Last but not least, on se doit de rappeler que le contexte littéraire de Gn 1–2 entre en ligne de compte pour l’interprétation de Gn 2,18.20. Si cette péricope revêt de toute évidence des aspects poétiques, elle n’en demeure pas moins un récit de création à portée universelle. Ainsi, présenter Ève comme la mère et la maîtresse du monde dans ce poème sur la création du monde et de l’humanité place celle-ci à un rang de choix. La création d’Ève intervient comme accomplissant la volonté de Dieu pour le monde et l’humanité. Celui qui espérerait lire derrière ce récit un guide de la réussite du couple verrait vite ses espoirs déçus, car là n’est pas son rôle. Le récit de la création en Gn 1–2 n’est pas comparable à la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » et encore moins à un cahier des charges sur la répartition des tâches domestiques entre l’homme et la femme.

Tout à fait d’accord avec l’argumentaire de Yannick. J’y ajouterai que, jusqu’à un certain âge (comme par hasard c’est justement la période où l’éducation marque le plus), ce dogme de la virilité fait qu’il est également mal vu de traîner avec des filles (au moins en public, et au moins jusqu’au collège)… après ça se transforme pour plus ou moins longtemps en « tu peux la voir en privé, mais seulement pour sortir avec elle/te la faire » (selon le degré de distinction du cercle social)… et après, il est un peu tard pour changer simplement les idées fixes qui nous gênent dans la communication…

Un petit dernier pour la route. Votre copain a une mère qui râle tout le temps après son père, lequel s’écrase pour qu’elle lui fiche la paix. D’ailleurs, son oncle vit la même chose, avec sa tante qui n’arrête pas de lui reprocher d’être désordonné et de ne pas participer aux tâches ménagères. Quelle belle vision d’une relation amoureuse engagée… Il a peut-être peur que vous ne vous transformiez en mégère une fois l’engagement pris.


Que faire quand t’as couru après un mec en le rappelant irrégulièrement (tous les trois ou quatre mois) pour prendre des news/un café, que lui non (jamais rappelé) mais jamais envoyé promener non plus, toujours accepté le pot. On a un petit historique, gros désir mutuel, jamais couché ensemble cependant ni même de bisou parce que j’étais pas libre. Bref. Et je lui repropose un verre pour se revoir après des lustres… en fait, je m’étais fâchée la dernière fois et lui avais dit qu’on en restait là. Puis je l’ai rappelé, des mois plus tard, pour tâter le terrain :/ j’aurais pas dû mais bref, c’est fait. Et il me dit, que ça lui ferait plaisir de me revoir, que ça dépend de moi, qu’il me laisse décider… qu’il a l’impression que je passe pas à autre chose. Que s’il a des doutes il arrête la relation. Je n’ai pas compris cette tirade, dans la mesure où on se parle peu, que je sais que je lui plais beaucoup, et qu’il s’était mis en retrait à l’origine parce que, je le cite  » Tu me plais trop, ça peut te donner du pouvoir sur moi et je veux plus flirter « . Perdue je suis. Il s’est trouvé une copine, mais il n’est pas amoureux apparemment. Moi, je m’en fiche qu’il soit en couple, ce que je veux, c’est une relation spéciale avec lui, comme avant en fait…
Oui mais comment faire en sorte que cette prise de recul soit bénéfique dans votre situation ? Faut-il simplement couper le contact et attendre qu’il/elle revienne vers vous ? Vous vous doutez bien que non ! Pour savoir comment lui manquer, il faut d’abord bien comprendre que c’est à vous de mettre des actions en place pour qu’il/elle réagisse. Quelles sont-elles et surtout comment bien les utiliser ? C’est justement ce que nous allons voir tout au long de cet article pour créer un manque chez son ex.
Oui, pour la vie à deux, tout le monde n’est pas prêt, c’est vrai, et tout le monde n’en a pas envie. Mais parfois c’est une question de savoir vivre : le sujet a démarré par l’histoire d’une personne qui a largué une autre personne en lui disant « je t’aime mais je ne sais pas pourquoi je le fais ». Ensuite, il demande chaque jour de ses nouvelles pendant que l’autre pleure toute seule le cœur brisé. Moi je me pose des questions…
bonjour, je suis au tout début d’une relation et marche sur les oeufs, toute cette semaine il n’est pas là et j’ai demandé un peu plus de sms car il reste parfois 24h sans écrire, j’ai peur d’avoir commis une betise, j’ai dit aussi je le reverrais quand il sera dispo peut être en fin de semaine, bref je manque totalement de confiance alors que l’on s’est dit au tel qu’on pensait bcp a nous reciproquement, merci de m’apporter des codes, surtout des trucs a pas dire, quoiqu’il en soit, je n’écris plus
Mais comment faire en sorte que cette envie vienne de lui ? Un homme cherchera à rester avec vous et à s’engager un peu plus dans votre relation s’il vous aime et que vous avez réussit à instaurer une harmonie dans cette relation. La base est surtout la confiance. Montrez-lui que vous respectez son indépendance et sa liberté. Cette attitude vous sera bénéfique à long terme. Ne vous inquiétez pas, il n’en profitera pas pour vous quitter, au contraire, ce sera l’une des raisons pour laquelle il restera avec vous. Bref, pour qu’il s’engage encore plus avec vous, il doit se sentir bien et heureux dans votre couple.

Je ne pense pas avoir une vision destructrice de l’amour. Elle m’est propre et je respecte celle des autres qui peuvent différer de la mienne. Cependant, je ne me reconnais pas dans celle que tu véhicules Anaïs, qui est davantage traditionnelle. Et être dans une relation du type que tu décris me rendrait malheureuse. La réciproque est apparemment vraie pour ma vision des choses dans ton cas ^^.
Votre conjoint a la mauvaise habitude de vous négliger en arrivant plus tard que prévu (sans vous prévenir, tant qu’à faire), en invoquant mille et une autres priorités, voire en se contentant de vous sourire plutôt que de vous expliquer ? Bref, vous passez après tout et tout le monde ? Absentez-vous ! Ne soyez pas là lorsqu’il s’attend à vous voir. Arrivez après lui/elle. Prenez des heures à répondre à ses sms et laissez-le/la s’énerver.
Je souligne que j’ai mauvaises gérance financier je dépense comme un malade et la fille me donnait des conseil, elle m’apprenait a géré l’argent, et aussi elle aimait pas mes amis parce-que ils profitaient de mon argent, elle parlait a chaque fois moi je continuais de sorti avec eux lorsque j’avais de l’argent et je dilapidait tous mon argent, jusqu’au point d’oublier ces besoins ce que je lui avait promît je ne lui est pas donner. je remettait toujours c’est besoins en dernière position, elle évitait que je dépense afin que puis épargné. Mais mettais pas ces conseils en pratique et y’a une semaine qu’elle ma dire merde or je l’aime fort.
D’abord, on ne peut pas dire que l’engagement ne doit PAS être une finalité. Je ne suis pas d’accord avec la tournure de cette phrase, parce que l’engagement est un choix, de même que le non-engagement si je peux dire. Je suis absolument libre de choisir de prendre du plaisir dans des (ONS), autant que je suis libre de choisir de chercher une relation longue-durée. L’engagement peut être, par choix personnel, une finalité. Avec mon homme, comme je l’ai dit plus haut, j’ai été directe avec lui et expliqué que je cherchais vraiment à me fixer, quelqu’un qui resterait avec moi. Cela n’a pas causé problème, pas le moindre du monde. Si cela ne convient pas à l’autre, ce n’est pas la fin du monde, on peut aller chercher ailleurs, il y a quatre milliards de mecs dans la planète.
Les hommes essaient de garder une distance de sécurité et de cacher leurs sentiments aux femmes, car ils ont peur d'être entraînés dans leurs relations. La plupart des représentants du sexe fort distanciés au début de la relation agissent en tant que persécuteurs, essayant de séduire la femme. Le refus des femmes ne fait qu’exacerber la propension à engager des poursuites. Mais étant donné que la femme franchit cette étape par crainte de la destruction des relations et non délibérément, cela ne fait que pousser l'homme plus loin.

Lors du Congrès Boréal, un événement littéraire qui regroupe la crème de la littérature de SFFQ, certains auteurs affirmaient entendre leurs personnages dialoguer dans leur tête et même contrôler l’histoire contre leur gré, un concept que Patrick Senécal a qualifié de Schizophrénie de l’auteur. Pour en arriver à ce niveau, les personnages doivent être excessivement bien développés. À cet effet, je vous réfère à l’article de Stéphanie sur la fiche descriptive des personnages. Aussi simples ou complexes qu’elles puissent être, ces fiches individuelles sont essentielles à mon humble avis avant de commencer toutes histoires décentes. Non seulement les personnages sont cruciaux, mais leurs relations doivent être claires et cohérentes. Et c’est pour arriver à cette fin que je vous présente aujourd’hui la carte relationnelle.


J’ai rencontré un homme il y a plusieurs mois, nous nous sommes installés très vite. Cependant, après une étape compliqué il a voulu échanger quelques mots avec une autre femme, juste des sms amicaux. Jalouse, j’ai pris mes affaires pour me recentrer chez ma maman. J’ai alors appris ensuite qu’il se sentait étouffé dans la relation de part ma vision très « renfermée » du couple. Depuis 3 semaines on se voit, tout se passe bien, mais ça devient conflictuel lorsqu’on parle de réinstallation. Comme une peur de revivre un étouffement. Comment faire pour le rendre accros ? Amoureux comme au premier jour ? Et surtout qu’il ait envie de revivre avec moi.
Voilà le point que tout le monde attendait tant il est évident. Ça n’est pas pour rien si, même dans l’industrie pornographique, les mêmes matures sont de plus en plus plébiscitées : contrairement aux jeunes femmes qui ne voient le sexe que comme un objet de consommation (ce qui tend à être de plus en plus le cas avec notre société décomplexée), une femme plus âgée sait parfaitement comment gérer le désir des hommes
Finalement, on veut tout, mais on déteste l’ennui. Paradoxal => quand on a tout (l’engagement, la confiance, la sûreté) on s’ennuie. Maintenant j’essaie d’apprécier le manque, la jalousie, le doute, la confrontation. Ça procure des sensations pouvant être a priori perçues comme désagréables, et pourtant on se rend compte qu’il y a souvent une contrepartie qui vaut vraiment la peine (savoir qu’on a quelqu’un qui nous manque et à qui l’on manque, quelqu’un à qui penser, savoir que notre chéri(e) pourrait aller avec ces bombes qui lui tournent autour mais qu’il préfère être avec nous, la réconciliation après s’être chamaillés, être rassuré sur nos doutes, en discuter etc…).
Il s’établit alors une sorte de « fuis-moi je te suis » : il ne faut plus faire en fonction de l’autre. De l’énergie, de la nouveauté, des actions en solo ou avec des amis, des activités uniques à chaque fois : voilà des formules gagnantes. En se détachant « intelligemment » de la pensée omniprésente de la réalisation du couple, on oblige l’autre, même inconsciemment, à y penser beaucoup plus qu’avant.
Merci beaucoup pour ton point de vue ! Ce serait tellement mieux si toutes les femmes pensait comme toi un peu plus simplement… Une dernière question: Quand tu n’es pas intéressée; on est d’accord que ça ne se fait pas d’accepter un rdv à la St Valentin puis dire un mois plus tard que tu n’a jamais été interressée ? Même avant ça quand un mec commence à demander si tu es en couple ; si pas intéressée vous le dites clairement non ?
Puis au fil des jours, des semaines, on a formé quelque chose de solide dans notre couple alors que 11 000 Km nous sépare. 5 mois de relation et qui aurait cru qu’on aurait pù défier la distance ? Personne. Mais nous on a pû constater que rien ne pouvait nous échapper. On s’est rassuré, il a fallu du temps pour que la confiance à distance soit là, puis à l’heure d’aujourd’hui plus le moindre doute ! Le manque n’est pas par vague mais il est constant c’est inévitable.
Bonjour Mon mari ne s’intéresse plus à moi, ne vient p’us Vers moi, il s’efface, ne pose jamais de questions, il s’intéresse aux autres amis hommes et femmes de leur vie, de leur bien être Il me dit que le voir avec un autre homme le pimenterait J’ai l’impression que ce n’est pas normal Il me dit avoir besoin que je le rende jaloux maisnil’voidtait Le voir faire l’amour avec un autre C très choquant je trouve et déstabilisant car je me dis qu’il veut sûrement que je lui dise vas y toi aussi avec une autre
Bonsoir.je ss mariee depuis 9ans jai une adorable fille je ss belle et je m occupe bien de ma maison et de mon Mari. Mais ce dernier ne me donne aucune importance tt le temps dehors le Matin c au travail IL rentre IL prend son café.il dort apres c est les amis Jen ai marre de cette situation je lui ai parlé a chaque foie.mais comme je parlais au murs.je sens pas que g un homme dans ma vie je fait tous tte seule on dirai pas quont c marié par am our.
Parfois, il faut aussi faire le deuil du rêve de princesse : toute la magie autour des contes lorsqu’on était petite, l’image véhiculée par la société du « mariage parfait », de la famille « modèle ». Il y a là une recherche fusionnelle pour satisfaire les blessures que l’on a, là il y a donc un travail à faire sur soi en ce qui concerne l’estime de soi et la confiance que l’on a en soi.
J’ajouterais Anash’… j’ai lu presque tous les commentaires et ça me laisse un sentiment de désillusion, de froid assez triste… c’est dur, j’ai l’impression qu’on peut pas être spontanées, que si on montre un peu d’intérêt bim le mec prend peur et s’enfuit. Purée. Dans mon cas, mon souci, c’est que le mec, H, je sais pas s’il garde ses distances pour se protéger (et donc, je suis encore in the game, puisque je garde une influence sur lui) OU si vraiment, c’est un désintérêt pur et dur. OK, il était fou de moi (de mon physique en tout cas !) et on a partagé de bons moments mais je suppose qu’il n’a pas de sentiments, puisqu’il ne m’écrit pas. Je ne sais pas.

À présent face à ce genre de comportement je fuis ….les femmes ne sont pas des psy …les hommes ont peur de s’engager mais nous aussi les hommes ont peur de se tromper mais nous aussi les hommes ont pas envie de souffrir et de faire souffrir mais nous aussi c’est un pas une question de sexe si l’autre a peur prend la fuite moi je fais pareil pas envie de me prendre la tête …si des le début l’autre a peur et pas dutout ou très peu confiance en lui en nous vous ou pensent qu’on est amoureuse desesperee….pensez vous qu’en étant à son ecoute et en lui faisant vivre des moments forts il va tomber amoureux .
Hanane c pour te dire que ce n’est pas qu’il te regardait que tu pens qu’il t a vraiment écouté. tu sais que tu peux regarder quelqu’un en faisant semblant de l’ecouter alors que tu es perdu dans tes pensées ( meilleur exempl, c un eleve, qui fait semblant d’écouter le prof alors qu’il est ailleurs) a moins qu’il t a répondu et t a vu qu’il a bien compris de ce que tu lui as dit. que ça ne l derange pas ou qu’il est conscient, tu n es pas sur, parce que certains hommes cachent leurs sentiments, ca peut par contre le deranger mais il veut te montrer qu’il sait ce qu’il fait, il te fait croir que tu vas bien et qu’il sait ce qu’il fait. arrete de prendre des decisions hatives, tu risque de le regretter.

Cela était sans doute dû au fait que les nanas n’arrivaient pas vraiment à se lâcher par peur de passer pour des salopes (au contraire, être authentique augmente les chances de créer un lien sincère et profond). Alors que, paradoxalement, on aime les salopes au lit (ce qui ne veut pas dire que l’on ne les respecte pas en dehors). Ou par peur de mal faire (y’a des nanas qui malheureusement préfèrent ne rien faire que de faire imparfaitement et donc ne se lancent jamais). Peut-être aussi était-ce dû à l’inexpérience de la plupart des nanas. Enfin, je ne sais pas, ça pouvait être dû à énormément de choses mais l’important ici c’est de retenir que la plupart des filles ne sont pas fameuses au lit (même si ça nous fait toujours plaisir de coucher avec).
J’ai remarqué que les amis, la famille, bref votre entourage de manière général n’étaient que très rarement de bons conseils en matière de vie sentimentale. Cela, dans la mesure où leur jugement est faussé par les relations qu’ils entretiennent avec nous. Ils craignent de vous blesser ou de vous décevoir. Ou tout simplement ils ne détiennent pas les clés.
On m’a présenté un homme il y a deux semaines au cours d’un repas chez des amis. Cet homme avait l’air bien intéressé de part son attitude et des dire de mon amie. Il m’a donné son numéro de téléphone lui ai envoyé un SMS le lendemain matin rien de bien concret à part à bientôt. Suis partie une semaine en vacances pas de nouvelles de lui ai pensé qu’il ne voulait pas m’ennuyer, à mon retour lui ai envoyé un SMS pour qu’il sache que je suis rentrée c’était une simple conversation. Que dois je penser et faire?
On s’est encore revu jeudi passé, mais, depuis, plus de nouvelles… Je lui ai parlé dimanche soir sur FB, je lui ai envoyé un sms, mais pas la moindre réponse. Je suis vraiment déçue, je savais bien que notre histoire ne durerait pas, mais j’avais quand même un peu d’espoir et, surtout, je ne pensais pas qu’il se conduirait comme ça, qu’il mettrait fin à ce qu’on vivait comme un lâche en m’ignorant complétement.
Il m’a aussi dit que s’il m’avait choisie, il aurait dû renoncer à sa famille. Sa famille ne me connaît pas mais il est tous les jours au téléphone avec. J’ai appris ce soir que son frère connaît mon prénom et a vu ma photo, je n’étais pas au courant. Il m’a expliqué plusieurs fois qu’ils ne parlent pas de choses intimes comme le couple ou les fréquentations dans sa famille. Pourtant il parle tous les jours avec son frère et ses sœurs mais ne m’a jamais évoquée au téléphone alors qu’à ses amis et collègues, si.
Rencontrer ses proches, s’installer ensemble, acheter une maison, se marier, avoir des enfants… La vie de couple passe par certaines étapes importantes et souvent incontournables surtout après quelques années de relation sérieuse. Pourtant, combien de femmes se plaignent du refus d’engagement des hommes qu’elles rencontrent et combien d’hommes fuient les femmes qui réclament leur engagement ?
J’ai déjà posté un message mais je crois qu’il n’étais pas très précis. Voilà en gros je fréquente un homme depuis un peu plus de sept mois mais nous nous connaissons depuis presque deux ans en tant que voisins. Nous avons 22 ans d’écart. Au début il venais souvent à mon appart ou je vivais avec mon ex pour discuter de tout et de rien. Puis au fur et à mesure qu’il venait je tombais amoureuse de lui et je savais qu’il n’étais pas indifférent non plus. Je l’invitais à plusieurs soirées qu’on donnais à l’appart, et il était toujours ravi de venir. Ça fesais déjà bien longtemps que je ne me sentais pas dans la relation avec mon ex. Alors un soir j’ai décidé de faire le premier pas vers lui quand min ex n’étais pas là, mais j’avais décidé de le quitter. Et ce soir là nous avons passé la nuit ensemble et j’ai quitté mon ex. OK à continuer donc à ce voir assez régulièrement avec mon voisin, à son appartement à chaque fois. Ça lui arrivais de m’appeler de temps en temps quand mon ex était absent (oui parce que je vivais avec mon ex encore le temps de trouver un logement). Quand je suis avec cet homme tout est parfait (petit déjeune qu’il prend plaisir à préparer, le dîner, massages…), mais je trouvais que l’initiative de se voir venait souvent de moi. Cependant je voyais qu’il était toujours ravi de me voir, des que je lui proposais quelque chose (boire un café à l’extérieur, boire un verre avec mes amis…) il acceptais même si c’est pas pour longtemps. Je lui ai demandé au tout début quand on a commencé à se fréquenter, au bout de même pas un mois je crois, s’il voulait une relation sérieuse ou pas. Il m’a répondu qu’il ne faut pas mettre de mots sur notre relation. Et qu’il y a plein de personne qui se commence une relation en disant qu’ils sont couple et peu de temps après tout foire. De plus, qu’il avait beaucoup de projets qui ne pouvais pas mettre de côté parce qu’il les a mis de côté justement dans ses relations antérieurs qui ont fini mal (séparation au bout de 7 ans ou plus de relation) et être en couple comme tout le monde c’est à dire s’installer avec une femme par exemple car il travaille énormément et une femme a besoin de plus d’attention (une de ses relations s’est terminée parce qu’il travaillait trop). Il a aussi rajouté que peut être un jour il pourrait modifier ses projets mais que pour le moment il pouvait pas savoir. J’ai accepté cette situation au début mais au fur à mesure c’est devenu pesant car j’avais l’impression de prendre toutes les initiatives même s’il m’appelait de temps en temps. Je lui ai repproché cela mais à chaque fois j’ai l’impression qu’il s’éloigne plus. Je l’ai donc quitté une fois, puis il m’a dit que c’est pas contre moi qu’il ne faut pas que je pense qu’il ne même pas, il m’aime bien mais qu’il n’a pas le choix de bosser parce qu’il le faut bien. OK s’est remis ensemble peu de temps après. Il est dans la rénovation d’appart et en même temps il est sur plein d’autres projets, il est responsable d’une entreprise en france dont il aimerait que je travaille pour lui plus tard et qu’il doit développer et en même temps il veut faire une formation de capitaine de bateau. Bref il n’a jamais le temps. Il m’a repproché à plusieurs reprises de ne pas être patiente et de ne pas profiter de l’instant présent, mais c’est dure pour mois de pas savoir ses sentiments au bout de sept mois qu’on se fréquente. D’ailleurs je sais pas quelle place j’ai dans sa vie, mais quand je lui pose la question il me sort toujours le même discours qu’il est très occupé et qu’il s’entend très bien avec moi que peut être un jour il regrettera d’avoir été comme ça avec moi alors qu’on s’entend mais que pour le moment voilà il ne se dit pas que je suis la femme de sa vie. Il y a eu de plus en distance entre nous, surtout quand j’ai déménagé. Je suis toujours là première à le contacter (desfois quand je met des semaines à le faire il revient à la charge), je prose toujours les rdv… Il m’a souvent parlé d’enfants, qu’il voulait en avoir. Il y a eu un incident ou on devait se voir puis finalement ça ne s’est pas fait parce qu’il était à une soirée et qu’il n’avait pas vu passer le temps, je me suis mise en colère il m’a dit que c’était dommage pour ce contretemps et qu’il ‘e m’en voulais pas mais qu’il comprenais ma colère (est ce une façon de s’excuser ?) on a coupé le contacte pendant un mois. Je ne lui donnais plus de nouvelles et lui non plus. Je l’ai revu donc un mois après puis nous avons passé la nuit ensemble après avoir dîné, regardé un film puis le lendemain il est parti pour une formation de capitaine de bateau de 2 semaines soit disant, parce que j’ai vu une femme dans sa voiture mais il n’en sait rien, j’ai fais comme si rien était. Le matin de son départ il m’avait envoyé un documentaire dont avait parlé la veille, j’ai répondu et lui ai dit qu’on se verrait à son retour ce à quoi il a répondu avec plaisir mais1-2 jours après. Ça fait plus d’une semaine j’ai pas de ses nouvelles. J’ai décidé décrire une lettre ou je lui dis que je comprenais qu’il soit distant parce que je lui ai mis la pression et que j’ai pas été patiente mais que j’aurais aimé qu’il soit plus impliqué et que la relation actuelle ne me convenait pas mais qu’on pouvait repartir sur de nouvelles bases s’il le souhaite. Est ce une bonne idée cette lettre ? Pensez vous qu’il tienne à moi ou joue t’il avec moi ? Dois je prendre mes distances comme je le fait en le contactant rarement ? Dois je lui avouer mes sentiments histoires que les choses soient claires ? Je dois dire que je ne l’ai jamais soupçonné de voir une autre vu qu’on était voisins et que je savais presque tout le temps quand il sortait et qu’il rentrais.
J’aime un homme depuis plus de 2 ans. On se fréquente depuis tout ce temps,nous voyageons et profitons ensemble, il n’y a aucun bisous ni rien on ne peut même pas appeller ça du flirt. Mais lui ne veut pas s’engager avec moi à cause de certains problèmes de son côté. Nous nous voyons tout le temps, passons de très bons moments mais je ne sais pas quels sentiments il pourrait avoir vis à vis de moi. Pour moi un homme sans sentiment ne resterai pas plus de 2 ans à fréquenter une fille. je l’aime éperdument et cette situation me fait mal car j’ai vraiment envie de m’engager avec lui et il le sait… je ne sais pas quoi faire.

Ben je pense qu’ il m ecouttait vue qu il me regardais. Et quand je lui posais certaines questions, il me repondais,aussi mais d un air je m en foutiste sa le fesais plus chier que autre chose (dsl pour l expression). Oui, je suis sure que sa ne le derange pas, il a toujours eu une vie monotone rien ne l interesse a part sa petite personne moi dans l histoire je pense que je ne suis que sa femme de menage et d entretien menager, mais malgree sa, moi j ai des sentiment je suis tomber amoureuse de lui il ya maintenant plus de 7 ans et je l aime,mais sa ne peux plus continuer comme sa. pour le momment j envisage dans un futur proche de m en aller et de laisser faire le temps. je verrais par la suite on sa va nous menner. Je suis perdu entre un homme que j aime ou le laisser pour pouvoir avancer dans la vie.
Je te suggère non pas de tomber dans un silence mais plutôt d’appliquer le fuis moi je te suis. L’idée est de prendre de la distance et de souffler le chaud et le froid afin de le déstabiliser. Pour aller plus loin et le pousser à s’engager, je t’encourage à suivre ma formation séduire un homme et le pousser à s’engager que tu trouveras ici dans ma boutique : https://boutique.alexandrecormont.com/produit/attirer-un-homme/
Je suis vraiment en souffrance je suis en couple depuis 4 ans ,nous avons deux enfants 3 ans et 4 mois.nous avons déménagé le 25 août suite à une mutation professionnelle de mon conjoint, c’est tout récent ,il à fallu qui revienne à l’ancien logement qui se trouve à 600 km pour faire l’État des lieux, il est parti avec un collègue mais qui habite à 300 km de chez nous c’est lui qui s’est proposé puis j’ai eu très peu de nouvelles, il m’a envoyé en texto qu’il se barrait sans faire l’État des lieux qu’il en avait marre de tout de la route nos engueulades etc et que je lui foute la paix et qu’il avait besoin de respirer.quand je l’appelais il ne me répondait pas au tel.puis quand il est revenu il m’a dit qu’il avait besoin de réfléchir et de prendre ses distances,il dort sur le canapé. Il me dit qu’il a personne d’autres je lui fait confiance.il est parti tout un week end avec ce collègue à la pêche, il ne m’a pas appelé si une fois pour les enfants puis il me disait je te rappelle ce soir mais il ne me rappelait pas.quand il est revenu de ce week-end il ne me regardait pas,je lui ai demandé comment se passait ce week-end je l’ai senti gêne puis je lui ai exprimé qu’il m’a manquait que j’ai besoin de lui et que je l’aime et je lui ai posé la question et toi?il m.à répondu honnêtement je n’ai pas pensé à toi de tous le week-end cela m’a fait très mal donc je lui ai posé une autre question:m’aimes tu encore ? Il m’a répondu je n’ai pas dit que je ne t’aimais plus mais je n’arrive plus à avoir ce truc cet étincelle. Je sais plus aidé moi svp j’ai l’impression de l’avoir perdu
Waow je viens d’avoir un choc : je suis un homme^^ C’est un grand classique chez moi : je m’emballe en un regard / une soirée, pour refroidir ensuite à toute vitesse une fois que je connais suffisamment le mec pour savoir que ça « ne collera pas »… Mais sans avoir vraiment essayé de construire quelque relation que ce soit avec lui, trop peur qu’entre-temps il s’attache et que je le fasse souffrir (et je suis une fille gentille, je n’aime pas ça !). Et puis je me suis toujours dit que l’intuition dans le domaine était sans faille… Parfaitement résumé dans ton « les hommes pourront aisément penser l’amour comme un état. Quelque chose qui est là ou qui n’est pas là. Un truc un peu magique contre lequel la volonté ne peut rien. » Ce qui favorise les OI soit dit en passant, tellement c’est facile de se dire que lui c’est sûr c’est Mr Perfect quand on n’est pas dans une relation avec lui, justement…
Cette situation n’est plus possible, vous en souffrez. Alors vous en demander plus : une vie normale de couple. Pouvoir être ensemble définitivement. Cependant, votre ex ne le souhaite pas. Il ne veut pas s’engager. Alors que faire ? Si mon ex ne veut pas s’engager, pourquoi ne veut-il pas s’engager ? Comment le faire changer d’avis ? Est-ce seulement possible ? Existe-t-il des solutions ? Mon ex ne veut pas s’engager, comment m’y prendre …
Malgré tout, le fait que nous n’ayons que de rares échanges par téléphone sachant que nous vivons à distance, me gêne. Nous avons besoin d’entendre nos voix pour créer de l’intimite. Je n’ai pas voulu aborder le sujet car je partais en vacances 15 jours à l’etranger et je préférais voir ça à mon retour. Je suis donc partie en vacances pendant 15 jours et toujours le même comportement quelques messages dans la journée. Souvent en réponse aux miens et la seule fois où j’ai tenté de l’appeler, il n’a pas répondu.
j’ai 42 ans;Ma femme 40 ans. Nous vivons toujours ensemble.nous sommes un couple en parfaite relation.Seulement, elle n’a plus envie de faire l’amour, depuis 2 années au moins.Comment l’attirer à le faire? quels sont les astuces que vous recommendez?Parce que moi j’ai envie de faire l’amour au moins 1 fois par semaine. Ma femme m’aime toujours.Elle n’est pas malade ni n’a pas de maladie. même sexuelle.Tout vas bien chez elle, sauf, elle ne s’interrresse ps beaucoup aux relations sexuelles.Et je souffre.
tout d’abord merci pour cet article interessant . J’ai besoin d’un conseil ou tout au moins de savoir si j’ai raison de m’inquieté ou non sur ma relation. Alors voila il y a presque un mois je me suis rapproché d’un collegue de travail on s’est echangé nos numero et il m’écrivait chaque jour pour parler de tout et de rien bref on a fini par se voir chez moi en dehors du travail et l’on a fini par s’embrasser. on se voyait assez souvent et passions de tres bons moments. Mais biensur il y a toujours un « mais  » depuis que l’on s’est vu dimanche soir il ne m’a pas recontacté plus de sms rien je sais que c’est que 3 jours mais d’habitude on s’ecrivais presque tout les jours… je l’ai vu aujourd’hui »hui au boulot il n’etait pas distant il me taquinais meme mais… aucun texto encore aujourd’hui que faut il que je fasse? j’ai peur que la relation en reste la ; qu’il ne me recontacte pas qu’en penses tu?
Je vois les différents types de mecs qui peuvent avoir « peur » de l’engagement, je pense en particulier à une courte histoire de 3 mois avec un mec qui venait de rompre après 3 ans avec sa copine ( on avait 22 ans, autant dire que c’était sa plus grande histoire), alors que je venais aussi de me séparer de mon copain de 4 ans : il avait tellement aimé cette nana, et il avait tellement donné pour elle, qui était d’une jalousie maladive, qu’il avait une peur bleue de s’engager. Quand il a remarqué que la passion était trop forte entre nous deux, il m’a quittée. Sur le coup ça m’a fait mal, parce que nous deux c’était génial, mais dans le fond, j’aimais toujours mon ex, alors ça m’est vite passé, et c’est resté « une courte mais magnifique rencontre ».
cela deviens régulier a chaque rencontre par son attitude je vois qu’il craque de plus en plus et moi aussi il me propose de partir qq jours avec lui cette ete .. Mais il reste mysterieux je reçois des sms tout les jours mais peu le dimanche ou presque pas il me parle de sa vie bcp de ses enfnat de ses parents mais jamais je n’ai vu un de ses proche ni photo . 

8 Jusqu’à récemment, le succès du couple se mesurait à son aptitude à se conformer à un style conjugal prédéfini et le travail relationnel consistait pour beaucoup à faire l’apprentissage de cette grammaire et à se persuader que les codes étaient harmonieux et efficaces [7]. De nos jours, alors que de nouvelles formes de conjugalité sont à l’œuvre et que des marges de liberté sont prises de façon très différenciées avec le modèle fusionnel au nom du respect de l’autonomie de chacun [8], il semble que son succès s’évalue davantage par l’aptitude à créer un monde qui convienne aux deux partenaires plutôt que d’obéir à des injonctions. La valeur de l’engagement n’en continue pas moins d’être associée à sa permanence et la réussite du couple au maintien durable d’une relation « vivante » propre à apporter épanouissement personnel et conjugal [9]. Dans ce contexte où l’individu est de plus en plus livré à lui-même, cette considérable production « psy » alimente un processus de normalisation inédit au sein duquel la dimension affective est devenue une norme sociale. Elle entérine l’idée selon laquelle les conjoints doivent s’aimer, communiquer, avoir une vie sexuelle épanouie, travailler mais aussi permettre à l’autre de réaliser son épanouissement personnel.
6 Par ailleurs, l’étude des « manuels de conseils conjugaux » apparemment destinés aux deux membres du couple n’est pas sans révéler une toute autre réalité que celle à laquelle elle prétend. Les auteurs, conscients d’être majoritairement, voire exclusivement, lus par des femmes, commencent par rappeler que les hommes sont peu attentifs aux signaux émis par leur compagne en cas de problèmes et, de façon générale, assez peu enclins à l’introspection et à la compréhension des problèmes psychologiques. Page après page, même s’ils déclinent de façon pseudo égalitaire un nombre identique de conseils aux hommes et aux femmes, ils induisent néanmoins que dans l’élaboration de ce nouveau contrat affectif et sexuel, les femmes ont le premier rôle, non seulement pour aider leurs conjoints à exprimer leurs sentiments, mais pour œuvrer à une évolution durable de leur couple. L’une des forces manipulatoires de ces ouvrages se construit à trois niveaux : interpeller les femmes à partir de leur souffrance en couple, concevoir cette souffrance sur le plan du drame personnel en la définissant comme « naturelle », liée qu’elle serait à leur masochisme, à leur ambivalence ou à leurs hormones ou encore à leurs connexions cérébrales, pour finalement la mobiliser dans un processus de sensibilisation à une autre souffrance, masculine cette fois [6].
Les raisons d’en arriver là peuvent être multiples. Il se peut tout bêtement que ce ne soit pas le bon moment pour vous : l’un ou l’autre peut avoir différentes choses à gérer dans sa vie qui apparaissent plus importante qu’une relation qui commence tout juste à se former. Un nouveau boulot avec beaucoup de pression, un coup dur au niveau familial… Il suffit que l’un comme l’autre vous ayez ce genre de chose à gérer pour que votre couple s’effrite et que la passion qui vous unissait disparaisse. 
×