Ah… voilà qui pique mon petit cœur ! Tu ne trouves pas dangereux de baser une relation sur quelque chose d’aussi fragile que le désir, ou le sentiment de surprise ? Je veux dire, je comprends très bien qu’on choisisse de le vivre ainsi, mais je me demande toujours : si le désir est caractérisé par une satiété, tôt ou tard, alors baser la relation sur le désir de l’autre, l’adrénaline, la passion fusionnelle, veut dire que la relation ne durera que tant que durera le plaisir. C’est à dire qu’on condamne la relation à mourir d’une mort certaine, la question c’est qui va souffrir (celui qui sera rassasié le premier, partira le premier en disant : désolé pour toi, mais je ne me sens plus heureux dans notre relation…) et il ira voir ailleurs, plus jeune, plus belle, enfin la nouvelle source d’adrénaline.
Ne l'oblige pas à se précipiter. Cela peut aussi anéantir votre relation amoureuse. Si tu l'obliges à aller plus vite en besogne trop tôt, tu peux l'empêcher de développer naturellement et à son propre rythme son affection pour toi. Laisse-lui le temps de rencontrer tes amies et ta famille, de passer des weekends avec toi, de se préparer à vivre avec toi, voire de te dire qu'il t'aime. Bien que chaque relation amoureuse ait des échéances qui lui sont propres, tu ne devrais pas t'attendre à ce qu'il te déclare son amour dans les deux premières semaines de votre rencontre, ni même dans les premiers mois de votre relation, sinon tu risques de le faire fuir.
Ensuite j’ai demandé si j’avais fais quelque chose de mal; elle m’a dit  » non je t’assure tu n’a rien fais de mal je suis franche je te l’aurais dit » , j’ai aussi demandé si elle avait changé d’avis , elle a répondu avec hésitation non qu’elle m’a toujours vu comme un ami et elle a enchainé sur le fait qu’elle ne veut pas se mettre en couple avec qui que ce soit parce que son boulot est contraignant (elle se déplace beaucoup) et qu’un « compagnon » ne ferait que de l’attendre et que ça finirait forcément mal …

14 L’enjeu de « l’harmonie conjugale » et la fierté de contribuer à l’épanouissement du conjoint, censés mobiliser les énergies « féminines », ne sont toutefois pas suffisants, car, soulignent les auteurs, la tâche est ardue. S’il est souhaitable que les femmes aident les hommes à communiquer, il ne s’agit en aucune façon d’exiger des hommes qu’ils parlent en les faisant s’engager sur la voie « castratrice » d’une communication féminisée. Bien au contraire, il convient de leur permettre de s’exprimer en respectant ce qu’ils sont fondamentalement : des hommes. Dès lors, ces ouvrages vont rivaliser de conseils sur le travail que la femme devra réaliser sur elle-même, établir des listes d’attitudes, d’expressions et de comportements qu’il faudra, pour les uns abandonner, pour les autres corriger, afin d’acquérir les plus efficaces pour communiquer avec le partenaire et les plus propices à une bonne entente. Des étapes sont ainsi identifiées et découpées dans un ordre précis par ces spécialistes afin que chaque femme puisse les travailler séparément jusqu’à les maîtriser et les accepter dans leur totalité. Se comprendre elle-même, donner l’exemple, identifier les problèmes rencontrés dans la vie de couple, travailler sur elle-même pour ne plus être prisonnière de sa tendance naturelle à « harceler », sont autant d’entraînements auxquels elle doit se livrer pour se débarrasser des derniers avatars du féminisme et être à même de réprimer son agressivité verbale par un travail tourné vers l’autre. « Plutôt que d’exiger des hommes qu’ils parlent, les femmes pourraient apprendre non à se taire, mais à s’enrichir d’une nouvelle langue, la synthèse (faire court et direct). Alors seulement, ayant montré l’exemple, nous suggérerions à nos compagnons d’étudier la langue féminine […] [17] » , écrira l’une, « Attendez qu’il vous le demande pour lui donner des conseils […] Détendez-vous et cédez. Exercez-vous à accepter ses imperfections. Donnez plus d’importance à ses sentiments qu’à votre souci de le perfectionner et évitez les sermons » [18], énoncera un autre. Car il s’agit bien ici, en effet, pour œuvrer à la permanence du couple, de donner les moyens aux femmes d’encourager, puis d’accepter et de comprendre la valeur non verbale « masculine » et de leur apprendre les recettes propres à conduire l’homme à l’épanouissement sans chercher à le changer « en femme ». Concentrer la femme sur sa tâche (se connaître elle-même) et sur son objectif (acquérir les compétences nécessaires à une vie authentiquement harmonieuse de couple) n’est-ce pas investir les femmes d’un « devoir psychologique » qui les assigne à maintenir la stabilité de la situation des hommes ? Cette meilleure connaissance d’elles-mêmes ne cache-t-elle pas sous des allures psychologisantes, un tout autre apprentissage, bien social cette fois, la nécessaire intériorisation de ce nouveau conditionnement et de cette position seconde ? Enfin, en pointant l’incapacité « naturelle » des hommes à s’exprimer émotionnellement, ces ouvrages ne sont-ils pas en train d’avaliser l’idée favorable au maintien d’un rapport social de domination, que les femmes sont des formidables thérapeutes ?
moi et mon futur mari sont amoureux ;mais on vit une relation à distance;;;je sais qu’il est fou de moi meme ces amis lui dit souvent;car jamais ;il peut passer ces amis avant moi;voir meme ces amis ont remarqué;enfaite il ya tjrs ds filles qui courent deriere lui;comment garder mon homme pour tjrs alors que je suis loin de lui;;et je ne peux pas laisser mes études pour le rejoindre;et comment faire comprendre ces filles que je suis la bien aimé;sans les insultés;merci
Ca fait maintenant environ 2 mois que je parle sans cesse avec un homme (la vingtaine). Nous nous somme rencontrés a une fête et il a du ensuite repartir en Espagne car il y habite. Depuis cette fête, comme je l’ai dit, on « whats’app », on « facebook » et on « skype » (de temps en temps). On a établit une super relation, assez complices, on se disait toutes nos conquêtes, on se donnait des conseils…etc. Mais le destin a voulu que je m’accroche un peu beaucoup a cet homme, très gentil et très sain (oui, j’ai l’habitude des mecs malsains). Il ne fait presque aucuns doutes que lui aussi s’est attaché à moi. Mais j’aimerais savoir ou on en est? qu’est-ce que je dois faire pour que ca aille plus loin. (Il revient en suisse le 30 decembre pour nouvel ans. Nous passons nouvel ans ensemble avec des ami(e)s)
Il faudra arrêter de rentrer dans une certaine négativité au sein de votre couple. Il faut à tout prix éviter la frustration. De nombreuses femmes sont frustrées dans leur relation : elles se plaignent, crient ou bien sont au contraire sur la retenue… Or, pour manquer à son homme, il faudra créer du bonheur. Le but est de s’épanouir dans la relation, construire des souvenirs hors du commun ensemble.
Cependant, ça fait maintenant deux semaines à peu près qu’il a déménagé et il ne me contacte quasiment plus (il m’a appelée une fois et réponds à mes messages mais prends rarement l’initiative de me contacter, à croire que d’un pays à l’autre, il m’a oubliée ou s’est détaché…). Que penser de tout ça ? Est-il vraiment intéressé ? Le fait qu’il se soit éloigné la première fois fait-il qu’il a peur d’être à nouveau comme il l’a été avec moi ou est-ce simplement le temps qu’il prenne un nouveau rythme ? Ses sentiments ont-ils changé ou est-ce seulement sa manière d’être qui a changé ? Le silence radio fonctionnerait-il dans cette situation ?
Je viens de lire l’article que je trouve bien intéressant pour celles qui sauraient appliquer les règles du jeu avec finesse. Pour ma part c’est bien la première fois que je me livre à tenter cela sur une personne que j’ai rencontré il y a presque un mois, et qui me plait! Pour le moment on c’est rencontré 4 fois (toujours sous prétexte! pas de véritables rendez-vous!) et j’aimerai qu’il fasse plus de pas dans ma direction ! J’essaie d’être proche (chaude) durant le rendez-vous et distante (froide) hors rencontres. Le problème c’est que je ne sais pas la duré que cela doit prendre, je veux dire, étant distant : on se parle pendant, disons, une semaine, puis je fais un off pendant 3 à 4 jours. Donc est-ce insuffisant ? Dois-je donner des prétextes à cette absence ? comment alterner le chaud et le froid ?
– Éviter (tant qu’il n’est pas encore totalement fou amoureux de vous !), tout ce qu’on appellerait les tue-l’amour : pyjamas amples avec des nounours, appartement dont le sol ressemble à une corbeille de linge sale, boulot/TV/Dodo… cela relève du bon sens et vous trouvez peut-être qu’il n’est pas nécessaire que je répète ce conseil; mais gardez en tête que le bon sens est l’une des premières choses que l’on oublie lorsqu’on parle d’amour et lorsqu’on se sent en confiance et parfaitement à l’aise avec l’autre !
En plus de ne pas vouloir (ou pouvoir je ne sais pas trop) s’installer avec moi pour le moment, il n’arrive jamais à prévoir quoi que ce soit avec moi (nouvel an, week-end, vacances), je suis toujours obligé d’insister et de le pousser. J’aimerai le faire réagir, et arrêter de le faire passer avant tout et tout le monde car de son côté ce n’est pas le cas. Je ne sais pas comment faire et ça me rend malheureuse tout ça…

« Nous vivons une relation à distance et mon copain me manque ».  De nombreuses femmes vivent une situation pareille et il n’est pas facile de faire face à ce manque. Etre amoureux se révèle douloureux dans certains moments, et lorsque les deux moitiés sont séparés par la distance, gérer ses sentiments, son besoin de l’autre, en un mot, le manque, s’avère très difficile.
. Ma femme sous le nom de manon ici a laisse un message le 29 11 12. Je ss un homme detruit depuis que je ss tombe sur ce message. Elle ne precise ps que en plus on est marie depuis seulement juin dernier. Tt va pour le mieu entre nous. On a construit une belle maison ft un super mariage et on va avoir une petitz puce ds quelques semaines. Je ss mal a un pts que je sais ps comment reagir. Je pleure je me demande si je devrais ps divorcer. On a parle et regrette elle dit avoir eu une pulsions quelle n a su controler. J ai plus confiance j aurai tj peur que ca recommence. J ai besoin d etre svp. Merci d avance pour votre reponse
bonsoir kamal , voila maintenant 2 mois que je vois un homme dont jai toujours eprouver des sentiments pour lui , le probleme c est qui à deja une copine ! au debut on se parlais , on c est avouer qu’on se plaisait mutuellement , il m a expliquer sa situation avec sa copine il ne ma rien cacher! on a tout de meme fini par sortir ensemble et c etait super mais la j ai l impression qu il s investit moins et quand je lui pose la question il me dit que si et su on sera mieux tout les 2 quand il l’aura quitter, d etre patiente ! j arrive pas a le comprendre ,il ne me montre pas assez qu il tient a moi et j ai peur de trop lui en demander car moi je l’aime vraiment! et jaimerai vraiment qu il soit amoureux de moi ! que dois je faire?

Au départ je voulais une histoire sans lendemain car je partais 3 mois plus tard aux USA pendant un an. Mais nous sommes sortis ensemble malgré tout car lui ne cherchait pas de “plan cul” . De plus , nous sommes “restés ensemble” après mon depart, nous avons eu une relation à distance pendant 4/5 mois . Voyant le manque d’implication de sa part, j’ai eu des crises de jalousie et il a rompu . Nous sommes restes 2 mois sans se parler et il a eu un plan cul régulier pendant cette période. Moi de mon côté , j’étais déprimée et seule à 16 000 km de chez moi . J’ai eu deux aventures et je me suis forcée. Nous reprenons contact 3 mois avant mon retour et notre complicité est revenue .


L’étude sémantique d’ʿēzer permet de dégager quelques généralités sur son usage. Cependant, il faut souligner que ce mot, en Gn 2,18, 20, est complété par un qualificatif obscur. L’expression kᵉneg̱dô (כְּנֶגְדּוֹ), en effet, est un hapax legomenon, c’est-à-dire une expression que l’on ne retrouve qu’à cette unique occasion dans l’Ancien Testament. Elle est composée de trois éléments : la préposition k (כְּ) « comme », le nom nēgēd (נֶגֶד) et le suffixe ō (וֹ) désignant la troisième personne au masculin singulier « à lui ». Le HALOT19 propose de nombreux sens pour le nom nēgēd tel que « en face de » ou « correspondant à », mais suggère que l’expression de Gn 2,18.20 devrait être traduite par : « qui en est l’opposé » ou « qui lui correspond ».
Parfois, il faut aussi faire le deuil du rêve de princesse : toute la magie autour des contes lorsqu’on était petite, l’image véhiculée par la société du « mariage parfait », de la famille « modèle ». Il y a là une recherche fusionnelle pour satisfaire les blessures que l’on a, là il y a donc un travail à faire sur soi en ce qui concerne l’estime de soi et la confiance que l’on a en soi.
À l’étude de l’ensemble de ces occurrences, il est possible de dégager quelques généralités sur l’usage du mot ʿēzer. Tout d’abord, notons que plus de la moitié des occurrences d’ʿēzer (71/128) est d’ordre militaire, à savoir dans le contexte d’une bataille ou face à la menace d’un ennemi. Or, on relève avec R. Kessler que l’aide militaire implique deux dimensions : l’égalité et la solidarité11. Égalité parce qu’un soutien militaire ne peut être moins puissant que celui à qui il vient en aide, sinon son intervention est inefficace. Solidarité, car c’est à l’aidant de prendre la décision de se mettre à disposition de l’aidé, faisant ainsi preuve de compassion, du désir personnel de soutenir. Tout ceci prouve, toujours selon R. Kessler, que le mot ʿēzer ne peut être simplement traduit par « assistant », « aide »12. Il relève aussi que même lorsque le mot « aide » est employé dans d’autres contextes que le contexte militaire, les deux aspects d’égalité et de solidarité sont toujours respectés. En conclusion, pour lui, la traduction la plus adéquate serait en réalité le mot « allié », qui reflète les deux aspects précédemment cités13. À notre sens, R. Kessler ne tient pas suffisamment compte de près de la moitié des occurrences bibliques (61/128) qui n’ont pas lieu dans un contexte militaire. Si l’observation dégagée des usages militaires du mot semble correcte, on ne peut que difficilement les plaquer sur un contexte différent et tout particulièrement sur celui de Gn 2, qui décrit un contexte de création et non de bataille. De plus, puisque Dieu est très souvent le sujet de ce qualificatif, faut-il alors le considérer comme un « égal » de l’individu auquel il vient en aide ? Cela semble inapproprié.

J’ai rencontré un homme qui me plaît beaucoup on s’est vu que deux fois mais le feeling passe bien… on parle mais pas tout le temps Quand on s’écrit souvent mais pas tout les jours et quand on parle c’est vite fait… et dernièrement c’était notre deuxième rendevous on était qu’a Deux on a parler pendant des heures après il m’a embrasser… quand j’ai voulu partir (rentrer chez moi) il m’a dit de l’écrire quand j’arrive et quand je suis arriver je l’ai ecris on a parler vite fait mais pas de ce qu’on s’est passé

J’ai le dons de compliquer les relations,meme quand elles peuvent rester simple et souvent je veux toujours tout, tout de suite sans prendrele temps de bien comprendre et de bien connaitre l’autre avant, mais c’est certainement par ce que je suis une eternelle amoureuse et sensible en meme temps et je m’attache beaucoup vite qu’a une personne quand elle me plait vraiment, mais je reste une personne entiere qui s’est ce qu’elle veux et qui ne saitpas faire semblant,nidans la vie, encore moins en amour.
Je pense que pour être respecter, il faut aussi mettre dans sa conscience ce qu’on entend par le mot « respect », avoir le désir d’être respecté et enfin travailler pour obtenir le respect durable en combunant les cinq élements suivant: 1. Se rendre respectable par le soin du corps. 2. Etre lent à parler mais prompt à écouter. 3. Etre une personne modèle et compétant dans un seul domaine qu’on mettrise bien. 4. Etre un homme/femme d’actes et non des paroles. 5. Avoir une chose ou une expérience à partager avec les autres.
Sur Facebook un mec m’a ajouter en me disans « par erreur » et puis bon j’le trouvais plutôt sympa donc on a garder contacte, on papottais un peut tout le temps ensemble surtout la nuit toujours très gentil. Puis il m’a envoyer un message par facebook en me disans qu’il devais rencontrer ma grande soeur pour m’offrir un cadeau pour mon anniversaire, nous nous sommes vus ‘il ne savais pas que je viendrais) toujours très gentil et un peut timide il était content de me rencontrer. Quelque jours plus tard sur facebook il m’a envoyer un message en me disans qu’il était à Berlin chez sa cousine, et il me disait que les allemande etaient plutôt jolie et je lui ai dit dans profiter lui ma répondu qu’il s’intéressais a une fille mais que ce n’étais pas réciproque, alors je lui ai est proposer de lui parler et il à finis par me dire que c’étais moi la fille au débùt je le croyais pas mais plus tard je lui ai dit qu’il me plaisais aussi et nous avons échangé nos numéros. Puis nous nous sommes revue à son retour nous faisions connaissances, un homme très sincère, doux, attachant. Quelques jours plus tard il m’a envoyer un texto en me disant qu’il avais été accepter pour étudier à montpellier le soir je suis sortie en cachette de chez moi vers 00h00 pour le voir et il ma dit qu’il ne fallais pas que je m’attache à lui car j’en souffrirais mais pas lui, nous nous sommes embrassé, on a parler, et je suis rentrée vers 3h00 du matin, lendemain il ne me répondais presque plus il voulais qu’on diminue les contacte et s’en voulais de m’avoir embrassé. Puis j’ai beaucoup insister pour qu’on puisse ce revoir lui m’a avoué qu’il avais des relations uniquement basé sur le sexe et qu’il ne veux pas de sa avec moi (car j’ai été violer par moi ex copain il y a 2 ans) et qu’il ne veux pas que je regrette, et qu’il veux me protéger. J’ai réussi à le convaicre pour deux choses qu’on ce voit et que je n’est plus peur de faire l’amour et en échange pour qu’il accepte vraiment il m’a demander d’arrêter de fumer ce que je fais, et je me rend conpte que je tombe amoureuse de lui j’arrête de fumer ce qui ma toujours aider à tenir psychologiquement pour lui et j’aimerais pour le faire changer d’avis qu’il n’est pas peur d’une relation sèrieuse avec moi et qu’il tombe amoureux de moi ce qui était en train de ce faire avans qu’il ais sa réponse pour Montpellier mais comment faire ?
Après une relation difficile de deux ans ou je me suis faite trompée, j’ai rencontrer mon copain en vacance, depuis sa fais 8 mois que nous sommes ensemble, mais le problème c’est que z je n’est pas confiance et je l’harcèle de question et d’appel. Je remet toujours ses propos en doute. Il reste avec moi malgres tous mais je sens quil commence a être distant et au final il n’y a plus l’étincelle entre nous. Je ne lui manque pas, et l’envie d’être l’un avec l’autre n’est plus . Pourtant on s’aime, que faire pour raviver la flamme? Que dois-je faire pour changer ?
bonsoir tout le monde moi je suis en couple ca fait presque 2AN ET QUELQUE BON BREF je l’aime à fond on parle tout le temps on dis tout mais on dit rien sachant qu’il m’appel beaucoup LE PROBLEME c’est qu’il me dis pas qu’il m’aime ni rien sachant que lorsque je discute ce sujet il me repond le fait de penser à t’appeler veut dire le tout la je voudrai un conseil et ce q’il m’aime ou pas et s’il maime pourquoi il me le dis pas ET VOILA j’ai fort besoin d’une r’ponse et mérci à vous
Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations vidéo en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose amplifiée
Le next total et définitif en s’interdisant tout espoir de retour est la seule solution, en effet… Pour les repérer je n’ai pas de solution miracle, si ce n’est la prudence et essayer de toujours garder la tête froide en début de relation. Et encore… Dans les exemples « typiques » du problème que je donnais, je les connaissais bien (études et vacances ensemble, même vécu, beaucoup d’amis communs), je n’aurais jamais, jamais pensé qu’ils feraient (à moi ou une autre) un coup pareil.
Pour faire simple, il était en couple, me témoignait de son affection (en me parlant parfois trois heures le soir par mail, en réparant ma voiture, en me faisant des petites attentions, etc…). Puis, il m’a annoncé qu’il allait être papa. Par respect pour son couple et son enfant à naître, je ne lui ai jamais avoué “clairement” mes sentiments, mais l’ai toujours épaulé quand cela n’allait pas. Nous sommes devenus très proches. Il en est venu à me confier ses problèmes de couple, puis m’a annoncé qu’il allait se séparer. Il n’allait pas bien. Je l’ai entouré de toute mon affection au cours de sa séparation pour, finalement, apprendre que s’il quittait sa femme, c’est parce qu’il l’avait trompée avec une autre qui a eu moins d’états d’âme que moi et est , à présent, installée chez lui. Je lui ai reproché ce qui, pour moi, s’avérait être une trahison. Il l’a très mal pris. Il sait, pourtant, depuis le début, que je suis célibataire. Comment a-t-il pu agir de la sorte vis-à-vis de moi ? Pourquoi ne m’a-t-il pas dit qu’il quittait sa femme pour entamer une nouvelle relation avec une autre ? (Je l’ai appris par d’autres personnes !)Quand je lui ai posé cette question par sms, il ne m’a pas répondu clairement. Il m’a dit être désolé pour les malentendus qu’il y avait entre nous. Il ne m’a toujours pas avoué cette nouvelle relation et m’a dit être navré par le fait qu’il puisse m’avoir blessée. Puis il conclut en me disant qu’il ne comprend pas ce que je puis lui reprocher. Le fait-il exprès ? Est-ce de la mauvaise foi ? Cherche-t-il à faire en sorte que je lui avoue mes sentiments ? M’a-t-il toujours considérée comme une simple amie ? (Certains signes m’ont toujours fait penser que non !) Comment devrais-je réagir demain, quand je le verrais sur mon lieu de travail ?
Mn problem c’est ke je trouve ca et la des hommes a ki je plais mais celui ki me plait il est un peu negligent. Vu ma timidite et le fait de me refermer sur moi-mm je n’arrive pas a avr une relation durable. Mais g rencontre un homme on vit pas ds le mm pays mais il a fait le premier pas et mm trois pas il a ete le premier a me donner son numero a me dire k’il m’aime et k’il est serieux. Le problème c’est ke ca fait preske 3 mois je ss sans nouvelles de lui,il est militaire francais je sais k’il pt peut etre etre en mission mais je craque g peur ke cette relation tombe a l’eau cmme les autres et je sais ke je l’aime sincerement. Tt est contre moi,la majorite de ses potes militaires me cour après il y en a mm eu un ki a subtilise son tel pr m’ecrire et me demander de me casser g pense ke ctait lui mais il a fait encor le premier pas et il s’est excuser et m’a dit ke ctait un de ses potes jaloux. Je ss perdue aidez moi svp merci

Tant que la place est occupée par la mauvaise personne, la bonne ne peut pas arriver. Ne prions plus pour que Dieu change un tel et un tel, mais pour que les personnes qui ne font pas parties de notre vie partent et que le Seigneur nous envoie les bonnes. Quand Il bénit, il n’y a aucun chagrin qui suit. S’il y a des douleurs et des difficultés, c’est que la relation ne venait pas de Dieu !
"Tout comme toi, je me sens souvent triste que nous soyions séparés pour le moment. Et pourtant je ne peux m'empêcher de me sentir porté(e) par une conviction positive et belle, celle que notre amour en sortira fortifié. Cette belle phrase de Roger Bussy-Rabutin illustre ce que je ressens : "L'absence est à l'amour, ce qu'est au feu le vent ; il éteint le petit, il allume le grand." Il est possible que la distance sépare ceux qui s'aiment d'un amour peu profond. Mais pour tous ceux qui s'aiment d'un amour intense comme le nôtre, la distance ne fait qu'attiser le désir de se revoir et l'envie de construire pour ne plus jamais avoir à se quitter."
je l’ai laissé tranquille quelques jours et j’ai repris contact. il a confirmé son envie de rompre et j’ai commencé à le supplier, que j’ai réalisé bcp de chose et qu’il devait nous donner une chance. Ma mère l’a appelé en lui demandant de comprendre et il a dit que je lui criais dessus et je le menaçais de le foutre à la porte. j’ai aussi appelé sa maman parce qu’il me disait qu’il ne voulait pas les décevoir et qu’ils souhaitaient une fille de la même origine mais sa mère m’a dit ne pas comprendre car 2 semaines avant il leur disait qu’il était temps de venir demandé ma main et elle m’a dit qu’ils allaient lui parler… tout cela c’est produit qu’une seule fois. Ensuite lors de notre dernière discussion ou il me demandait de respecter don choix et de ne pas le forcer à faire qqch dont il n’avait pas envie, qu’il y avait qqch de cassé et qu’il ne voyait plus d’avenir entre nous pour l’instant… j’ai donc réécris 2 jours après disant que je le comprenais et que j’aurais surement réagi de la même façon voir pire. il m’a remercié de le comprendre et que lui aussi me comprenait et qu’il ne savait pas de quoi l’avenir serait fait… depuis je ne le contacte plus et j’essaye de me reconstruire… je souhaite vraiment qu’il revienne et je souhaite vous demandé de l’aide. merci de votre réponse.
Je comprends ce que tu veux dire. Tout dépend de ce que tu attends d’une relation. Si c’est le désir, la passion, le sentiment qui prime, l’engagement peut être un frein s’il intervient trop tôt, s’il ne se fait pas « naturellement ». Si c’est justement construire, fonder, l’engagement semble une clef de voûte qui dépasse les questions de désir. Finalement, après de loooongue discussion avec les lectrices, l’engagement se positionne différemment selon l’objectif que l’on veut remplir.
"Je profite de ces vacances pour me ressourcer, voir de beaux paysages et méditer aussi. Mes rêveries me renvoient à l'époque où nous passions du bon temps ensemble. J'en ai vraiment la nostalgie et je réalise à quel point tu me manques. J'espère que nous allons remédier bientôt à cela et nous organiser pour passer des moments de qualité ensemble."
Mais qu'est -ce que de s'engager à tout prix apporte réellement après une semaine , 2 mois , 5 mois ? Nous les femmes on a besoin d'etre rassuré . On prefererait etre l'officielle d'un homme qui nous aime à moitié tant qu'on est sur de le posséder . Le secret d'une relation stable c'est la liberté . Arretons de vouloir tout posséder et soyons heureuse seules .
bonsoir kamal , voila maintenant 2 mois que je vois un homme dont jai toujours eprouver des sentiments pour lui , le probleme c est qui à deja une copine ! au debut on se parlais , on c est avouer qu’on se plaisait mutuellement , il m a expliquer sa situation avec sa copine il ne ma rien cacher! on a tout de meme fini par sortir ensemble et c etait super mais la j ai l impression qu il s investit moins et quand je lui pose la question il me dit que si et su on sera mieux tout les 2 quand il l’aura quitter, d etre patiente ! j arrive pas a le comprendre ,il ne me montre pas assez qu il tient a moi et j ai peur de trop lui en demander car moi je l’aime vraiment! et jaimerai vraiment qu il soit amoureux de moi ! que dois je faire?
J’ai 18ans et depuis trois mois je côtoie un homme de 4ans de plus avec qui je me suis tout de suite bien entendue. Sortant d’une relation et étant quelque peu naïve, nous nous sommes rapprochés sans aucune arrière pensée de ma part mais je me rendis compte que celui-ci voulait plus qu’une relation amical. Or, depuis maintenant deux semaines plus aucun message, il m’a laissé sans explication sur un “bisous à demain”. Pourquoi un changement d’attitude si brutal ? Que dois-je faire ?
2 La fragilisation des liens conjugaux, comme d’autres problèmes de société, est un sujet dont se sont emparés psychologues et spécialistes en communication ou en développement personnel. Cette place laissée au « psy », concernant les problèmes de couple, n’est pas anodine, elle s’inscrit en effet dans un vaste mouvement de « psychologisation » des problèmes de société [1]qui tend à saisir les faits sociaux comme relevant de façon dominante du psychologique et à ne plus voir conflits et tensions que sous un jour relationnel et affectif. Alors que n’existent plus d’impératifs sociaux, religieux ou économiques tels qu’ils avaient cours, et qu’il est devenu courant de considérer que nulle norme ne vient aujourd’hui interférer dans la construction du couple et ses règles de vie, ces « experts » prétendent viser l’amélioration des relations entre les sexes. Ils ont pour objectif d’aider les couples à parvenir à une construction durable et vivante du lien conjugal. Qu’ils s’appellent « psy », « coach », ou « spécialistes en développement personnel », ces nouvelles figures rassurantes, détenteurs de l’information et des savoirs spécifiques qu’il faut maîtriser pour élaborer une construction affective « saine », ne cessent, depuis une vingtaine d’années, d’inonder le marché de leur production.
Mon conjoint, ma fait tomber sous son charme par sa gentillesse, son sourire, sa politesse… Après un échec amoureux ou régnait l’hostilité mon critère principal pour un homme était devenu, la bonté ! Au début j’ai trouvé mon compte mais Au fil des ans il est devenu morose, distant, de mauvaise humeur… tout le contraire de ce que j’aimais en lui ! Je l’ai quitté car ça me rendait malheureuse, et il m’a reconquérit à coup de pétales de roses et de beaux mots. Seulement je suis tombé enceinte et c’est de pire en pire, j’assume toutes responsabilité seules, il donne plus damour au chats qu’à moi, n’a aucun intérêt pour ce que je dit, perd constamment patience après moi. Hier je me suis foulé la cheville, je narrive plus a marcher, je suis enceinte et il part travailler sans meme m’offrir quelques chose sachant que je ne pourrais me lever (je rampe) de la journée. Il ne me regarde pas et dit aurevoir au chat en les caressants … Jai limpression de ne valoir rien a ses yeux, Je suis inconsolable !!!! Je commence à regretter très fort d’être enceinte de cet homme ! Je rêvais d’une famille uni… l’enfant n est même pas arrivé que je déteste être avec mon conjoint ! C’est dans ces moments où j’ai besoin de lui que je réalise que je ne serai jamais heureuse à ses côté….. Je pleure durant des heures, rien ne me console….. J’ai l’impression que je ne vaut rien à ses yeux ! Plus je lui fais savoir que j’ai besoin davantage de sa présence… plus il est froid ! Il ne m’aime plus j’en suis sûr alors pourquoi fonder une famille avec lui ! … Je pleure parfois durant des heures et je ne trouve rien pour me consoler… rien pour me soulager… J’ai tant rêver d’une autre histoire, une histoire d’amour et de partage.. le pire c’est que j’ai beau parler en Je et m’exprimer de manière respectueuse sur ce que J aimerais améliorer au sein de notre couple…. il ne veut rien entendre… J’ai donc perdu espoir que ca change… Je met de l’essence mais lui l’appui pas sur la pédale….
Mais on perd nos amis et on se retrouve que tout les deux. Il me demande de l’embrasser plusieurs fois. On parle de nos vie ect. Je suis une fille qui aime drague et séduire et faut l’avouer je suis douée.Bien sûr ça il l’a remarqué.Alors dès que nous sommes ensembles il pose des questions qui s’apparentent plus à des minis-crises de jalousies qu’à de la curiosité.D’ailleurs à un moment il me dit : ” au début je pensais que tu étais une fille bien mais maintenant je pense que tu joues avec les garçons tu les fais galèrer ect” ce qui est vrai j’adore ça mais se n’est pas pour autant que je ne suis pas une fille bien. Je crois qu’il a peur que je lui fasse à l’envers,que je le manipule.
hllo hanane, je viens de lire ton msg et ca trop touché, pck j en connais une histoire pareil d’un proche…bref! so hanane ck j peux t dire c avant tout prier demander a Dieu de le toucher, precisement de toucher son coeur afin qu’il puisse s rendre compte a kel point tu l’aimes et t aimerai passer l restant de ta vie avec lui et sache que Dieu l fera. autre chose, c n est pas pr t faire de la peine mais ça s pourrait k il n ressente plus rien pour toi mais il a peur de t l dir ou bien il t tromp et il attend une occasion pour vs vs disputiez et maybe t dir que c’est fini mais j t dis pas k c ça, c ck j pens…so hanane pr savoir ck il l pousse a se comporter ainsi, demande lui le tps k tu veux lui parler pck j pens k ds votr coupl il y a manque de communication, apres tu lui diras ck tu ressens au fond ton coeur, k tu l aim et ck il aimerai k tu fasse pr k il puisse rester a tes cotés pck il t manque…
Je suis de l’autre côté mais je suis un peu pareil , dès que j’ai la confirmation que je plait à la fille et que la relation commence , je me lache ! câlins, bisous, sms tout les jours … en général ça dure pas longtemps après ça lol A chaque nouvelle relation j’essai d’en faire moins mais même si j’ai la volonté de changer cela n’est pas dans ma nature, j’ai toujours l’impression d’être enchainé quand on me demande moins d’affection…
Mon problème : j’ai du mal avec la vie au jour le jour si je ne vois pas de stabilité se profiler. J’ai lu le commentaire d’une lectrice plus haut (désolée je ne le retrouve pas, c’était dans les premiers si elle se reconnaît ;-) ) avec laquelle tu as échangé sur le parcours et non la finalité de l’engagement : je suis d’accord sur le principe, ma finalité n’est pas la bague au doigt, mais la construction d’une relation et d’un engagement spirituel et matériel au jour le jour. Malheureusement, j’ai besoin d’être rassurée sur le futur pour bien vivre mon présent, et ça, je ne sais pas comment le tourner pour le faire comprendre à mon copain, sans qu’il ait l’impression d’avoir des obligations de mariage avec moi..
Je reprends suite à tes réponses, je sais plus ou (j’ai tellement écrit de partout je retrouve plus!) tu me disais qu’on était peut être pas sur la même longueur d’onde en gros que pour moi il sera prioritaire (c’est le cas) et que lui il serait plus dans le « je fréquente… » Dernièrement cela semble continuer à avancer il m’a proposé semaine dernière d’aller à une fête foraine dimanche soir pour retrouver 2 potes à lui (que je connais) et passer un peu la soirée là bas, moi ravie bien sûr (je lui dit quand je suis contente de ses agissements); lui 2 ou 3 fois dans la semaine il m’a envoyé des messages qu’il languissait dimanche (très bon signe non ?) et dimanche on a passé une bonne soirée malgré un temps pourri. Sur la route il me parlait « on ira 1 journée à la mer cet été si tu veux comme on a pas pu le faire l’année dernière », puis « mi aout je travaille dans tel ville on pourrait y passer la journée et ensuite on va à la fête foraine ou je bosse », bref cela fait assez plaisir quand même, je voudrais ton avis du coup cela veut bien dire qu’il se projette avec moi, est ce de l’investissement sur la relation ça ou non ? ce qui est juste difficile avec lui c’est qu’on se voit qu’1 fois/semaine à cause de son boulot donc c’est dur pour moi mais sinon la relation se passe très bien quand même!
Que faire quand t’as couru après un mec en le rappelant irrégulièrement (tous les trois ou quatre mois) pour prendre des news/un café, que lui non (jamais rappelé) mais jamais envoyé promener non plus, toujours accepté le pot. On a un petit historique, gros désir mutuel, jamais couché ensemble cependant ni même de bisou parce que j’étais pas libre. Bref. Et je lui repropose un verre pour se revoir après des lustres… en fait, je m’étais fâchée la dernière fois et lui avais dit qu’on en restait là. Puis je l’ai rappelé, des mois plus tard, pour tâter le terrain :/ j’aurais pas dû mais bref, c’est fait. Et il me dit, que ça lui ferait plaisir de me revoir, que ça dépend de moi, qu’il me laisse décider… qu’il a l’impression que je passe pas à autre chose. Que s’il a des doutes il arrête la relation. Je n’ai pas compris cette tirade, dans la mesure où on se parle peu, que je sais que je lui plais beaucoup, et qu’il s’était mis en retrait à l’origine parce que, je le cite  » Tu me plais trop, ça peut te donner du pouvoir sur moi et je veux plus flirter « . Perdue je suis. Il s’est trouvé une copine, mais il n’est pas amoureux apparemment. Moi, je m’en fiche qu’il soit en couple, ce que je veux, c’est une relation spéciale avec lui, comme avant en fait…
×