Vous estimez que par le passé vous avez été suffisamment blessé(e) et que vous ne devriez plus faire confiance à l’amour ? Pour autant, ce n’est pas en montrant une fausse image et en vous empêchant de vivre la séduction que vous arriverez à stabiliser vos histoires. Au contraire, vous allez devoir changer d’attitude et ne plis laisser le passer guider vos choix actuels.
Merci beaucoup pour ton point de vue ! Ce serait tellement mieux si toutes les femmes pensait comme toi un peu plus simplement… Une dernière question: Quand tu n’es pas intéressée; on est d’accord que ça ne se fait pas d’accepter un rdv à la St Valentin puis dire un mois plus tard que tu n’a jamais été interressée ? Même avant ça quand un mec commence à demander si tu es en couple ; si pas intéressée vous le dites clairement non ?

Bonjour, j’aime un gas que j’ai connue au secondaire. Apres des annes qu’on c’est pas parler on a commencer a ce communiquer par texto resament mais par contre c’est toujours moi qu’il lui text en premier, quand je lui ecrit il est gentil avec moi et tout mais je ne sait pas si il aurait des sentiments pour moi et je ne sait pas si je devrai arreter de lui texter pour qu’il commence a me texter en premier. De plus il a dit il travaille beaucoup c’est pour cela quil me texte pas et aussi qu’il prend du temp a me repondre et aussi j’ai remarquer quand je lui pose des questions il me demande jamais « et toi ». S’il vous plait aidez moi je ne sait plus quoi faire pour l’attirer vers moi.
A chaque fois que Dieu fait quelque chose dans notre vie, Il nous envoie quelqu’un pour nous permettre d’arriver à la prochaine étape. Une fois cette étape franchie, Il enlève cette personne car son travail dans notre vie est terminé. Et c’est une bonne chose quand elle nous quitte car cela veut dire que nous sommes arrivés à un pallier supérieur, nous avons fait du progrès. Désormais, Dieu est sur le point de faire une nouvelle chose et pour y arriver, Il nous enverra de nouvelles personnes.
si tu te poses la question c que tu n'es pas sur de son amour pour toi. je pense qu'on doit le savoir au fond de soi...ca se vit je crois, tu le verra au fil du temps par des signes et c une kstion de confiance en soi et en l'autre. chercher un moyen pour savoir si notre petit ami nous aime vrmt c pour moi manquer de confiance en soi. alors si c ton cas courage sois sincere et parle lui en tout simplement et tu le sauras. bon courage. ciao biz

14 L’enjeu de « l’harmonie conjugale » et la fierté de contribuer à l’épanouissement du conjoint, censés mobiliser les énergies « féminines », ne sont toutefois pas suffisants, car, soulignent les auteurs, la tâche est ardue. S’il est souhaitable que les femmes aident les hommes à communiquer, il ne s’agit en aucune façon d’exiger des hommes qu’ils parlent en les faisant s’engager sur la voie « castratrice » d’une communication féminisée. Bien au contraire, il convient de leur permettre de s’exprimer en respectant ce qu’ils sont fondamentalement : des hommes. Dès lors, ces ouvrages vont rivaliser de conseils sur le travail que la femme devra réaliser sur elle-même, établir des listes d’attitudes, d’expressions et de comportements qu’il faudra, pour les uns abandonner, pour les autres corriger, afin d’acquérir les plus efficaces pour communiquer avec le partenaire et les plus propices à une bonne entente. Des étapes sont ainsi identifiées et découpées dans un ordre précis par ces spécialistes afin que chaque femme puisse les travailler séparément jusqu’à les maîtriser et les accepter dans leur totalité. Se comprendre elle-même, donner l’exemple, identifier les problèmes rencontrés dans la vie de couple, travailler sur elle-même pour ne plus être prisonnière de sa tendance naturelle à « harceler », sont autant d’entraînements auxquels elle doit se livrer pour se débarrasser des derniers avatars du féminisme et être à même de réprimer son agressivité verbale par un travail tourné vers l’autre. « Plutôt que d’exiger des hommes qu’ils parlent, les femmes pourraient apprendre non à se taire, mais à s’enrichir d’une nouvelle langue, la synthèse (faire court et direct). Alors seulement, ayant montré l’exemple, nous suggérerions à nos compagnons d’étudier la langue féminine […] [17] » , écrira l’une, « Attendez qu’il vous le demande pour lui donner des conseils […] Détendez-vous et cédez. Exercez-vous à accepter ses imperfections. Donnez plus d’importance à ses sentiments qu’à votre souci de le perfectionner et évitez les sermons » [18], énoncera un autre. Car il s’agit bien ici, en effet, pour œuvrer à la permanence du couple, de donner les moyens aux femmes d’encourager, puis d’accepter et de comprendre la valeur non verbale « masculine » et de leur apprendre les recettes propres à conduire l’homme à l’épanouissement sans chercher à le changer « en femme ». Concentrer la femme sur sa tâche (se connaître elle-même) et sur son objectif (acquérir les compétences nécessaires à une vie authentiquement harmonieuse de couple) n’est-ce pas investir les femmes d’un « devoir psychologique » qui les assigne à maintenir la stabilité de la situation des hommes ? Cette meilleure connaissance d’elles-mêmes ne cache-t-elle pas sous des allures psychologisantes, un tout autre apprentissage, bien social cette fois, la nécessaire intériorisation de ce nouveau conditionnement et de cette position seconde ? Enfin, en pointant l’incapacité « naturelle » des hommes à s’exprimer émotionnellement, ces ouvrages ne sont-ils pas en train d’avaliser l’idée favorable au maintien d’un rapport social de domination, que les femmes sont des formidables thérapeutes ?


Une part de l’amour se souvent construit sur la passion : on refabrique des illusions. Faudra certes les enterrer plus tard, ou les vivre avec lucidité, ou se galvaniser de ce qui nous parait réel « nous sommes le couple le plus fort de la terre (<= illusion de tous les couples très amoureux), parce que nous prenons systématiquement le temps du dialogue après un conflit (<= stratégie amoureuse lucide, qui, je pense, marchera à long terme)"
Où je veux en venir, et je m’adresse à ceux qui veulent s’engager : le doute existera toujours. La peur existera toujours au sein du couple. Pour qu’un engagement réussisse, au sens du terme, il faut surpasser la peur, et non l’éliminer. Une relation longue-durée est celle qui s’élève au dessus du doute, ou malgré le doute. Soit on sait pertinemment que c’est normal, et on n’accorde pas plus d’importance à ça qu’aux annonceurs de fin du monde, soit on décide malgré sa peur d’aller de l’avant, de rester avec l’autre, parce qu’on a décidé de donner à cette relation la priorité, et à notre sécurité la seconde place.
Il faut respecter son besoin de solitude pour le moment. Un homme qui tombe amoureux d’une femme qu’il n’a jamais vu et avec laquelle il a uniquement des contacts au téléphone montre qu’il est assez fragile et sensible, tu ne dois pas lui mettre de pression pour qu’il vienne vers toi mais il serait peut-être temps de proposer une activité originale pour vous voir sans le brusquer
Je suis avec mon copain depuis 4 mois (c’est ma 1ere relation), et comme j’ai 18 ans, j’ai dû partir pour mes études (depuis 4 semaines maintenant). Lui est encore au lycée, en 1ère, et j’ai la chance de ne pas être partie trop loin ce qui fait que je peux rentrer tous les week ends, et le voir à ce moment là (c’est une petite distance qui peut paraître insignifiante mais c’est quand même une distance). Jusqu’à maintenant je n’avais pas trop de problèmes avec ça, même si à des moments il me manque et j’aimerais l’avoir vers moi, je sais que je le vois les week ends, et les semaines passent assez vite je trouve. Du côté de mon copain, c’est un peu différent, il a plus de mal avec cette distance (sachant que sa dernière relation était aussi à distance) , il a un vrai manque niveau affection (câlins, bisous etc..) et ça lui pèse énormément. Il n’envisage pas de me quitter, car il ne veut pas me perdre (ce qui est également mon cas), mais la distance lui fait peur, et il ne veut pas que cette distance le bouffe. Malheureusement, il n’y a pas de solution immédiate, et il faudrait attendre quelques années avant qu’on puisse se poser tous les deux, à cause des études. Le fait qu’il me parle de ça m’a fait prendre conscience du risque que la distance soit trop dure, malgré le fait qu’on s’aime vraiment et qu’on ne veut pas se perdre, et qu’elle ne soit pas “compatible” avec notre couple, qu’elle crée un manque trop important qui ne permettrait pas à notre relation de durer sur le long terme. C’est aussi le fait que ce manque pèse déjà au début de la séparation qui me fait réfléchir. On parle tous les jours, assez régulièrement au cours de la journée, mais c’est vrai que parfois on manque de sujets de conversation. Je me dis que trouver de bons sujets de conversations, qui changent des traditionnels “ça va?” ou “tu fais quoi?” pourraient aider à un peu mieux gérer la distance, mais c’est pas toujours évident d’en trouver.

C’est un fait, un homme distant suscite de nombreuses interrogations. Pourtant, la plupart des hommes ont souvent une attitude plus détachée que leur compagne. Parfois moins romantiques, plus froids ou distants, ils ne se laissent pas émouvoir facilement et ne font pas toujours preuve de romantisme (surtout une fois que la relation est bien établie). Comment faire réagir un homme ? Comment créer un manque chez lui et le rendre accro ?Peut-on « réveiller » un homme indifférent ? Comment reconquérir son homme qui semble distant ? JRME vous aide tout de suite à comprendre les hommes afin de les faire réagir.


Après je pense qu’il peut être bon de rompre si on est trop en décalage avec l’autre (sur nos attentes de la vie à 2). Quand tu dis « pour ensuite rompre avec une fille ou un mec qui nous aime simplement .. parce que ce n’est pas comme ça qu’on imaginait la vie à deux ». Tout le monde n’est pas fait pour vivre à 2 ce n’est pas forcément une question de « savoir vivre à 2 » je pense.
Et malheureusement il se peut aussi que malgré vos efforts et votre sincérité à tous les deux, ce soit votre relation de couple qui ne fonctionne pas. On peut croire que l’amour vient à bout de tout, mais si vous n’arrivez pas à vous entendre sur vos valeurs communes, sur une organisation de vie, sur des moments à partager tous les deux, il se peut que la passion retombe très vite. Et cela peut vous blesser tous les deux, aussi bien vous que l’homme avec lequel vous étiez. Cela n’est pas toujours facile à percevoir, il faut parfois du temps pour l’admettre, mais c’est une réalité à laquelle vous devez penser.

Je pense qu’il est sincère mais il me dit clairement qu’il n’a plus autant de désir qu’avant…. que c’est dû à sa libido et il veut me rassurer en me complimentant. Je manque d’expériences mais pensez-vous qu’il est possible de faire “renaître” le désir parce que cela me fait franchement douter…. s’il est réellement amoureux, le désir devrait être là, non ?!
Tout ce que je souhaiterais, c’est un véritable amour, ou chacun respecte l’autre pour lui/elle-même, une véritable égalité, une véritable complicité sans lien financier (le tue-l’amour par excellence) et avec une véritable logique de long terme (et non pas une logique d’individualisme/égoïsme égocentrique basé sur le plaisir constant et immédiat sur le court terme malgré de belles paroles d’engagement alors que dans 75% des cas c’est vous qui brisez cette belle promesse d’engagement)… mais 99% d’entre vous veulent toujours plus, encore et encore et ensuite nous sortent tous les reproches possibles, nous trompent, nous donnent presque honte d’être né homme et se plaignent que les hommes veulent de moins en moins s’engager…

je suis attirée par un garcon depuis plus de 7 mois il dit qu’il m’aime mais je le sens distant j’ai suivie tes conseilles j’ai mit de la distance et il est venu me parler cela veut-il dire qu’il pense à moi?(nous ne sommes pas en couple car nous sommes a distance) il me dit qu’il me veux avec lui qu’il veux me prendre dans ses bras etc… j ‘aimerai savoir se qu’il pense vraiment de moi…???
Le mieux est d’envisager une séance de coaching afin d’adopter la meilleure stratégie. Il faut améliorer ta façon de faire et se laisser un laps de temps défini pour voir si ça évolue et si son comportement change. Mais c’est vraiment du cas par cas donc un accompagnement est indispensable et 30 minutes suffiront pour te guider que ce soit avec moi ou avec mon équipe de coachs. Pour réserver c’est ici : https://boutique.alexandrecormont.com/coaching/

D’une certaine manière, tu étais encore en période de validation : celle où il ne sait pas trop ce qu’il veut, avec qui il le veut, il fait des rencontres et tu fais partie des potentielles. D’avoir réagit en « petite copine » ou « futur petite copine » l’a fait partir dans une invalidation. Pas vraiment ta faute. Mais, tant qu’on est dans la période de rencontre je serais pour un multi-targetting : http://www.seduireunhomme.fr/2013/04/tips-seduction-le-multi-targeting/
Si vous voulez savoir comment lui manquer, retenez que vous devez apprendre à mettre de la distance entre vous. Les hommes ont en horreur des femmes qui leur courent après tout le temps (les femmes aussi d’ailleurs !). Ils ont besoin d’espace et d’un peu de tranquillité de temps en autre. En respectant leur intimité, vous augmentez d’emblée l’affection qu’ils peuvent vous porter.
Bref, il fait un test avec l’univers. Pour lui, s’i souffre suffisamment de la rupture et que longtemps après il pense à toi, c’est que tu es « la bonne ». Bref, un mec qui n’a rien compris à l’Amour, qui confond souffrance et tendresse et qui a oubliait qu’une relation se construisais peu à peu et dans le bien-être. Il veut provoquer les paillettes artificielles de la passion.
Quelles sont donc les astuces pour savoir comment le faire s’engager ? De quelle manière se comporter pour qu’un homme se donne à fond dans la relation ? Faut-il lui mettre la pression pour qu’il prenne conscience qu’il doit faire plus ou au contraire y aller en douceur ? Ce n’est pas toujours simple à gérer car vous ne voulez pas créer de conflits, vous ne souhaitez pas que vos attentes mettent à mal le couple.
Bonjour moi c est Mary Ca fait bientot 5 ans que je suis avec un homme distand . Pendant ces dernieres annees je passait mon temp a le harcelé de sms il ne me repondait presque pas . Il y a un mois de cela j avait decider de prendre mes distances ! Parce que sur 30 sms il ne repondait que le dernier envoyer . Pas marrant ^@^ . Mais aujourd hui j ai constater que c est lui qui me texte le plus et moi je refait comme lui a savoir repondre le dernier message recu en fin de journee voir le lendemain matin en m excusant de ne pas etre coller a mon telephone 24 h / 24 .  » Du coup c est toi qui me repond plus  » c est son dernier message lol . Mais jsuis folle amoureuse de lui . Lui il me dit que je suis la femme de sa vie et qu il ne pourrait pas vivre sans moi . J ai voulu rompre plusieures fois mais il revient a la charge quand il sent me perdre . Je continu dans cette voie . De la distance , je ne veut pas passer mon temp a le courir apres ..c est fini tout ca ! Je sais ce que je veut et surtout ce que je vaut . A trop aimer c est souffrir et souffrir c est juste pas de l amour mais de l obscession . Elle est pas belle la vie ? Merci de m avoir lu. Bien amicalement . Mary

Pour cette crainte en particulier, poser la question « Est-ce que tu penses vraiment que je peux devenir chiante comme ta mère ou ta tante ? » n’a pas de sens. Pourquoi ? Parce qu’il ne voudra pas vous vexer, vous mettre en colère, vous faire de la peine… Les hommes, plus que les femmes, ont horreur du conflit et des explications houleuses ! Il s’agit de le rassurer sur vous, et non sur son environnement / sur ce qu’il peut contrôler (cf. les deux exemples précédents). Il faut donc le persuader que vous êtes la meilleure fille sur laquelle il pourra miser. A vous d’identifier ce qu’il aime en vous et de le valoriser pour lui faire comprendre ce qu’il pourrait perdre si vous n’étiez plus là. Attention, ce dernier point est bien sûr implicite, n’allez pas lui dire « tu vois ce que tu pourrais perdre si je partais », car là, vous activeriez sa peur du chantage affectif, ce qui vous associerait définitivement dans son esprit aux couples de ses parents et de son oncle!

D’ailleurs, le sujet n’est jamais traité avec « sérieux ». Présent dans les mauvais magazines, il n’est pas étudié en psychologie universitaire (où l’on est censé traiter du vécu humain !). On le découvre avec les formations sur la thérapie de couple. Alors que l’amour, c’est aussi important dans la constitution d’un être humain que le cheese-cake et la tisane camomille.
j’ai 42 ans;Ma femme 40 ans. Nous vivons toujours ensemble.nous sommes un couple en parfaite relation.Seulement, elle n’a plus envie de faire l’amour, depuis 2 années au moins.Comment l’attirer à le faire? quels sont les astuces que vous recommendez?Parce que moi j’ai envie de faire l’amour au moins 1 fois par semaine. Ma femme m’aime toujours.Elle n’est pas malade ni n’a pas de maladie. même sexuelle.Tout vas bien chez elle, sauf, elle ne s’interrresse ps beaucoup aux relations sexuelles.Et je souffre.
Que ce soit à travers le sourire, le physique et une personnalité intéressante il faut justement lui montrer qu’on le comprend et que l’on ne veut pas lui mettre de pression. C’est en apportant du positif, en partageant des moments forts que l’on va justement le pousser à s’engager petit à petit. Mais attention vous ne devez pas vous attendre à quelque chose que vous aurez vu dans un film Hollywoodien, la réalité est bien loin de ce cliché !
Oui j’ai l’impression que c’est quelqu’un de lent, il ne cherche pas à changer ses habitudes pour le moment (notamment le travail ou le fait de « bricoler » chez lui le dimanche ou lieu de me voir)et par moment ca me pèse car moi j’ai besoin de voir mon copain régulièrement et c’est pas encore trop le cas. Comment on fait pour prendre du recul concrètement ?
Il y a des méthodes pour que les femmes, qui comme vous, veulent trouver l’amour commencent à séduire. Un sourire, un regard appuyé, un geste… Ce sont autant d’éléments qu’un homme va interpréter comme un signe d’intérêt. C’est en le charmant qu’il se sentira obliger de vous séduire également car il doit être à la hauteur de la femme qui lui fait face.
Non, mais attendez, quand même, quand je parle de maintenir le désir, ça ne veut pas dire que TOUTE ma relation est basée dessus. Heureusement, il y a plein d’autres facteurs qui solidifient la relations (et voire même, entraînent également un désir renforcé) : le fait d’avoir plein de choses à partager, d’avoir chacun son univers, ses passions que l’on peut échanger et faire découvrir à l’autre, la confiance qui se construit entre deux personnes, le dialogue, le respect avec lequel on traite son partenaire, l’envie de lui faire plaisir, les petites attentions. Enfin voilà. Il faut bien comprendre que lorsque je parle du désir, ça n’est pas pour moi le seul facteur.

- La plupart des femmes aiment les «méchants» qui ne respectent pas les normes, règles et principes. Les dames aiment être proches de cette personne, car on ne sait jamais à quoi s'attendre, et à tout moment, on ne s'éloigne pas de l'anticipation de la poussée d'adrénaline. Par conséquent, les malheureux doivent porter des masques de bâtards et de cyniques ;

Je suis avec mon copain depuis 4 mois (c’est ma 1ere relation), et comme j’ai 18 ans, j’ai dû partir pour mes études (depuis 4 semaines maintenant). Lui est encore au lycée, en 1ère, et j’ai la chance de ne pas être partie trop loin ce qui fait que je peux rentrer tous les week ends, et le voir à ce moment là (c’est une petite distance qui peut paraître insignifiante mais c’est quand même une distance). Jusqu’à maintenant je n’avais pas trop de problèmes avec ça, même si à des moments il me manque et j’aimerais l’avoir vers moi, je sais que je le vois les week ends, et les semaines passent assez vite je trouve. Du côté de mon copain, c’est un peu différent, il a plus de mal avec cette distance (sachant que sa dernière relation était aussi à distance) , il a un vrai manque niveau affection (câlins, bisous etc..) et ça lui pèse énormément. Il n’envisage pas de me quitter, car il ne veut pas me perdre (ce qui est également mon cas), mais la distance lui fait peur, et il ne veut pas que cette distance le bouffe. Malheureusement, il n’y a pas de solution immédiate, et il faudrait attendre quelques années avant qu’on puisse se poser tous les deux, à cause des études. Le fait qu’il me parle de ça m’a fait prendre conscience du risque que la distance soit trop dure, malgré le fait qu’on s’aime vraiment et qu’on ne veut pas se perdre, et qu’elle ne soit pas “compatible” avec notre couple, qu’elle crée un manque trop important qui ne permettrait pas à notre relation de durer sur le long terme. C’est aussi le fait que ce manque pèse déjà au début de la séparation qui me fait réfléchir. On parle tous les jours, assez régulièrement au cours de la journée, mais c’est vrai que parfois on manque de sujets de conversation. Je me dis que trouver de bons sujets de conversations, qui changent des traditionnels “ça va?” ou “tu fais quoi?” pourraient aider à un peu mieux gérer la distance, mais c’est pas toujours évident d’en trouver.


Quand ça devient trop acquis, quand on a un peu cramé toutes les étapes, ok on a un bonheur intense sur le moment, mais ensuite on tombe très vite dans la routine. Je ne pense pas que ce soit immature de chercher comment échapper à cette routine, à cette perte progressive de désir qui peut en découler, ce qui conduit finalement à une sorte de relation où l’on se voit « par défaut », on se voit non pas parce qu’on a envie de ce voir, mais parce que l’on vit ensemble et que c’est comme ça, ce qui ne veut pas dire qu’on en n’a pas envie mais disons que la satisfaction du besoin précède le besoin en quelques sortes. Il ne faut pas oublier que le désir, c’est vouloir quelque chose que l’on n’a pas (c’est pour ça qu’un soupçon de manque et de frustration sont nécessaire à mon avis).
15 Avec la pluralité des styles conjugaux, l’absence de modèle ou de norme dans le couple, ce travail de soin conjugal deviendrait ainsi le principe d’un nouveau modèle. Mais à y regarder de plus près on voit apparaître de nouvelles formes plus subtiles d’une normativité et tout particulièrement une sorte de « redressement », supposé procurer à la femme une capacité plus grande pour parvenir à une véritable indépendance. Le message latent de ces ouvrages consiste ainsi à convaincre les femmes que si l’on souhaite avoir une relation parfaite, épanouie et donc plus libre, il suffit d’adhérer aux objectifs « psy ». Mais de quel travail sur soi s’agit-il ? Renonçant à faire l’expérience d’un travail sur elles-mêmes issu de leur désir propre, les femmes ne se verraient-elles pas obligées de se conformer à une exigence implicite et prescriptive exigeant leur participation ? Le bonheur promis est certes l’épanouissement personnel au sens de la découverte des potentialités qu’elles recèlent en elles-mêmes, mais cet épanouissement ne prend sens qu’à condition d’être mis au service du conjoint et d’une implication prioritaire dans le couple. Cette implication « imposée » n’a-t-elle pas pour conséquence de créer l’inverse de ce qu’elle prétend apporter ? Si les femmes sont sommées de faire un travail sur elles-mêmes pour se libérer et devenir actrice du changement, n’est-ce pas au contraire pour leur faire perdre toute possibilité d’identifier ces nouvelles formes de domination dans lesquelles elles sont prises ? En mettant délibérément hors champ les rapports sociaux de sexe et en plaçant les femmes dans un face à face avec elles-mêmes, l’évaluation proposée dans ces ouvrages tend à rendre celles-ci responsables de l’état de leurs compétences, de leur situation conjugale et de leur avenir conjugal. Le travail « psy » qu’elles se devraient de réaliser est vu comme quelque chose qui fait partie de leur nature et qui ferait partie de leurs obligations parce qu’associé à leur « être » femme. Poser comme présupposé qu’il n’est pas « naturel » pour les hommes de vouloir communiquer ou d’être introspectif, c’est tenter de faire partager aux femmes une vision substantielle de la différence entre les hommes et les femmes et surtout ne pas remettre en cause l’idée que les femmes doivent assumer le bien-être du couple. Quant à demander aux hommes d’accomplir leur part dans cette réussite du couple cela ne peut qu’être interprété comme le souhait que les femmes auraient de se désengager, comme la preuve d’un féminisme outrancier, comme la confirmation enfin qu’elles ne seraient pas de bonnes épouses.
Lors de ses retrouvailles, les souvenirs que vous allez créer seront ineffaçables. Sortez, profitez de toutes les possibilités qui s’offrent à vous et ne vous prenez pas la tête. Même si ce n’est le temps que de quelques heures, ou 1 semaine pas plus, ne laissez passer aucune occasion. Profiter de chaque moment quand il est là, et cela diminuera ta frustration et le regret de la séparation. Cela luttera contre le manque que tu ressentiras quand il repartira, même si tu seras triste pendant quelques instants.
Ayons confiance en Dieu, Il sait exactement ce qu’Il fait. Ne poursuivons plus des relations charnelles qui nous font perdre notre temps ou sont des portes ouvertes pour le diable. Les personnes que nous voulons autour de nous sont celles que Dieu nous envoie. Quand Il éloigne quelqu’un, c’est qu’Il s’apprête à nous faire passer au niveau supérieur et à libérer une bénédiction dans notre vie. Alors réjouissons-nous, quelque chose de très bon est sur le point de se passer !
Il vous présente à sa famille, à ses enfants, il s’installe avec vous, il prend soin de vous. Il ne faut donc pas uniquement se baser sur des paroles pour le considérer comme engagé et surtout savoir analyser ses gestes et ne pas uniquement se focaliser sur vos attentes. Pour garder un homme et avoir une relation géniale vous devez accepter le fait qu’il ait besoin de patience et surtout qu’il est peut-être déjà très amoureux de vous. Il se peut qu’il se dise que votre amour est impossible à cause d’une différence d’âge ou d’origines. Si c’est le cas alors il faudra lui démontrer que le plus important est que vous le rendez vraiment heureux. Il n’y a pas meilleure façon de prouver son amour !
cet article est intéressant et je suis tout à fait d’accord. Je me retrouve dans plusieurs des attitudes à adopter. Cela fait 2 mois que je suis avec un homme (j’ai 29 et lui 31 ans). On a tous les deux des passifs de relations sérieuses. Pour ma part, j’en suis vraiment amoureuse, je le veux pour la vie. Il est à la fois indépendant et très attentionné. M’appelle tous les soirs, me caresse, me caline beaucoup, il récclame à ce qu’on fasse une virée en montagne, en ski, moto, cheval, parachute tous les week end, on a déjà de merveilleux souvenirs ensembles. on a tous les deux des professions très prenantes, des hobbies, des potes et une famille à laquelle nous sommes attachés. Nous nous sommes présentés nos familles respectives. Mais voilà, il me lance des messages du genre « je n’arrive jamais à me projeter quelque soit le domaine », « je n’ai pas été suffisemment célibataire, je n’ai pas assez eu d’histoires courtes »; ce dimanche, j’étais chez lui et il m’a fait les yeux doux pour que je reste jusqu’au lundi matin ce qui signifie reveil à 5 h (il se lève avec moi et me prépare le petit dej et me conduit à la gare qd je n’ai pas ma voiture). Je l’ai un peu poussé à me dire qu’il voudrait que je reste et il m’a répondu  » je ne suis pas amoureux, j’en ai pas la sensation mais je suis vraiment bien avec toi ». Je suis restée stoïque, j’ai rien répondu on a continué la soirée et au petit matin il m’a remercié d’être restée. Il est en pleine reconversion professionnelle, me parle beaucoup, se confie énormément. Il m’a dit une fois que j’étais rassurante. Mais depuis qu’il m’a dit ça je suis mal… très mal! comment est ce possible d’être aussi attentionné aussi calin sans être amoureux. Il ne se projette pas, j’ai du mal à lui parler du mois qui vient. Il me dit ne pas être amoureux mais ses yeux me disent le contraire. Je ne comprend pas; vous pourriez m’éclairer? Moi je fais la morte je répond peu à ses sms, je ne fais pas cas de ce qu’il m’a dit mais je souffre. Je me dis que je vais me ramasser à la fin; qu’il va me planter… Comment faire?

Le truc c’est qu’il n’a jamais tenu ce discours auparavant, et je ne pense que je sois la cause du problème parce que je ne suis pas le genre de personne a forcément besoin de quelqu’un pour exister et je ne dépend pas de lui (affecttivement). Je ne suis pas le genre de personne qui s’en cesse répète je t’aime ou demande en retour si la personne m’aime.
Un bon rituel, ça peut être un cheat meal le vendredi soir devant un bon film. Ça peut être d’aller faire du sport ensemble le samedi après-midi (si possible un truc où on joue ensemble comme du badminton). Ça peut être un peu n’importe quoi en fait. Mais je pense ici à quelque chose que vous aimez tous les deux. Faire les boutiques de fringues en couple, c’est sûrement quelque chose qui vous fait kiffer mais probablement pas lui.
Je vous explique, j’ai rencontré mon mari il y’a 12 ans et sommes marié depuis 11 ans et demi. Mon conjoint fut le premier à avoir déclarer sa flamme. Moi je me sentais en confiance avec lui…après qq temps j’ai appris à le connaître et finalement suis tombé amoureuse de lui. Après 4 ans de vie commune, nous avons eu notre premier enfant et là il a changé, notre enfant est devenu sa priorité. Je suis passée au second degré. Sa première excuse était que j’étais devenue une mère et que mes changements physiques le déstabilisaient…j’ai perdu par la suite presque tout les kilos superflus mais voyait que les choses ne changeaient pas…mon mari m’avouera après que l’accouchement l’a traumatisé! On en a discuté plusieurs fois, au final il m’a dit que cet épisode est fini et qu’on pouvait recommencer comme avant….or la situation ne s’est pas notablement améliorée, pour ma famille j’ai préféré fermé les yeux et continuer dans l’espoir que les choses s’arrangent avec le temps…un deuxième enfant, des nuits blanches, du stress et une dépression post-partum….mon mari s’est éloigné d’avantage…aucune aide quand j’étais malade, aucun rapprochement, aucune consolation, je voyais qu’il était fatigué, désorienté et surtout aucune lueur dans les yeux! Deux ans après, lors d’une mise au point-dispute, je lui demanda de partir pour y voir plus clair, et là surprise totale, la claque, le coup de point qu’on ne voit pas venir, il me lança que ça faisait qq temps qu’il ne me considérait plus comme une femme ni comme son épouse et qu’il n’éprouvait aucun sentiment à mon égard!
Un couple solide est un couple qui communique, tu ne dois pas avoir peur d’avouer tes sentiments car ton histoire a besoin d’avancer pour être heureuse en amour il faut échanger avec son partenaire sans forcément lui parler de projets trop important comme un mariage ou un bébé mais au moins lui avouer ce que tu ressens en ne lui mettant pas de pression.
Quant au reste, ce n’est pas faute de l’avoir écrit mais ce n’est pas utile. Pourquoi? Parce que chercher les causes qui justifierait telle ou telle situation ce serait écrire toutes les imperfections de l’Homme (l’être humain) et nous savons que l’Homme est une cause perdu d’avance, incapable de produire de bonne chose, décevant, faible, méchant et qui ne sait pas ce qu’est l’amour.

Pour cette crainte en particulier, poser la question « Est-ce que tu penses vraiment que je peux devenir chiante comme ta mère ou ta tante ? » n’a pas de sens. Pourquoi ? Parce qu’il ne voudra pas vous vexer, vous mettre en colère, vous faire de la peine… Les hommes, plus que les femmes, ont horreur du conflit et des explications houleuses ! Il s’agit de le rassurer sur vous, et non sur son environnement / sur ce qu’il peut contrôler (cf. les deux exemples précédents). Il faut donc le persuader que vous êtes la meilleure fille sur laquelle il pourra miser. A vous d’identifier ce qu’il aime en vous et de le valoriser pour lui faire comprendre ce qu’il pourrait perdre si vous n’étiez plus là. Attention, ce dernier point est bien sûr implicite, n’allez pas lui dire « tu vois ce que tu pourrais perdre si je partais », car là, vous activeriez sa peur du chantage affectif, ce qui vous associerait définitivement dans son esprit aux couples de ses parents et de son oncle!
bonjour, je suis au tout début d’une relation et marche sur les oeufs, toute cette semaine il n’est pas là et j’ai demandé un peu plus de sms car il reste parfois 24h sans écrire, j’ai peur d’avoir commis une betise, j’ai dit aussi je le reverrais quand il sera dispo peut être en fin de semaine, bref je manque totalement de confiance alors que l’on s’est dit au tel qu’on pensait bcp a nous reciproquement, merci de m’apporter des codes, surtout des trucs a pas dire, quoiqu’il en soit, je n’écris plus
Malgré la rupture, vos sentiments sont intacts, vous avez toujours une envie très forte de donner une chance à votre histoire et c’est justement pour cela que vous avez besoin d’être guidé(e). Pour récupérer son ex il ne faut pas faire de grandes déclarations, il ne faut surtout pas se mettre en demande, et au contraire il faut utiliser des techniques fortes et mettre de la distance.

Je craque ! Je pensais pouvoir rester « détaché » mais depuis qu’elle m’a mis dans la case ami , elle continue à venir me parler comme s’il ne s’était rien passé , toujours super souriante , et maintenant elle se maquille un peu , elle s’habille un peu mieux (à mon gout) ; du coup je ne comprends plus rien ; je me dit que le plus plausible c’est qu’elle a rencontré quelqu’un d’autre et que maintenant « elle se lâche »… mais je ne comprend pas son comportement, si elle était vraiment honnête en disant qu’elle n’a pas voulu créer la confusion alors pourquoi elle fait tout sauf m’éviter !!?

J’ai bien peur m’être foutue dans le pétrin même que je voulais éviter à tout prix. Je vois un homme régulièrement, mais peu (une fois par semaine depuis un ou deux mois). C’est la 2e fois qu’il apparait dans ma vie et que je m’attache à lui sans qu’il y ait de son bord un sentiment de réciprocité. En gros, il ne me voit pas comme ça. Il n’y a pas d’étincelles pour lui.
Il faut aussi savoir que les échanges sont assez banals, il ne se jette absolument pas sur le téléphone pour me répondre quand on regarde les espaces entre ceux-ci, il y a également un de ses amis que je connais aussi qui a essayé de rentrer en contact avec moi et je repense à son comportement à mon égard les fois où on s’est vus.. bref tout cela me fait penser que c’est peine perdue car un homme intéressé fait un peu plus d’efforts je pense..
Donc, ce qu’on appelle les plaisirs du couple, ces frissons qu’on nous montre à la télé, et qu’on ressent surtout dans la séduction, ne sont pas fait pour durer. Rien contre, mais il ne faut pas s’imaginer que la vie de chaque jour est faite comme ça, pour ensuite rompre avec une fille ou un mec qui nous aime simplement parce qu’on « s’ennuie » ou parce que ce n’est pas comme ça qu’on imaginait la vie à deux. Parce que si on va chercher ailleurs, ce sera pareil : même processus, même scénario, frisson de la séduction, rencontre et couple, ensuite on ne sait plus quoi faire. C’est juste qu’on ne sait pas vivre à deux, n’allez pas chercher plus loin.
J’ajouterais Anash’… j’ai lu presque tous les commentaires et ça me laisse un sentiment de désillusion, de froid assez triste… c’est dur, j’ai l’impression qu’on peut pas être spontanées, que si on montre un peu d’intérêt bim le mec prend peur et s’enfuit. Purée. Dans mon cas, mon souci, c’est que le mec, H, je sais pas s’il garde ses distances pour se protéger (et donc, je suis encore in the game, puisque je garde une influence sur lui) OU si vraiment, c’est un désintérêt pur et dur. OK, il était fou de moi (de mon physique en tout cas !) et on a partagé de bons moments mais je suppose qu’il n’a pas de sentiments, puisqu’il ne m’écrit pas. Je ne sais pas.

Bonsoir je vous contacte car je parle a un homme que j’ai rencontré sur un site internet et on se parle depuis maintenant plus d’un mois mais l’on ne s’est toujours pas vu au debut il avait du mal à s’ouvrir mais petit il est devenu de plus en plus gentil et part apres il s’est meme ouvert il se comportait avec moi comme si j’etais sa compagne alors que l’on ne s’etait jamais vu , on passe notre vie a se parler par message ou telephone et il m’a avoué qu’il tombait amoureux de moi mais pour je ne sais quelle raison il a eu peur tout à coup et il a peur des sentiments développés pour moi ( il a un lourd passé avec son ex ) et il a voulu s’isoler car quand il a des soucis ils s’isole et la il m’a dit qu’il avait besoin de prendre du temps , de savoir ou il en est que ça lui faisait peur et moi je ne ne sais pas quoi faire .. Il avait l’air de tenir tellement à moi et aujourd’hui il se comporte avec comme moi si j’étais une amie comme s’il voulait mettre un mur .. Je ne sais plus quoi faire .. Il me manque .
Merci pour ta réponse… Ce que je ne comprend pas c’est le besoin pour certain homme de tout gacher… Il m’a dit qu’il m’aimai juste avant de me plaquer alors qu’il ne l’avai jamais fait. Pour lui, son grand reve serait de ne pas se perdre de vue, de garder contact, et dans quelque temps, se rendre compte que nous ne pouvons pas vivre l’un sans l’autre et retourner ensemble pour longtemps. Mais comment peut-on penser sa? Pourquoi dire sa a qqcn que tu plaques? Il m’aime mais il a peur de l’engagement, alors que je lui ai clairement dit que je ne voulai pas partir de chez moi et que je ne voulai pas nan plus avoir d’enfants pour le moment. Même aujourd’hui, il appel tout les jours ma meilleure amie pour avoir de mes nouvelles… Franchement après tout sa c’est difficile de ne pas être perdue….
Cela fait 14 ans que je suis avec un homme que j’aime nous nous séparons tous les deux ans environ car nous n’arrivons pas à communiquer toutes ces séparations ont amenées des rancœurs que nous n ‘arrivons pas à surmonter je tiens à préciser que nous ne vivons pas ensemble et le week-end nous nous voyons le problème est que mon ami fait de la moto dès qu’il fait beau et je me retrouve seule à l’attendre car je n’ai pas prévu d’autre sortie ces sorties sont toujours décidées au dernier moment nous sommes de nouveau séparés depuis le 6 août. Le 5 août au soir nous sommes revenus de vacances et son téléphone a sonné pour une sortie moto le lendemain je me suis énervée violemment contre lui il est parti et depuis n’est jamais revenu au début il me disait qu’il avait besoin de réfléchir sur la relation et après un mois et demi de quasi silence il m’a dit que c’était terminé il est agressif quand je l’appelle c’est vrai que je l’ai inondé de SMS de message sur répondeur car je voulais être rassurée et savoir où la relation en était je ne sais plus quoi faire pour reprendre le contact car il ne répond plus.
Nombreux sont les hommes qui sont toujours partant pour le coup d’un soir mais dès que la relation commence à devenir sérieuse, certains d'entre eux partent en courant vers une autre, avec laquelle le même scénario se reproduira. Je vous invite à découvrir quelques raisons qui peuvent expliquer ce genre de comportement « léger » de certains hommes.

Je suis en couple depuis 5 ans et depuis 1 mois, je sors avec un collègue de bureau. Lui et moi sommes tous deux déjà en couple mais pas encore mariés. Je commence vraiment à tomber amoureuse de lui! C’est à dire qu’avant, je voulais juste m’amuser un peu! Mais maintenant, je suis complètement accro à lui. Le problème, c’est que je ne veux pas paraitre déséspérée et collante. Mais souvent, quand il part en mission; il me manque terriblement. Je voudrais le pousser peu à peu à m’aimer plus que maintenant. Je voudrais lui manquer. Que me conseillez-vous??? Merci
Je voudrais avant de conclure vous expliquer un point qui me semble très important. Les films, les séries ou les romans orientent votre séduction et vous pousse à trouver le « prince charmant » et à en vouloir toujours davantage. Il s’agit d’une sorte de propagande néfaste, et sachez qu’il en va de même pour les hommes qui recherchent la femme parfaite. Or, tout le monde à des défauts et des qualités. Le plus important est donc de trouver une personne qui nous correspond sans être obnubilé(e) par des détails qui n’ont finalement pas autant d’importance.
Au troisieme mois, il avait décroché un boulot, donc chaque jour il était épuisé, il commencait a prendre distance et devenir froid: je ne m’en plaignais pas, je lui laissais tout l’espace pour respirer et j’étais présente a chaque fois qu’il le souhaitait… pour mes vacances de printemps, il me demanda de faire un deal: ne plus de donner de nouvelles, j’ai accepté me disant que c’est une maniere d’évaluer notre attachement et ma dépendance… et ca nous permettra de prendre du recul et faire un break a tout pour se reposer et revenir en force… chose faite!
Pour finir sur une note psychologique, c’est vrai qu’être confrontés à un mec qui a peur de s’engager ou qui est peu démonstratif nous renvoie à nos peurs de l’abandon (et donc parfois, de l’engagement). Moi ce qui m’a le plus dérangée dans mon ressenti face à ces doutes, c’était justement le sentiment de perdre pied sans raison valable, et la croyance profonde que « de toute façon ça va pas marcher et comme ça j’aurai eu raison », que j’ai eu du mal à balayer et à remplacer par un « je décide de me faire confiance, de lui faire confiance, et jusqu’à maintenant à chaque fois que j’ai pris cette décision, il m’a étonnée positivement. Lui ce n’est pas les autres, je dois nous donner la possibilité : à moi, de me laisser aimer de nouveau, à lui, de me montrer qu’il peut m’aimer et qu’il peut aussi se laisser aimer. »
6 Par ailleurs, l’étude des « manuels de conseils conjugaux » apparemment destinés aux deux membres du couple n’est pas sans révéler une toute autre réalité que celle à laquelle elle prétend. Les auteurs, conscients d’être majoritairement, voire exclusivement, lus par des femmes, commencent par rappeler que les hommes sont peu attentifs aux signaux émis par leur compagne en cas de problèmes et, de façon générale, assez peu enclins à l’introspection et à la compréhension des problèmes psychologiques. Page après page, même s’ils déclinent de façon pseudo égalitaire un nombre identique de conseils aux hommes et aux femmes, ils induisent néanmoins que dans l’élaboration de ce nouveau contrat affectif et sexuel, les femmes ont le premier rôle, non seulement pour aider leurs conjoints à exprimer leurs sentiments, mais pour œuvrer à une évolution durable de leur couple. L’une des forces manipulatoires de ces ouvrages se construit à trois niveaux : interpeller les femmes à partir de leur souffrance en couple, concevoir cette souffrance sur le plan du drame personnel en la définissant comme « naturelle », liée qu’elle serait à leur masochisme, à leur ambivalence ou à leurs hormones ou encore à leurs connexions cérébrales, pour finalement la mobiliser dans un processus de sensibilisation à une autre souffrance, masculine cette fois [6].
Je connais Pierre depuis 2007, un amour. Doux, attentionné, prevenant, galant et généreux!! Le hic c’est qu’il a tendance à disparaitre sans explications ne répondant pas au téléphone et ne rappelant pas!! Puis il réapparait plus amoureux, présent et plus généreux. J’ai découvert qu’il a 2 femmes dans sa vie dont une de la même région que je lui. Je lui ai envoyé un texto pour rompre, sans mentionner les 2. Je suis deçue mais je l’aime. On se comprend et avons des projets. Il ne me parle plus à cause du sms et menace de rompre si je rebellotte, sans autres explications!!! que faire? S.O.S……
"Si tu savais comme tu me manques ! A chaque instant, j'essaie de t'imaginer, pour me sentir plus près de toi. Là en ce moment même, je suis sur la plage et j'observe les couples qui semblent heureux ensemble. Je nous vois, à leur place, main dans la main. Je me dis que ce sera bientôt notre tour de vivre ce genre choses... Je te promets que nos retrouvailles seront un véritable feu d'artifice !"
J AI CONNU UN HOMME IL Y A UN AN, AU DEBUT ON ETAIT K DES AMIS MAIS APRES ON A COMMENCE A SORTIR ENSEMBLE. AU DEBUT TOUT ALLER BIEN, LE PROBLEME IL M A DIT QU’IL ETAIT DIVORCE, MAIS IL EST TOUJOURS MARIE. IL VIT PAS AVEC ELLE, MAIS IL ME L A CACHE. ON SORTAIT SOUVENT EN PUBLIQUE, MAIS MAINTENANT IL VEUT PLUS K ON S VOIT EN PUBLIQUE. IL DIT K IL M AIME, MAIS NE VEUT PAS ASSUMER UNE RELATION SERIEUSE AVEC MOI POUR L INSTANT. IL VEUT K PERSONNE SACHE K ON AILLE DE CONTACT. IL M ECRIT TRES SYMPA POUR VENIR CHEZ MOI, MAIS K ON IL EST CHEZ MOI LE SOIR IL VEUT COUCHER AVANT MOI. IL RESTE MEME PAS 30 MINUTES. QUELQUES JOURS APRES IL M ENVOYER CHIER. APRES IL EST DE NOUVEAU QUELQUES JOURS SANS PARLER AVEC MOI. APRES IL REVIENT EN ME DISANT J T AIME TU SAIS BIEN. MOI J CROIS K IL M UTILISE SEULEMENT. EN PLUS J AI DECOUVERT K IL EST BIPOLAIRE. QUELQU UN PEUT M AIDER. CA FAIT 1 SEMAINE K J LUI PARLE PLUS, LA DERNIERE FOIS IL M A DIT K IL AVAIT UNE AUTRE, MAIS CA IL M A FAIT DEJA PLUSIEURS FOIS ET J SAIS K C EST PAS VRAI. C EST PAS NORMAL CA.

La meilleure amie : indétrônable puisque fréquentant votre homme depuis l’école primaire, voisine de la maison familiale, premier béguin, appréciée des parents, elle connaît tout sur votre homme et il connaît tout sur elle. Pas facile vous me direz, surtout lorsqu’il vous l’a présentée pour la première fois, c’était pour lui demander son avis (et son approbation !) à votre sujet. Première étape, soyez amie avec elle pour éviter les conflits avec votre homme, car à ce stade de la relation, on sait qui il choisira en cas de conflit. N’en faites pas trop cependant car elle s’apercevra bien assez tôt que vous n’êtes pas sincère. Auprès de votre homme, sans pour autant tenter de la détrôner, agissez de la même façon qu’elle agirait avec lui : soyez l’oreille attentive lorsqu’il vous parle de ses déboires au travail et l’épaule accueillante lorsqu’il s’apitoie sur son sort.

Je fréquente un homme depuis trois mois rencontré sur le net. Depuis deux semaines il est très distant et n’envoie quasiment plus de messages. J’ai tenu une semaine avant de recevoir un message un peu froid il s’excuse d’avoir la tête ailleurs. Je l’ai eu au tel il y a 3 jours et il m’a dit que ça allait entre nous mais je n’ai pas d’explication et depuis plus de nouvelles. J’essaie de continuer le silence radio mais c’est dur car je me demande ce qu’il a et je crois que ça sent la rupture. Dois je continuer à la jouer distante au risque de ne plus le voir où dois je lui demander des explications.
J’applique tes méthodes et cela me fait être centrée sur moi de faire la méthode fuis moi, je te suis. Je vois clairement la différence du avant d’avoir tes méthodes et le après. Je me sens plus détaché et je sens cela plus sain pour un début de relation, je réalise que l’homme en ayant pas de pression est plus enclin à faire des approches. Merci 😉
×