je sors avec un homme ca fait un an on est tout les deux etudiants et normalement on doit tout les deux finir cette année.le probleme est qu’il aime trop les femmes et je sais plus qui faire. mais il me dit toujours quil m’aime et qu’il a besoin de moi qu’il ne veut pas me perdre. il ma deja presenté a toute ca famille que c’est moi qu’il veut epouser. ca fait deux semaine mtn kil a cmpletement changé et je sais pas pourquoi il vient rarement chez moi il ne m’apel pas jai souffert et je souffre jusqu’a present qund je lui ai demandé il m’as dit kil n’y avait rien kil voulai juste k les choses changes kil ne peut plus etre avk moi tt le temps . il a meme crée un compte facebook sur le kel il ma bloker pour k je ne puisse po voir ce kil fait et c’est un dragueur meme s il le nie je soufre beaucoup sans lui et ja’ai peur qu’il aille voir ailleur je sais plus quoi faire svp aidez moi. que doit faire pour k’on redevienne comme avant?
bonsoir tout le monde moi je suis en couple ca fait presque 2AN ET QUELQUE BON BREF je l’aime à fond on parle tout le temps on dis tout mais on dit rien sachant qu’il m’appel beaucoup LE PROBLEME c’est qu’il me dis pas qu’il m’aime ni rien sachant que lorsque je discute ce sujet il me repond le fait de penser à t’appeler veut dire le tout la je voudrai un conseil et ce q’il m’aime ou pas et s’il maime pourquoi il me le dis pas ET VOILA j’ai fort besoin d’une r’ponse et mérci à vous

Ma situation est un peu compliqué je suis en relation avec un homme à distance on s’aime ça fait maintenant 1 an on s’aime et il essaye toujours de venir me voir une fois par mois et ça reste insuffisant je l’aime et je désire que notre relation ce transforme en mariage parce que je suis convaincu que c’est la bonne personne pour moi d’après toutes mes expériences mais je pourrais jamais abordé ce sujet faut qu’on ça vient de lui comme ça je serai là plus heureuse j’ai besoins de vos conseils et merci d’avance .
Non, mais attendez, quand même, quand je parle de maintenir le désir, ça ne veut pas dire que TOUTE ma relation est basée dessus. Heureusement, il y a plein d’autres facteurs qui solidifient la relations (et voire même, entraînent également un désir renforcé) : le fait d’avoir plein de choses à partager, d’avoir chacun son univers, ses passions que l’on peut échanger et faire découvrir à l’autre, la confiance qui se construit entre deux personnes, le dialogue, le respect avec lequel on traite son partenaire, l’envie de lui faire plaisir, les petites attentions. Enfin voilà. Il faut bien comprendre que lorsque je parle du désir, ça n’est pas pour moi le seul facteur.
Je crois qu'il faut vivre ses histoires d'amour à fond... Moi, j'ai vraiment tout donné et j'ai essayé 1001 techniques pour que notre couple se consolide. Comme rien n'y faisait, j'ai fini par me décourager tout naturellement et pour terminer, je n'y croyais plus... C'est seulement à ce moment-là que j'ai eu la force de rompre définitivement et de rester sur ma position. Actuellement, même si je me sens malheureuse et très seule, j'ai au moins la certitude d'une chose: me remettre avec lui ne me rendra pas plus heureuse. La rupture en est ainsi facilitée... Bref, un petit conseil: ne fais jamais rien si tu n'en ressens pas l'envie ou le besoin!
Ce travail de « care » demandé aux femmes dans le couple n’est pas sans rappeler le discours managérial du développement personnel en entreprise. En ce sens, il est contaminé pourrions-nous dire, par l’idéologie gestionnaire. Cette piste est développée dans Irène JONAS, « Le nouveau travail féminin dans l’entreprise-couple », Les Cahiers du genre (à paraître 2006).
Le truc c’est qu’il n’a jamais tenu ce discours auparavant, et je ne pense que je sois la cause du problème parce que je ne suis pas le genre de personne a forcément besoin de quelqu’un pour exister et je ne dépend pas de lui (affecttivement). Je ne suis pas le genre de personne qui s’en cesse répète je t’aime ou demande en retour si la personne m’aime.
Mon conseil serait de lui laisser le temps et de ne pas lui courir après, de reprendre une vie de votre côté pour qu’il comprenne aussi que vous ne pourrez pas l’attendre éternellement. Le but n’est pas de mettre de la pression, mais de se préparer à un non retour, et d’amener l’autre à prendre conscience plus rapidement de ce qui est important pour lui.

Le manque est un sentiment très douloureux, particulièrement dans les relations à distance. Il est difficile de devoir vivre au quotidien loin de la personne avec qui on veut partager notre vie. On voudrait qu’elle soit là à chacun de nos pas, mais à la place, seul le manque nous accompagne. Il est possible de lutter contre ce manque grâce à ces différentes méthodes. Chacun trouvera aussi sa façon d’y faire face au mieux. Malgré tout ça, le manque sera toujours présent et il faudra faire avec. Vivez intensément votre relation avec votre copain, et gardez en tête qu’un jour, la situation changera et vous serez enfin réunis ! Ne perdez jamais ça de vue, cela vous donnera un objectif encore plus puissant que les retrouvailles.
Votre partenaire ne vous a pas gagné à une tombola ! Au cas où il/elle oublierait que votre couple n’est pas un acquis, sachez lui remettre les yeux en face des trous ! Le plus efficace dans ce cas est d’apprendre à vous passer de lui ou d’elle. Il ne s’agit pas d’envisager de rompre – n’allons pas jusque-là – mais seulement de vous rappeler sans cesse que vous êtes une personne autonome qui peut vivre sans assistance respiratoire.
En effet, les jours qui suivirent, j’ai entamé un sérieux silence radio… il a suffit de 4 jours pour qu’il fasse signe par des messages auxquelles je ne répondais pas toujours, et si je le faisais c’est vraiment vaguement et sans le moindre intéret… (sachant qu’on ne cause jamais par téléphone, on n’aime pas ca, on a pas cette patience, on préfere communiquer par écrit). Une semaine plus tard, il me demande de se voir ayant besoin de moi, j’ai été présente et il était tres sympa, et me faisait rire comme avant… juste apres, je repris mon silence radio alors qu’il s’attendait a une reprise… il a du perséverer encore en m’avouant qu’il tentait de se racheter vu qu’il n’était pas cool les derniers temps… j’ai continué a être présente quand je pouvais mais toujours en reprenant le SR et sans jamais aborder notre conflit… une situation que j’ai fait durer plus de 3 semaines, jusqu’qu jour, ou il me prit la main au moment ou je le désirais fortement au fond de moi, toutes nos émotions étaient exprimés par l’étreinte passionée de nos mains, je fus tres émue et soulagée apres tant de patience… l’atmosphere s’était beucoup allégée, a la suite de quoi on a parlé du conflits, en faisant preuve de beaucoup d’empathie, et au final on s’est bien réconciliés…
je suis dans la mm classe avec l homme que j aime. on avait commence a flirte pendant un mois et après il a découvert que j avais eu une autre relation avec un autre camarade ce qui ne lui a pas plus et c était mis en colère. cela ma prouvé qu’il avait des sentiments pour moi. mais après c le début du chaos! c’est a dire qu’il a voulu prendre ses distances et on se voyait rarement parce qu’il m avait demande du temps pour qu’il puisse digérer sa. mais sa fait déjà 3 mois et il ne me dit plus rien par rapport a nous deux et quand j essaie d aborder le sujet soit il détourne la conversation soit il me di clairement qu’il ne veut plus en parle. mais depuis un mois j ai décide de plus lui faire signe mais je vois aucun résultat mais je souffre tellement de cette situation parce que je l aime et lui le saï mais s’en fou je pense. et je sais plus quoi faire
Si vous avez affaires à un homme indifférent, nous le disions plus haut, vous ne pouvez que l’ignorer et attendre de voir s’il revient de lui-même. Ce n’est pas le cas ? Dites « Next » ! L’homme distant peut être « maîtrisé », pour cela, vous devez vous aussi prendre vos distances afin de lui laisser une grande liberté. Plus l’homme distant se sent libre, plus il est susceptible de s’engager. Ne vous inquiétez pas, la fusion viendra avec le temps, une fois qu’il aura enfin confiance en vous et en l’amour. Enfin, un homme timide doit être rassuré, souvent, il a (comme l’homme distant) besoin d’espace pour avoir l’impression de maîtriser la situation. Ne le brusquez pas et évitez les reproches, c’est ainsi que vous pourrez le retrouver.

Et non, l’essentiel, comme vous l’aurez compris est de garder le sens de la mesure. Restez-vous-même oui, mais sachez aussi adapter certains traits de votre personnalité à celle de votre homme et de son entourage. Restez-vous-même mais soyez également ouverte aux autres perspectives et opportunités de laisser s’exprimer votre personnalité provoquées par cette relation.
#6 Vous n’êtes pas une priorité. Il ne se voyait pas dans une relation sérieuse avec vous. Bien-sûr, il aime passer du temps avec vous et coucher avec vous, mais ce n’était pas censé devenir aussi intense. S’il ne vous a jamais traitée comme une priorité ou s’il vous traite désormais comme une option, il vous faut couper les ponts dès que possible.
Vous l’avez compris, le forcer et insister pour qu’il s’engage n’aboutira à rien si ce n’est à la séparation de votre couple. Ce n’est pas ce que vous souhaitez, il vous faudra donc être patiente. Mais ne faire qu’attendre pour qu’il ait envie de s’engager pour apprécier les moments que vous passez ensemble et pour apprécier votre couple ne vous rendra pas heureuse, il le ressentira. Cela pourrait être un autre frein à son engagement. Pour qu’il ait envie de s’engager, en plus d’être patiente avec votre homme, de ne pas le brusquer, il va falloir que vous appreniez à apprécier votre couple pour ce qu’il est. S’il y a des choses qui vous déplaisent pour le moment, discutez-en mais n’oubliez pas d’apprécier chaque étape de votre histoire.
Ma chérie, si tu veux savoir tout l’amour que j’ai pour toi et mon manque de toi alors prends une calculatrice et tape le nombre de toutes les étoiles et planètes de l’univers et multiplie le par le nombre de chaque grain de sable de toutes les plages et déserts du monde et multiplie encore le tout par le nombre de goûte d’eau de toutes les mers et océans, tu sauras alors à quel point je t’aime et combien tu me manques.
j’ai vécu une relation avec un homme qui a duré un an et puis on a séparé car il va étudier à l’etranger et il veut pas souffre à cause de la distance . il est à l’étranger ça fait un an et il me parle de temps en temps et me dire que je lui manque trop . je suis encore amoureuse de lui malgré la distance et malgré un an de séparation. … il joue des tours et revenir s’assurer simplement que je suis toujours attaché à lui . quand il me parle il me laisse toujours espoir qu’on va revenir ensemble . je fais quoi pour le récupérer ?

Tout ce que je souhaiterais, c’est un véritable amour, ou chacun respecte l’autre pour lui/elle-même, une véritable égalité, une véritable complicité sans lien financier (le tue-l’amour par excellence) et avec une véritable logique de long terme (et non pas une logique d’individualisme/égoïsme égocentrique basé sur le plaisir constant et immédiat sur le court terme malgré de belles paroles d’engagement alors que dans 75% des cas c’est vous qui brisez cette belle promesse d’engagement)… mais 99% d’entre vous veulent toujours plus, encore et encore et ensuite nous sortent tous les reproches possibles, nous trompent, nous donnent presque honte d’être né homme et se plaignent que les hommes veulent de moins en moins s’engager…
C’est lui qui a commencé le jeu de la séduction à l’origine, me trouve terriblement belle bla bla bla, m’a écrit un poème et j’en passe. Aujourd’hui, rien de tout ça. Je ne sais pas sur quel pied danser. Je suis en FO sur lui actuellement mais j’ignore si je fais bien. Ce que je veux, c’est prendre un verre avec lui d’ici quelques temps pour voir si on peut garder contact (plutôt que ces mois de silence que je n’aime pas du tout).
bonsoir, j’ai conrenré quelqu’un il y’a 5 MOIS lors d’une sortie de travail , nous avons échangé nos contact pour se donner de nouvelles, alors depuis on s’ecrivait presque tout le temps , il m’a avoué qu’il s’intéressé a moi , alors on a continuer a se connaitre on se racontant nos vies alors que de plus en plus il me confirmé qu’il s’attaché encors davantage a moi et que je suis un reve pour lui, un jour il me demandé franchement si j’ai personne dans ma vie on pourrait etre ensembles, il va me chérir et il va m’aimer , deux mois sont passé on partageant des écrits et moi aussi aprés l’avoir lu et connu à travers ces écrits , je m’attaché a lui ; un jour il m’avouer qu’il a peur de me perdre car il n’envisage pas encore le mariage même il me désire bien alors je lui ai rassurer que je vais l’attendre car moi aussi il m’interèsse , bon deux mois plutard , on s’est donné le premier rendez vous , on s’est bien amusé à parler de beaucoup de
C’est la raison pour laquelle votre objectif doit avant tout consister à contrôler vos émotions pour conquérir un homme sur vos qualités et pour garder en tête que la rencontre amoureuse ne débouche pas de suite sur une relation de couple. Prenez plus de temps pour bien apprendre à connaître cette personne, pour créer des affinités et pour définir un projet commun de relation sur lequel les bases seront fortes.
En France, cette période de dating s’installe de plus en plus avant de construire une relation stable et de faire en sorte que l’homme s’engage durablement. Pour autant, il existe encore une phase de séduction à prendre en compte lors de laquelle vous allez pouvoir faire en sorte que l’homme vous donne de l’intérêt et qu’il n’hésite pas à tout faire pour vous conquérir.
Pourtant, je sais que c’est un pari. Ce n’est plus une croyance de fait. C’est un choix de croyance. Je pense que mon compagnon aura peut-être plus de deuil à faire que moi sur le sujet, j’ai le sentiment qu’il vit « les papillons » avec une telle force pour la première fois. Mon combat, c’est d’en prendre soin, c’est de permettre un atterrissage en douceur.
Le next total et définitif en s’interdisant tout espoir de retour est la seule solution, en effet… Pour les repérer je n’ai pas de solution miracle, si ce n’est la prudence et essayer de toujours garder la tête froide en début de relation. Et encore… Dans les exemples « typiques » du problème que je donnais, je les connaissais bien (études et vacances ensemble, même vécu, beaucoup d’amis communs), je n’aurais jamais, jamais pensé qu’ils feraient (à moi ou une autre) un coup pareil.
Je ne sais pas quoi penser de cette relation et j’ai besoin que vous m’éclairiez !!! Voilà, j’ai rencontré D dans un café, où ses copains faisaient un pari pour inviter une femme à boire un verre de champagne…C’est moi qui suit passer dans la rue ce jour-là…et j’ai accepté en compagnie de mon père de boire un verre avec eux… Sur ce, j’ai remarqué D parmi les 12 hommes qui se trouvait là…ensuite, avant de partir du café, nous nous sommes serrés la main et là un coup de foudre monumental…lui comme moi sommes restés scotché sur place. Il m’a dit qu’il était flic avant de partir devant mon père à côté…nous nous sommes dit au revoir et lui est resté un bon moment à me regarder de la rue à l’écart de ses copains, c’était très romantique…N’ayant pas son numéro de téléphone, j’ai décidé malgré le fait que j’avais peur de passer pour une fille facile, de me rendre au café (sur la recommandation d’une amie) pour donner au patron du café mon numéro de téléphone car D le connaissait très bien…au bout d’une semaine, j’ai eu un SMS de sa part en me disant qu’il souhaitait me voir…mais cela ne collait pas avec nos emplois du temps respectifs (lui étant flic et détective privé et moi dans mes études) et de fil en aiguille, nous nous vus 2 mois après…Dans son SMS il a tenu le discours suivant « « j’ai très envie de vous…voir !!! Mais peut-être êtes-vous en train de travailler ? « Pour tout vous dire, j’ai très envie de vous depuis que nous nous sommes vus »« en espérant de ne pas vous avoir choqué en étant aussi direct »… moi, j’ai répondu très évasivement car ne je m’attendais comme je lui ai dit à quelque chose d’aussi rapide et direct…
Oui, en effet, je lui en ai parlé. Il me dit qu’il n’est pas très portable, mais d’ici là à ne rien m’envoyer du tout… Pour le fait de me laisser à l’écart, il m’a dit qu’il voulait profiter de la soirée avec ses potes, alors qu’on ne se voit pas très très régulièrement (2 fois par semaine). En fait, je sens le très indépendant, plus que moi, enfin en ce qui concerne une relation amoureuse. C’est pareil, une fois, je suis partie en vacances pendant deux semaines, donc on ne s’est pas vus, et rien du tout, il a fallu que je lui envoie (quand même) quelques messages, sinon rien… J’ai besoin de quelque chose de très fusionnel, comme je le disais, on communique oui, mais que deux fois par semaine, sinon c’est vide. Il m’a dit que ce n’était pas pour ça qu’il ne pensait pas à moi, mais c’est mieux de le montrer je pense… Enfin voilà :/
La réaction naturelle à cette déclaration est probablement « sans blague ». Généralement, nous pensons que les hommes veulent plus de relations sexuelles avec leur femme en raison de leur constitution biologique (leurs besoins). Mais étonnamment, selon l’étude de Mme Feldman, la raison pour laquelle les hommes veulent plus de relations sexuelles est qu’ils ont un grand besoin d’être désirés par leur femme. Les hommes veulent être aimés. Des relations régulières et épanouies sont primordiales pour qu’un homme se sente aimé et désiré.

Dans le contexte de la Genèse, comme dans le reste de l’Ancien Testament, les conclusions précédemment citées de J.-L. Ska peuvent être appliquées : 1) l’aide apparaît dans un contexte poétique, 2) elle est personnelle et non matérielle, 3) elle intervient dans une situation menaçante, voire mortelle, 4) la vie de l’aidé est grandement menacée. En effet, en l’absence de la femme-aide, et de la contribution de sa personne, il s’avère impossible pour l’homme de remplir son mandat de perpétuité de la race humaine. En l’absence de la femme-aide, l’existence même de l’humanité se voit menacée, vouée à l’extermination.
8 Notons que trois autres occurrences indiquent également une source divine de l’aide, mais provenant de dieux étrangers cette fois. Il s’agit de Dt 32,38 où le mot apparaît deux fois et 2 Ch 28,23. Le premier verset met ironiquement en scène les Israélites recherchant auprès d’idoles un secours contre le jugement de Dieu, en vain bien sûr. Le second évoque l’idolâtrie du roi de Syrie, sans pour autant préciser la raison de l’aide désirée.
Je suis folle amoureuse d’un homme déjà en couple, avant qu’il se mette avec sa copine nous étions très proche on s’entendait super bien, on passait notre temps ensemble des qu’on le pouvait et les premiers moi ou il était avec elle notre relation n’a pas vraiment changer, ensuite oui, on a commencer a se disputer il m’a avouer qu’il m’aimait avant de se mettre avec sa copine mais qu’il n’avait jamais oser me le dire. Ensuite les choses on fait qu’on se voyait beaucoup moins, et maintenant tout a changer on se parle plus trop, tout le monde le dit fou amoureux de sa copine, je suis obligé de faire a chaque fois le premier pas pour lui parler, on est différent quand on se voit que quand on se voyait avant, j’ai l’impression d’être devenue une psychopathe (et il l’a remarquer pour sur), j’arrive pas a l’oublier je ne sais pas quoi faire..
Comme cela a été démontré en première partie, la personne qui vient en aide à un individu n’est jamais inférieure (sauf à deux exceptions), sans pour autant être systématiquement supérieure. Finalement, le statut de l’aidé et de l’aidant est souvent proche, ou du moins le devient, affirme D.J.A. Clines, lorsque l’aidant choisit de se mettre à la hauteur de l’aidé pour lui apporter son soutien73. Le mot « aide » prend donc une coloration différente de celle dont on veut habituellement le revêtir : l’aide ne concerne pas les tâches domestiques, c’est-à-dire inférieures, voire ingrates, que l’homme ne veut pas faire. D.J.A. Clines a également raison de souligner que le texte de la Genèse ne laisse aucun indice décrivant l’aide d’Ève comme une assistance générale de l’homme pour toutes ses diverses tâches74. L’aide est une aide dont l’homme a nécessairement besoin, une aide sans laquelle il ne peut arriver à bout de ses responsabilités, une aide essentielle.
Il vient la plupart du temps chez moi car pour l’instant sa maison n’est pas encore prête..nous nous voyons 1 fois par semaine ou peut être un peu moins parfois.Au début il m’écrivait assez souvent,et depuis qques semaines cela s’est estompée,car il est vrai que je lui ai demandé de m’éclaircir la situation,je lui ai dit que je souhaitais une relation sérieuse etc..je pense peut être lui avoir fait peur..
Une femme plus âgée que son compagnon aura tendance à tout faire pour rester auprès de lui si ce dernier lui apporte du bonheur. Elle n’est pas du genre à faire des caprices, pour la simple et bonne raison qu’après avoir multiplié les relations éphémères, elle souhaite désormais profiter d’une véritable histoire, qui pourra s’épanouir avec le temps. Elle veut construire quelque chose, réaliser de grands projets, et elle est prête à tout pour cela.
Merci a tout ceux qui m’on répondu… Il faut que je vous avoue quelque chose!! Il est revenu!!!!! Encore plus tendre en gentil qu’avant. Je l’ai jamais vu aussi mal a l’aise et désolé… Il a dit qu’il avait eu besoin de me perdre pour comprendre qu’il etait énormément attaché a moi. Maintenant il m’a avoué, qu’il etait pret à être amoureux, engagé, et que si il revenai ca n’était pas pour repartir de ci-tot. Il fait tout pour que l’on se voi tout les jours et m’appel trois fois par jours. Bon ok sa fera peut-être beaucoup a la longue, mais je suis tellement contente =)

Ah… voilà qui pique mon petit cœur ! Tu ne trouves pas dangereux de baser une relation sur quelque chose d’aussi fragile que le désir, ou le sentiment de surprise ? Je veux dire, je comprends très bien qu’on choisisse de le vivre ainsi, mais je me demande toujours : si le désir est caractérisé par une satiété, tôt ou tard, alors baser la relation sur le désir de l’autre, l’adrénaline, la passion fusionnelle, veut dire que la relation ne durera que tant que durera le plaisir. C’est à dire qu’on condamne la relation à mourir d’une mort certaine, la question c’est qui va souffrir (celui qui sera rassasié le premier, partira le premier en disant : désolé pour toi, mais je ne me sens plus heureux dans notre relation…) et il ira voir ailleurs, plus jeune, plus belle, enfin la nouvelle source d’adrénaline.


je veux juste donner une conseil j’ai déja rencontré un garçon mon premier amour et peut etre le dernier je ne sais pas car je je n’arrive pas à l’oublier j’ai lui perdu a cause de ma timidité , lui aussi était interessé par moi jusqu’à maintenant je le souvient ,je l’aime bcp mais il est marié aujourd’huit il a aussi un bébé je lui souhaite le bounheur de fond de mon coeur malgré loin de moi
Il y a du vrai là-dedans (non que j’approuve le procédé, mais l’expérience prouve la pertinence de certaines observations), mais la spontanéité est tout de même plus souhaitable et surtout plus rafraîchissante que tous ces calculs. Qui plus est, une relation ne serait-elle pas plus susceptible de durer quand elle n’a pas eu besoin de tous ces subterfuges?…
Je pense que je suis amoureuse de mon superviseur au boulot. Sa fait 2 an et demi que je travail ds cette boîte mais sa fait 1an que j’ai le beguin pr mon superviseur. Je sais parfaitement que je lui plais aussi. On ne s’ai jamais dis les choses ouvertement mais on flirte sans arrêt le hic c qu’il est marié , je sais qu’il n’est pas heureux ds son menage à travers un collègue qui est notre ami commun. J’ai eu la stupide idée de lui donné mon numero de portable en inventant un faux pretexte(il ne ma jamais contacter d’ailleurs)je suis lasse de ce pti jeu mais je ne sais pas trop comment m’en sortir. Je n’ai pas non plus envie que tout le monde au boulot soit au courant pr ma réputation et pr son mariage aussi pas envie d’être une briseuse de ménage. IL m’arrive assez souvent d’être distante,voir de l’ignorer complètement mais je recolte tjr l’opposé, il revien tjr vers moi et recommence avec les flirt . IL est indeniable qu’il me desire et c réciprok car il y a une très forte tension sexuelle entre nous. Que puis je faire?

Il y a du vrai là-dedans (non que j’approuve le procédé, mais l’expérience prouve la pertinence de certaines observations), mais la spontanéité est tout de même plus souhaitable et surtout plus rafraîchissante que tous ces calculs. Qui plus est, une relation ne serait-elle pas plus susceptible de durer quand elle n’a pas eu besoin de tous ces subterfuges?…


7 On ne recense en effet qu’une seule occurrence pour laquelle l’aide de Dieu porte explicitement une dimension future, car sotériologique. Celle-ci apparaît dans le chapitre très eschatologique d’És 49, au verset 8 : « Ainsi parle le Seigneur : Au temps de la faveur, je t'ai répondu, au jour du salut, je te suis venu en aide ; je t'ai mis en réserve et destiné à être l'alliance du peuple, en relevant le pays, en redonnant en partage les patrimoines désolés… ».
j’ai remarqué que les hommes qui sont tombés amoureux de moi c’est parce que moi je n’étais pas amoureuse j’avais juste de l’affection pour eux ,j’étais naturelle du coup et relax .mais quand vous ressentez un peu plus pour un homme …vous devenez vulnérable et face à la distance à l’hesitation au changement complet du comportement de l’homme vous doutez vous avez plus trop confiance et du coup ça réveil vos peurs….
j’ai fais une prise de distance d’une semaine pour essayer de lui manquer et surtout pour me reconstruire mais je n’ai pas l’impression qu’il y a eu un impact. J’ai repris contact avec elle tout de suite après la semaine de coupure en lui écrivant tous les 4 jours et en essayant de ne pas paraître envahissant et de bonne humeur mais elle parait très froide à chaque message, comme si pour elle avait déjà tourner la page. Je crois aussi savoir qu’elle est déjà sur quelqu’un d’autre.. J’aimerai lui manquer et je ne sais pas trop comment faire. Dois-je continuer à lui écrire ou alors prendre plus de distance ?

PS : Une réponse au plus vite s’il vous plaît, c’est trop dure sans elle et je sais que je lui manque beaucoup, sa se voit d’ailleurs mais je ne lui en parle pas car sa fait partit d’un ” interdit ” et a cause de sa fierté elle fait genre de rien. merci d’avance bonne journée ou bonne soirée. excuser moi pour la longueur du texte, mais j’avais vraiment besoin de tous vous dire en détails.
Et bien disons que il n’est pas super facile, il travaille tout le temps meme le week end et pour le moment semble bien installé dans sa routine il n’en sort pas! J’ai essayé 1 fois ou 2 de lui proposer des petites sorties à la journée mais à chaque fois il ne pouvait pas parce qu’il travaillait. Je lui ai aussi demandé si on pouvait se voir un peu plus et il m’avait répondu que c’était compliqué avec son travail MAIS apparemment c’est peut être quelqu’un qui n’est pas fermé non plus; je m’explique: il y a 15 jours je me suis retrouvé en vacance « forcé » à la dernière minute je n’avais trouvé personne pour descendre à la mer avec moi et il avait l’air embêté pour moi il m’a dit que si il l’avait su plus tôt il aurait essayé de prendre quelques jours ET là derrière il enchaine en me disant de prendre quelques jours en mai car il descend chaque année au festival de cannes à cet période et me propose qu’on y aille tout les 2 mais aussi cet été d’aller avec lui en Espagne (il est d’origine espagnol). Alors lance t’il ca comme ca en l’air ou a t’il des débuts de projets (ce que je pense plus) à voir, mais il avance peut être quand même. Effectivement un WE serait pas mal dans l’avancement!
Oui, on ne s’engage pas avec avec un inconnu (évident, cher Watson). Je ne suis pas d’accord sur le fait qu’il faille passer un laps de temps indéfini avant d’affirmer qu’on connait quelqu’un, et que là seulement on est prêt à s’engager. La découverte de l’autre est un processus qui ne s’arrête pas, même après des dizaines d’années de vie commune. La différence dans nos points de vue est ici : tu penses qu’il faut vivre avec l’autre pour pouvoir s’engager, et moi je pense qu’il faut s’engager pour pouvoir vivre avec l’autre (j’ai bien compris cette fois, j’espère^^)
 La vie à deux est complexe, elle est perçue par certains hommes comme un véritable challenge. En ce sens, les challengers sont frileux car nombre de ceux qui s’y sont frottés, ont compris qu’il était parfois plus simple de courir un marathon. Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas leur compagne, mais bel et bien qu’ils ont justement peur de briser l’existant en permettant une évolution de leur relation. Il est essentiel de respecter ce choix de ne pas s’engager tout en apportant des petites preuves au quotidien, montrant qu’autre chose est aussi possible en partageant un peu plus.
×