUT pas faire de projections parce que ouhlala, tu risques d’avoir une migraine. Cela ne t’empêche pas de faire des projets. Cela ne veut pas dire que tu ne donnes pas un cap à ta relation. Mais cela vient petit à petit. Tu apprends à connaître l’autre, tu t’y attaches, tu t’engages progressivement. Mais je crois qu’entamer le début d’une relation avec cet état d’esprit, permet de rester lucide. Et évite bien des déconvenues.
Ce fut de pire en pire et au final, je me suis tarée. Au point de ne plus sortir, à l’attendre, à m’oublier et réfléchir sans cesse à une solution. Finalement, je l’ai quitté, ne supportant plus son comportement. Il a refusé la rupture, au point de se mettre à genoux pour m’empêcher de partir mais je suis quand même partie et j’ai prit un appartement, seule. Après quelques mois de séparation. Nous nous sommes revus et avons décidé de reprendre notre relation en repartant sur de nouvelles bases et en vivant chacun de son côté. Tout se passait à merveille les premiers temps, avant que la situation ne redevienne comme avant. Lui, disait qu’il était normal de moins se voir parce qu’on habitait plus ensemble et que cela était différent. Malheureusement, je ne pouvais faire des efforts uniquement de mon côté et c’en suivit une longue discussion, où il me promit de faire plus d’effort pour  » sauver notre couple « .

Nous nous connaissons depuis 6 ans et nous nous sommes souvent perdus de vue mais tjr retrouvés. Depuis cet ete nous ne nous quittons plus, on passe tout notre temps ensemble, jai appris a connaitre ses amis, et pr la premiere fois il a prit le role d’amant. Notre relation est fusionnelle mais aucun de nous 2 n’aborde le sujet du couple ou de l’engagement. Jai l’impression qu’il ne veut pas de moi “entierement”, et je commence a en souffrir car je suis attachée. Je n’ose pas avouer mes sentiments de peur qu’ils ne soient pas reciproques, et aussi de peur de gacher notre relation actuelle… Que pourriez vous me conseiller pour que notre relation evolue ?

Un couple brisé et démembré est le fruit d’heures interminables de discussions où le respect et l’affection se sont peu à peu estompés pour laisser place à l’insatisfaction. Le simple fait de ne pas être capables d’accepter le point de vue de l’autre ou ses besoins constitue là les piliers des infidélités et des ruptures. Sans pardon il est impossible de sauver une relation.


Autre point à relativiser : celui de la distance. Et aussi la durée de la relation à distance. Même si elle est récurrente et que ton copain est loin, garde en tête que ça ne durera pas… Un jour ou l’autre, les choses vont bouger et tu seras apaisée de l’avoir à tes côtés. Tu t’installeras avec lui et là tu verras d’autres problèmes arriver : la routine… 😉 Mon copain me manque, mais plus pour longtemps.
Pour commencer, je ne veux aucun lien financier : mariage, colocation, compte commun… et même enfants ! Bah oui, un enfant c’est un lien financier pour 30 ans impossible à supprimer. On peut même être obligé à reconnaitre un enfant via un tribunal (alors que la femme a le droit d’avorter, d’accoucher sous X…). La plupart des couples se séparent (dans 75% des cas à l’initiative de la femme d’ailleurs) maintenant et dans 85% des cas (en France) la femme obtient la garde au détriment de l’homme. Dans la majorité de ces cas là, l’homme doit payer une pension alimentaire (en cas de refus il risque la prison dans 98% des cas…). Bref, avec seulement 6% de chance de voir son enfant grandir jusqu’à son indépendance, en France, pour un homme, avoir un enfant est très, très loin de l’image idyllique que les femmes veulent leur vendre. En fin de compte ils ont plus de chance de souffrir autant psychologiquement que financièrement. Alors, pourquoi un homme rationnel ferait cet effort d’avoir un enfant (symbole ultime de l’engagement pour pas mal de femmes) ? Il ne faut pas s’étonner si de plus en plus d’hommes refusent d’avoir des enfants dans ce cas.
Au 7 eme mois, on se découverait sensuellement et tres lentement… on a appris a entretenir des conversations quand ca ne va pas quelque part (plus de guerre froide), et il y avait de moins en moins de tabous, il me disait souvent  » je t’adore  » qui me laissait perplexe mais bon lol (car il disait n’être jamais tombé amoureux avant mais qu’il y croyait a l’existance de l’amour vu que ca aveugle le monde entier)… on a appris a s’ouvrir l’un a l’autre sans avoir peur de nos jugements, ou d’embeter, ou de se prendre la tete… c’est beaucoups d’efforts, mais ca en vaut le coup vraiment, et c’est tres beau a vivre… ces hauts et ces bas… des aléas de la vie d’ou on en sort toujours plus fort…
×